Pourquoi tout le monde devrait avoir une assurance vie

Le 16 décembre 2020

pourquoi-tout-monde-devrait-avoir-assurance-vie

Malgré des mois de décollecte en 2020, l’assurance-vie reste le placement préféré des Français, devant le Livret A. L’encours de l’assurance-vie atteint en effet près de 1 750 milliards d’euros selon la Fédération Française de l’Assurance quand l’encours du Livret A en cette fin d’année avoisine lui seulement les 320 milliards d’euros selon la Caisse des Dépôts et Consignations (et 120 milliards d’euros environ pour le LDDS).

Pourquoi un tel engouement des particuliers pour l’assurance-vie ? Quels sont les atouts de ce placement qui séduisent les Français ? Découvrez dans cet article 5 raisons qui devraient vous pousser à ouvrir une assurance-vie, si ce n’est pas déjà fait !

Assurance vie : un placement qui s’adapte aux moyens de chacun


banniere assurance-vie Easybourse
D’abord, l’assurance-vie est un placement qui convient à tous les revenus et tous les patrimoines. En effet, il est possible d’effectuer de petits comme de gros versements, de mettre en place un versement ponctuel ou de réaliser des versements irréguliers, ou même aucun versement du tout après le premier. L’assurance-vie est aussi une enveloppe qui ne comporte pas de plafond contrairement aux autres placements permettant de profiter d’avantages fiscaux comme le livret A ou le PEA par exemple. Enfin, il n’existe pas de minimum théorique à investir au moment de la souscription. Toutefois, le distributeur pourra fixer un montant minimal mais chez les acteurs en ligne celui-ci n’excès pas la centaine d’euros.

Assurance vie : un placement qui permet de financer tous ses projets

assurance-vie placement-financer-tous-projets

L’assurance-vie permet de valoriser un capital dans la durée. Elle est donc particulièrement adaptée à tous vos projets de moyen-long terme comme l’achat d’une résidence principale ou secondaire, l’acquisition d’un investissement locatif, le financement des études de vos enfants ou encore de votre retraite. L’assurance-vie est un véhicule de placement qui permet de préparer les grandes étapes de la vie. Elle peut aussi être un outil de transmission de son patrimoine.

Assurance vie : un placement qui respecte le profil d’investisseur

Placer son argent en assurance-vie c’est profiter de la combinaison de deux poches complémentaires à adapter à son profil d’investisseur et son horizon d’investissement. Le fonds euros, dont le rendement baisse d’année en année depuis près de 20 ans, affiche un rendement légèrement supérieur à l’inflation pour les meilleurs contrats. Garanti en capital, il permet de retrouver ses économies intactes à tout moment. Les supports en unités de compte (UC) permettent eux de se positionner sur les marchés actions, obligations, immobilier, voire même des matières premières, avec des instruments financiers variés comme les actions, les ETF, les OPCVM, les produits structurés, les SCPI, etc. Ces supports en unités de compte peuvent varier à la hausse ou à la baisse et ne sont pas garantis en capital. Il est donc recommandé de n’investir sur ces supports que si vous bénéficiez d’un horizon de temps suffisamment long. Bien que les UC présentent un risque, ils constituent aussi le meilleur moyen de booster le rendement de son contrat avec des performances en moyenne bien plus élevées que le fonds euros.

Assurance vie : un placement qui convient aussi à ceux qui n’y connaissent rien

Vous êtes perdus et ne savez pas comment répartir vos fonds entre les unités de compte et le fonds euros, vous ne connaissez rien aux produits financiers et vous n’avez pas le temps ni le désir de vous y mettre ? Pas de panique ! L’assurance-vie offre la possibilité aux investisseurs de déléguer la gestion à des experts avec la gestion pilotée ou gestion sous mandat. Avec ce système, vous donnez tous pouvoir à une société de gestion qui effectue pour vous l’allocation d’actifs de départ et réalise les arbitrages à effectuer tout au long de la vie du contrat. Les décisions sont prises par des experts en fonction du contexte de marché mais aussi et surtout en fonction de votre profil d’investisseur, c’est-à-dire votre profil de risque, votre horizon d’investissement et vos objectifs d’investissement. Cette solution était jusqu’il y a peu réservée aux personnes disposant d’encours très importants sur leur contrat et était très onéreuse. Les acteurs en ligne ont démocratisé la gestion pilotée et la proposent dès quelques centaines ou milliers d’euros d’encours, avec des frais de gestion supplémentaires réduits.

Assurance vie : un placement qui offre des avantages fiscaux

Enfin, l’assurance-vie séduit aussi les Français car il s’agit d’un placement très avantageux fiscalement. En effet, au-delà de 8 ans de détention, les gains sont taxés à 24,7 % (12,7 % de prélèvements sociaux + 7,5 % d’impôt) au lieu de 30 % (imposition forfaitaire à la flat tax). Attention cependant, si votre encours tous contrats confondus dépasse les 150 0000 euros (et 300 000 euros pour un couple), alors, ce sera la flat tax qui s’appliquera, même au-delà des 8 ans de détention.

L’assurance-vie est aussi très avantageuse fiscalement en matière de succession et de transmission de son patrimoine puisque, au décès du détenteur du contrat, son bénéficiaire pourra recevoir jusqu’à 152 500 euros exonérés de droits de succession, avec une taxation forfaitaire de 20 % au-delà, puis de 31,25 % au-dessus de 700 000 €. Pour profiter de cet avantage, les versements devront être réalisés avant les 70 ans de l’assuré.

Les versements effectués après les 70 ans de l’assuré permettent eux de bénéficier d’une exonération de droits de succession jusqu’à 30 500 €. Au-delà, la taxation s’applique en fonction du barème des droits de succession. Notez aussi que les intérêts et les plus-values des versements après 70 ans sont entièrement exonérés.

Rappelons en outre que le bénéficiaire peut être un héritier réservataire ou non. 


banniere assurance-vie Easybourse

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Clemence Tanguy

Clémence Tanguy

Rédacteur - Café du Patrimoine - Site internet - Twitter

Après des études littéraires et une double formation en communication à la Sorbonne et au CELSA, Clémence Tanguy travaille à la SNCF et au Conseil Général des Hauts-de-Seine avant d’intégrer l’équipe de Café de la Bourse en 2015.

Elle couvre les sujets relatifs à l’actualité macro-économique, aux crypto-monnaies, aux produits financiers, aux finances personnelles et à l’investissement en général, avec une approche pédagogique et pragmatique.

#

Derniers Dossiers


Assurance vie quel-rendements-fonds-euros-2020
Immobilier comment-revendre-bien residence-geree
Immobilier tendances-marche-immobilier-Bordeaux-2021
Placements ou-placer-son-argent-en-2020