Interview : Samuel You, conseiller en gestion de patrimoine

Le 29 octobre 2008

economie-monde

Présentez votre cabinet et votre philosophie d’investissement

Phœnix Finance est spécialisée dans le conseil et les services financiers.

*Nos activités se découpent en 3 axes complémentaires : le conseil en investissement financier, le conseil en gestion de patrimoine, et le conseil pour les affaires et la gestion auprès de PME/PMI.

Nous avons une philosophie d’investissement simple et sûre. Pas d’effet de levier (c’est réservé aux avertis et alors sur une part bien définie du portefeuille et en adéquation avec le patrimoine et pour ceux qui y touchent il faut avoir un vrai money management et s’y tenir !). Nous diversifions au maximum les investissements, nous ne nous exposons de manière outrancière sur une valeur, nous veillons à prendre du recul par rapport aux événements ; le cours de Bourse ne représente que rarement la valeur d’une entreprise, soit au-dessus, soit en-dessous.

Dans quelles mesures les institutions financières françaises seront touchées par la crise ?

Nous sommes dans une économie globalisée où tout le monde travaille avec tout le monde donc forcément nos institutions financières sont touchées même si en France nous n’avons pas forcément la même culture de l’endettement ni de la banque d’investissement et surtout nous bénéficions d’un taux d’épargne des ménages élevé.

Maintenant toutes les banques ont des produits subprimes titrisés ou des swaps de défaut de crédit (CDS, “credit default swaps”), certains même sans le savoir.

De toute façon, les systèmes bancaires sont garantis dans tous les pays par les Etats ! Après, l’autre côté impactant, c’est la tentation de mettre les doigts dans le pot de confiture que sont les marchés, comme pour la Caisse d’Epargne. Et dans ce cas, personne n’est à l’abri d’erreurs de gestion.

Que conseillez-vous à vos clients en ces temps mouvementés ?

Je crois qu’il est important pour ceux qui le peuvent, et qui ne sont pas trop exposé, de commencer à rentrer sur ces niveaux d’indices ou d’augmenter leurs expositions. Alors, bien sûr, le CAC40 peut descendre sous les 3000 points, compte tenu de la volatilité et des violents mouvements sur les marchés actuellement mais, à horizon 12 à 18 mois, le risque est somme toute contenu.

Evidemment, tout dépend de l’horizon d’investissement, de l’exposition aux actions et du risque que le client est prêt à prendre. On ne peut pas définir une allocation d’actifs généralisés à tous les individus car cela doit rentrer dans une logique patrimoniale globale, ce qui veut dire répondre aux besoins, aspirations et projets de chacun dans le temps.

Sur un horizon de 3 à 5 ans, que conseillez-vous à vos clients ?

Pareil. Les actions sont bons marchés mais elles ne sont qu’une composante du patrimoine qui s’articule autour des projets de vie de chacun. Il n’y donc pas de réponse idéale.

Maintenant, il est un peu trop tôt pour revenir sur l’immobilier, notamment locatif. Evidemment, si c’est la maison de vos rêves et que vous comptez y habiter pendant 20 ans, allez-y. Car même si vous la payez plus cher aujourd’hui que demain, vous en aurez l’usage au quotidien.

Pour ce qui est des produits monétaires ou les contrats en euro des assurances-vie, vous achetez de la sérénité à court terme mais l’inflation en réduit l’intérêt. Pour ce qui est de l’assurance-vie il y a évidemment beaucoup d’autres avantages. Par contre, il est possible de regarder les obligations à haut rendement, notamment à travers des fonds afin de diversifier son risque.

Pour ce qui est des autres classes d’actifs comme le pétrole, les matières premières (or notamment) ou les devises, il est toujours difficile d’avoir une visibilité limpide. En effet, il y a souvent des mouvements erratiques. Sans compter que la détention au niveau patrimonial est délicate et engendre des coûts.

Avez-vous réussi à identifier des entreprises ou des secteurs où il peut être intéressant de se positionner actuellement ?

Il y en a beaucoup qui sont à des cours très intéressants actuellement.

L’avantage c’est qu’on n’a pas besoin d’aller chercher des petites valeurs ou des pépites; il suffit de regarder les grosses capitalisations: Renault, Total, Sanofi, Air Liquide, Air France, Vinci, Lafarge, St Gobain, EADS, Rhodia … la liste peut être longue. Mais, ne serait-ce que dans le CAC 40, il y a de quoi faire du stock-picking.

Après, il y a les valeurs spécifiques de rendement: Maurel & Prom, Pages Jaunes voire, parmi celles citées plus haut, Renault, car sur les cours actuels le rendement avoisine les 18% ! Nous n’avons évidemment pas de garantie quant au niveau de distribution mais, même réduit, cela restera intéressant !

Propos recueillis par Louis Yang.

Samuel-You

Samuel You

Conseiller Patrimonial - - Site internet

Phoenix Finance est spécialisée dans le conseil et les services financiers à forte valeur ajoutée.

Phoenix Finance dispose du statut de Conseiller en Investissements Financiers (CIF), référencé auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et membre de l’Association Nationale des Conseils Financiers (ANACOFI).

Les activités de la société se découpent en 3 axes complémentaires : le conseil en investissement financier, le conseil en gestion de patrimoine et le conseil pour les affaires et la gestion auprès de PME/PMI.

Au sein de Phoenix Finance, le CIF recouvre majoritairement : la transmission d’ordres de Bourse, de manière exclusive avec la société de Bourse Dubus, la gestion de portefeuille sous mandat, l’analyse fondamentale ou technique de portefeuille titre ou de valeurs, et le coaching et la formation sur la Bourse et les marchés financiers.

#

Derniers Dossiers


pret-immobilier-baisse-taux-credit
immobilier-investir-dans-neuf
impot-sur-le-revenu
impots-enfant-economie-argent