PEA : le compte idéal pour investir en Bourse et payer moins d’impôts

Le 12 juin 2019

calci patrimoine SCPI LF Europimmo pave 2019

Le PEA, enveloppe défiscalisée aux multiples possibilités d’investissements en Bourse est une solution de placement financier idéale ! Découvrez ses caractéristiques en vidéo et notre comparatif des meilleurs PEA du moment.

Le plan d’épargne en actions (PEA) est une enveloppe défiscalisée apparue en 1992 qui permet aux particuliers domiciliés fiscalement en France de gérer un portefeuille de valeurs mobilières sans payer d’impôt sur les plus-values réalisées ni d’être imposés sur les dividendes perçus au sein du PEA. À ce jour, les Français détiennent un peu plus de 6 millions de PEA avec un montant moyen par PEA de 15 000 euros environ (Source : Banque de France, chiffres 2017, étude publiée en septembre 2018).

Comparatif PEA : plan épargne en actions au régime fiscal intéressant

Top courtiers en BourseLes offres du momentVoir offres
courtier-bourse-directA partir de 0,99€ l'ordre de Bourse, frais de transfert remboursés et formation gratuite*Découvrez
Logo BinckOuverture de compte avant le 31/10/19 : 0€ de frais de courtage dans la limite de 5000€, transfert 100% remboursé dans la limite de 2000€ et ProRealTime offert jusqu’au 31/12/19 inclus*Découvrez
50€ offerts + 2000€ de courtage remboursés + prise en charge des frais de transfert + ProRealTime offert jusqu’au 03/09/19*Découvrez
logo-boursorama-banqueA partir de 1,99€ l'ordre de Bourse et remboursement de vos frais de transfert x2*Découvrez
100 ordres offerts et remboursement de vos frais de transfert jusqu'au 29/08/19*Découvrez
Frais de transfert de PEA et Compte-titres remboursés*Découvrez
*Voir conditions sur le site. Investir comporte des risques de perte.

5 raisons d’ouvrir un PEA pour faire fructifier votre épargne

1. Ouvrir un PEA pour investir sur les marchés est simple et facile

Un PEA peut être ouvert à la majorité auprès d’une banque (on parle alors de PEA bancaire) ou auprès d’une compagnie d’assurance (on parle alors de PEA Assurance). Toutes les banques traditionnelles, mais aussi la plupart des banques en ligne et courtiers en ligne proposent cette enveloppe pour faire fructifier votre patrimoine en Bourse.

Notez aussi qu’un PEA ne comporte pas de dépôt minimum ni de versement périodique obligatoire. Il est en outre transférable d’un établissement bancaire à un autre.

Versements et plafond PEA

Il est également important d’avoir bien en tête ces quelques caractéristiques du PEA :

  • Le plafond de versement d’un PEA est de 150 000 euros depuis le 1er janvier 2014. Cependant, le montant des avoirs détenus au sein du PEA ne sont pas limités. Ainsi, en cas de plus-values, le PEA peut avoir une valeur supérieure à 150 000 euros.
  • Il n’est possible de détenir que deux PEA par foyer fiscal. Le PEA est strictement individuel. Il peut être ouvert à la majorité.

2. La fiscalité du PEA est avantageuse et les fonds investis sont disponibles

La loi de finances 2018 n’a que peu impacté le PEA qui a conservé l’intégralité de ses spécificités fiscales, et notamment sa fiscalité dégressive en fonction de sa date d’ouverture. Cependant, il a été touché par l’augmentation des prélèvements sociaux qui s’élèvent à 17,2 % depuis le 1er janvier 2018 (contre 15,5 % auparavant).

Notons également que la loi de finances 2018 n’a pas totalement mis fin au mécanisme des taux historiques, qui continuent à s’appliquer pour tous les anciens PEA, ouverts jusqu’au 31 décembre 2017. Le taux retenu est celui en vigueur au moment de la revente de vos titres. Même si l’exercice est fastidieux étant donné que cette mesure implique, lors des retraits du PEA, de regarder les gains engrangés année par année et leur appliquer le taux adéquat, elle avantage aussi considérablement les épargnants possédant d’anciens PEA. À partir du 1er janvier 2018, les taux appliqués sont ceux en vigueur lors du retrait ou de la clôture.

La loi Pacte 2019 a elle, en revanche, profondément bouleversé le fonctionnement du Plan d’Epargne en Actions, lui conférant davantage de souplesse, tout en conservant son cadre fiscal avantageux, et renforçant par là même, son attractivité.

En cas de retrait sur le PEA, une fiscalité attractive en fonction de la durée de détention du PEA s’applique :

  • Entre 0 et 5 ans : Flat Tax de 30 % + clôture automatique du PEA
  • Entre 5 et 8 ans : exonération de l’impôt de plus-values mais prélèvements sociaux de 17,2 %. La loi Pacte prévoit la suppression de la clôture automatique du PEA dans ce cas de figure. De plus, l’épargnant pourra procéder à de nouveaux versements, à condition de ne pas dépasser le plafond de 150 000 euros.
  • Plus de 8 ans : mêmes conditions avec en plus, une possibilité de sortie sous forme de rente viagère exonérée d’imposition et soumise aux prélèvements sociaux de 17,2 %.

À noter que la date prise en compte est celle de l’ouverture du PEA et non celle des différents versements. Il est donc intéressant sur un plan fiscal d’ouvrir un PEA pour prendre date même avec 100 euros. Il est de plus possible de transférer un plan épargne en actions d’un établissement bancaire à un autre tout en conservant l’antériorité fiscale !

Sachez en outre que les pertes constatées lors de la clôture du PEA peuvent s’imputer sur les gains de cessions de valeurs mobilières éventuellement constatées par ailleurs.

3. Le PEA, placement idéal pour débuter et investir en Bourse

Le PEA est idéal pour débuter en Bourse et investir à moyen long terme sur les marchés actions avec une stratégie de buy and hold par exemple. Cela signifie que vous vous constituez, via le PEA, un portefeuille d’actions destinées à être gardées dans la durée. Le plan d’épargne en actions est pertinent en effet, si vous souhaitez épargner à moyen long terme.

Attention, les titres éligibles au PEA sont limités aux sociétés dont le siège social est situé en Union européenne. Vous pouvez donc investir dans des actions françaises et européennes exclusivement. Mais le PEA permet aussi d’investir dans des OPCVM ainsi que dans des ETF ou trackers. En investissant dans certains fonds éligibles au PEA, vous pourrez investir indirectement dans des actions de sociétés hors Union européenne telles que des actions américaines ou asiatiques, par exemple.

De fait, vous pouvez vous positionner sur des ETF éligibles au PEA répliquant l’indice Nasdaq ou Nikkei mais aussi opter pour un investissement dans des OPCVM éligibles au PEA sélectionnant les actions nord-américaines à potentiel par exemple. En étant investi de la sorte, vous pourrez tout de même diversifier votre portefeuille géographiquement et vous garantir une exposition aux marchés américains et japonais, par exemple.

À noter : pour savoir si un titre peut figurer dans votre PEA, vous pouvez consulter son descriptif sur le site internet de votre courtier ou de votre banque, ou encore dans un journal spécialisé. Le descriptif du titre indique s’il est éligible au PEA.

4. Le PEA permet d’investir son argent dans une PME, une société non cotée et ETI

PEA-investir-PME

Le PEA permet d’investir dans des actions cotées en Bourse mais également dans des sociétés non cotées. En effet, les sociétés non cotées peuvent être logées au sein d’un PEA à condition de ne pas détenir plus de 25 % du capital de celles-ci. Pour les chefs d’entreprise qui souhaitent profiter du PEA pour obtenir des dividendes nets d’impôt, le montant de ces dividendes ne doit pas excéder 10 % de la valeur des titres non cotés détenus dans le PEA.

Notez aussi qu’il existe un PEA PME qui permet d’investir spécifiquement dans les petites et moyennes entreprises (PME) et des entreprises de taille intermédiaire (ETI), pourvu qu’elles soient éligibles à ce dispositif. Il s’agira en effet de titres cotés notamment sur Enternext mais aussi sur les compartiments B et C d’Euronext ainsi que d’Euronext Growth. Lancé en janvier 2014, le PEA PME comporte un plafond de 75 000€ (contre 150 000€ pour le PEA classique). Ces deux PEA sont cumulables.

5. PEA Jeunes : un PEA pour les jeunes de 18 à 25 ans pour les sensibiliser à l’épargne par l’investissement productif

La loi Pacte prévoit de créer un PEA jeunes destiné aux personnes âgées de 18 à 25 ans et rattachées au foyer fiscal de leurs parents. Jusqu’ici, cette catégorie de la population n’avait pas le droit d’ouvrir un plan d’épargne en actions, enveloppe réservée aux contribuables.

À noter : le plafond de ce PEA jeunes, fixé à 25 000 €, viendra amputer d’autant le plafond du PEA (pour rappel, 150 000 euros) ou du PEA-PME (pour rappel 75 000 euros) détenu(s) par les parents. De quoi créer un outil pédagogique pour initier les jeunes à l’investissement boursier ! C’est aussi l’occasion pour la jeune classe, de pouvoir profiter des rendements long terme particulièrement attractifs des actions, une classe d’actifs autrement plus rémunératrice que les placements à capital garanti, livret A en tête, auxquels les jeunes doivent souvent se cantonner faute de propositions alternatives.

À noter : ce plafonnement de 25 000 euros disparaîtra, lors du détachement de l’enfant au foyer fiscal, sans remettre en cause l’antériorité du placement.

Investir en action : faut-il choisir le PEA ou le compte titre ?

Même si le PEA, contrairement au compte-titres, ne permet pas d’investir dans n’importe quelle action étrangère en direct (comme Apple ou Amazon par exemple) ni de mettre en place des stratégies de gestion avec des produits dérivés comme les options par exemple (l’achat d’option put pour se couvrir de la baisse), ou encore d’utiliser la vente à découvert ou l’effet de levier grâce au SRD (service de règlement différé), il n’est pas uniquement réservé aux investisseurs débutants.

En effet, par son avantage fiscal majeur, même un investisseur chevronné aura tout de même intérêt à cumuler PEA pour ces stratégies moyen long terme et compte-titres pour des stratégies plus dynamiques et sophistiquées.

Rappelons aussi que, dans la mesure où il impose une démarche de long terme à l’investisseur, le PEA est idéal pour les jeunes actifs afin notamment de les sensibiliser aux vertus de l’épargne par l’investissement productif.

Source image : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


meilleur-livret-epargne
faire-des-travaux-budget
achat-bateau
grenier-vendre-tresors-objets-gagner-argent