Comment réduire son impôt en 2011

Le 20 septembre 2011

investir-turbo-valeur-bourse

Comment réduire son impôt en 2011 image

En 2011, le plafonnement global des niches fiscales est de 18 000 euros plus 6% du revenu imposable. Voici quelques pistes d’investissement pour réduire votre impôt malgré les rabots.

L’investissement dans des PME

L’investissement direct dans des PME permet de réduire de son impôt 22 % du montant investi dans la limite de 20 000 euros pour une personne seule et 40 000 euros pour un couple. Cette limite est portée à 50 000 euros et 100 000 euros pour un investissement dans les TPE.

Pour bénéficier de cette réduction d’impôt, il faut passer par une souscription ou une augmentation de capital et conserver les titres nouvellement acquis au moins cinq ans. La principale difficulté de cet investissement est de pouvoir identifier une petite entreprise disposant d’un potentiel de croissance et d’un risque faible.

Si vous ne connaissez pas d’entreprise au sein de votre entourage, il vaut généralement mieux passer par un fonds spécialisé dans ce type de placement.

Les FCPI et les FIP

Les fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI) et les fonds d’investissement de proximité (FIP) permettent une réduction d’impôt de 22% dans la limite d’un versement de 12 000 euros pour une personne seule et de 24 000 euros pour un couple. Les FIP Corse proposent une réduction d’impôt majorée, égale à 45 % du montant investi.

Le FCPI doivent être investi à 60 % dans des sociétés innovantes non cotées. Les FIP doivent consacrer au moins 60 % de leurs actifs à des petites et moyennes entreprises situées dans trois régions limitrophes préalablement déterminées. Ils doivent également investir 20 % de leurs fonds dans des sociétés de moins de huit ans.

Les FCPI et les FIP sont des produits risqués avec des droits d’entrée de l’ordre de 5% et des frais de gestion de 3.3% en moyenne. Nous pouvons par exemple citer le FCPI Alto Investissement qui a réalisé de bonnes performances.

Les SOFICA

Les Sofica financent les productions de films français. Une réduction d’impôt de 43 % est accordé pour les Sofica qui ont investi au moins 10 % de leurs actifs dans le capital de sociétés de production. Cette réduction est accordée dans la double limite d’un versement maximum correspondant à 25% du revenu net global et de 18 000 euros pour un foyer. Les fonds placés sur des Sofica sont bloqués pour au moins cinq ans.

Ce produit de défiscalisation est relativement rare car principalement proposé aux clients fidèles des établissements qui les commercialisent, on peut par exemple évoquer les Sofica de la BNP ou de la Banque Palatine.

Le Girardin industriel

Le Girardin industriel a pour but de favoriser certains investissements dans les Dom-Tom. En 2011, il propose une réduction d’impôt de 48% du prix de revient de l’opération. Le plafond de cette défiscalisation est de 36 000 euros. Le bien doit être mis en location pendant cinq ans à l’activité pour laquelle il a été acquis.

Le dispositif Scellier

Le dispositif Scellier permet de réduire de 13% son impôt sur le revenu sur le montant investi d’un bien acquis ou construit en 2011. Cette réduction d’impôt est majorée à 22% dans le cadre d’un Scellier réalisé dans les bâtiments à basse consommation d’énergie. Le Scellier social dans des immeubles à plafonds de loyers et loués aux personnes à revenu modéré est aussi majorée à 23%.

Le dispositif Malraux propose de réduire son l’impôt sur le revenu à hauteur de 36% des dépenses réalisées dans des secteurs sauvegardés ou des quartiers dégradés.

Avant d’opter pour le Scellier ou le Malraux, il est judicieux d’inspecter la qualité et la localisation du bien. Il faut aussi garder en tête que la défiscalisation fonctionne uniquement si le bien est loué pendant les neuf ans !

L’investissement dans les monuments historiques

L’investissement dans les monuments historiques est un moyen d’imputer toutes les charges y compris les intérêts d’emprunt sur son revenu global et sans limitation de montant afin de faire baisser son impôt sur le revenu.

Pour être qualifié de monuments historiques, le bien doit avoir reçu un agrément du directeur des services fiscaux ou avoir obtenu le label de la fondation du patrimoine. En outre, le bien nouvellement acquis doit être loué et conservé pendant une période minimum de quinze ans.

Louis Yang

#

Derniers Dossiers


petit-boulot-arrondir-ses-fins-de-mois
gestion-locative-immobilier
investir-vin-placement