Livret Distingo sans risque à 4% + 80€ offerts*
Fonds Euro : sélection des meilleurs fonds en euros 2024

Fonds Euro : sélection des meilleurs fonds en euros 2024




Condamnés à un rendement décroissant ces dernières années, les fonds en euros ont peu à peu perdu de leur superbe avant d’inverser timidement la tendance en 2022. Mais les performances des fonds euros de l’assurance vie en 2023 sont en forte hausse, tout comme celles de produits sans risques alternatifs. Café du Patrimoine vous présente les meilleurs fonds euros classique et leurs alternatives.

Retrouvez dans cet article ce qu’est un fonds euros, le rendement du fonds euros en 2023, ses perspectives 2024 en termes de performance, les fonds euros alternatifs, les atouts et limites du fonds euros, notre comparatif des meilleurs fonds euros en ligne et les alternatives au fonds euros parmi les placements à capital garanti…ou pas.

Qu’est-ce qu’un fonds euro ?

Quelles sont les deux poches de l’assurance-vie ?

Les fonds euro classiques constituent l’enveloppe sécurisée de l’assurance-vie, par opposition aux supports en unités de compte qui eux, contrairement au fonds euros, présentent un risque de perte en capital. Chaque année, les intérêts sont définitivement acquis et s’ajoutent au capital garanti.

Quel est le taux du fonds euros ?

Le taux du fonds euros est connu a posteriori. Au moment où l’on investit, on ne peut savoir quel sera le rendement du fonds euros sur l’année en cours, d’où l’importance d’étudier l’historique de performances des fonds euros qui, même s’ils ne préjugent pas des performances futures, constituent de bons indicateurs.

Quelle est la part du fonds euros dans l’assurance vie ?

Les fonds euros correspondent à la majorité des encours du marché de l’assurance-vie. Certains contrats monosupports proposent même d’investir exclusivement sur le fonds en euros sans laisser la possibilité d’investir aussi sur des unités de compte.

Avis de Clémence sur les contrats mono-supports et multi-supports :

L’assurance-vie, à l’origine, ne permettait d’investir que dans un fonds en euros, d’où la confusion encore fréquente entre assurance-vie et fonds euros. Aujourd’hui, les contrats d’assurance-vie mono-supports, qui permettent d’investir seulement sur un fonds euros, sont très minoritaires. Ils ont été supplantés par les contrats d’assurance-vie multi-supports qui permettent à la fois d’investir en fonds euros et supports en unités de compte (UC). C’est ce type de contrat d’assurance-vie qu’il faut privilégier pour pouvoir aussi profiter du rendement potentiellement bien plus attractif des unités de compte, à condition d’accepter de prendre des risques. Ensuite, la répartition entre fonds euros et supports en unités de compte doit varier selon votre profil de risque, et votre horizon d’investissement.

Quelle est la composition du fonds euros, cet incontournable de l’assurance-vie ?

Selon les dernières études de Good Value for Money (GVFM) dédiées à l’analyse de la composition financière des fonds en euros, les fonds en euros « classiques » sont investis pour l’essentiel en obligations (à près de 75 %). La répartition entre obligations corporates et souveraines a tendance à évoluer en faveur des obligations corporates plus rémunératrices.

L’allocation des fonds en euros classiques est en moyenne :

  • de 76,5 % sur des obligations fin 2022 (versus 77,63 % fin 2021) ;
  • de 9,2 % sur des actions fin 2022 (versus 9,36 % fin 2021) ;
  • de 7,1 % sur de l’immobilier fin 2022 (versus 6,75 % fin 2021) ;
  • de 2,8 % sur du monétaire fin 2022 (versus 2,96 % fin 2021).

Ayant « digéré » les nouvelles normes prudentielles Solvabilité II et dans un contexte de taux historiquement bas, les assureurs-vie ont fait monter le poids des actifs de diversification : actions, immobilier, monétaire, produits structurés, gestion alternative et autres, représentent un peu plus de 20 % de la composition du fonds euro classique.

Le fonds euro en chiffres



Quel est le nombre de contrats d’assurance-vie en France ?

En France, en 2022, on compte près de 18 millions de détenteurs d’assurance vie pour 38 millions de bénéficiaires. 45 % des ménages possédaient au moins un contrat pour un total de près de 50 millions de contrats d’assurance vie individuels répertoriés.

Quel est l’encours de l’assurance-vie et l’encours du fonds euros en France ?

L’encours de l’assurance-vie approchait en 2022 les 1 885 milliards d’euros selon la Banque de France, soit environ 33 % du patrimoine financier des Français. À fin décembre 2022, le fonds euro représentait environ 73 % de l’encours total des contrats d’assurance vie qui s’élève à 1 842 milliards d’euros.

En 2023, l’encours de l’assurance vie a dépassé les 1 900 milliards d’euros. De janvier à novembre 2023, les cotisations s’est élevées à 140,9 milliards d’euros, soit une hausse de +6 % par rapport à la même période en 2022. Notez que la dynamique est davantage soutenue sur les supports en unités de compte (UC, +10 %) que sur les supports euros (+4 %).

De janvier à novembre 2023, selon France Assureurs, la part des cotisations en UC s’établit à 40 %, une proportion identique à celle enregistrée sur l’ensemble de l’année 2022. On remarque donc que les particuliers ont tendance à privilégier les supports en unités de compte au fonds en euros.

Cette situation trouve en partie son origine dans la très forte incitation des assureurs à se tourner vers les unités de compte. La part des unités de compte dans les cotisations s’est établie, malgré la volatilité des marchés actions, à 40 % en 2023 comme en 2022, après 39 % en 2021. « Ce taux est le plus haut constaté lors de ces vingt dernières années » souligne Philippe Crevel, Directeur du Cercle de l’Épargne. De manière générale, la collecte brute sur les supports en unités de compte a évolué en lien avec les marchés financiers. En 2023, celle-ci a accompagné la bonne performance des marchés et notamment en fin d’année avec la formidable progression du CAC 40.

Quelle est la performance des fonds euros d’assurance vie de 2000 à 2023 ?

Fonds euro 2000 2023 cafedupatrimoine

La diversification toute relative du fonds euros n’a pas permis d’endiguer la baisse du taux de rendement moyen ces dernières années, un taux qui a atteint 1,3 % en 2021 et 2020, contre 1,4 % en 2019, 1,8 % en 2018 et 2017. Rappelons que ce taux était de 1,9 % en 2016, 2,30 % en 2015, et 5 % en 2014 ! Mais la donne a changé en 2022 avec un rendement moyen de 1,8 %. Et la dynamique devrait se poursuivre en 2023 avec un rendement du fonds euros attendu au-dessus des 2 %, 2,50 % même selon Cyrille Chartier-Kastler, fondateur du site spécialisé Good Value for Money.

Notons que pour l’instant, la hausse constatée sur le rendement des fonds euros en 2023 ne permet pas au fonds euros classique d’afficher un rendement moyen annuel supérieur au taux de l’inflation qui s’établit à 4,9 % en France pour l’année 2023.

Il est aussi important de souligner qu’il ne s’agit là que d’une moyenne et que les taux peuvent varier considérablement selon les fonds euros. Parmi les meilleurs élèves, on notera par exemple le fonds euros Netissima de Generali vie avec 3,10 % de rendement en 2023. Le fonds euros Placement Direct Euro + de Swiss Life se distingue aussi avec 4,10 %. Du côté des mauvais élèves, on peut citer l’assurance vie Hello ! de Cardif Assurance Vie à 2,10 %, même taux pour le fonds Euro Allocation Long Terme2 de Spirica ou l’Assurance vie Responsable et Solidaire de MAIF Vie.

Quelle est la performance du fonds euros 2023 ? Une belle hausse, très difficile à chiffrer

Comme tous les ans, la salve d’annonces de la performance des fonds euros sur l’année écoulée dure tout le mois de janvier et va même au-delà. Les assureurs révèlent au compte-goutte les performances de leur fonds, les moins bons n’étant pas particulièrement pressés de révéler l’étendue de la catastrophe et de figurer en queue de peloton dans les classements fonds euros 2024.

Mais sachez qu’il est aussi de moins en moins évident de dresser ce type de tableau comparatif de la performance des fonds euros car de plus en plus d’assureurs versent bonus et taux boostés à leurs clients, selon plusieurs paramètres qui diffèrent d’un assureur à l’autre et ainsi, pour un même fonds euros, on peut avoir 2, 3, et même 4 performances différences sur l’année, avec des taux extrêmement différents, variant de plusieurs centaines de points de base.

Quelles sont les raisons de la hausse du rendement fonds euro ?



Le fonds euros a enregistré une baisse continue pendant près de 20 ans depuis le début des années 2000 à 2021, liée aux taux négatifs des taux directeurs des banques centrales, mais aussi aux normes de solvabilité imposées par les autorités de contrôle, ACPR en tête.

La donne a changé en 2022, première année depuis des décennies qui a vu le taux du fonds euros rebondir, passant de 1,3 % en 2021 à 1,8 % en 2022. Rappelons que le taux moyen du fonds euros 2023 devrait se situer aux alentours de 2,50 %. Cette franche amélioration du rendement du fonds euros est dû à la hausse des taux directeurs des banques centrales qui a boosté le rendement du marché de taux et du marché obligataire, des actifs présents dans le fonds euros.

La concurrence entre les assureurs a aussi poussé ces derniers à revoir à la hausse la performance de leur fonds euros, d’autant qu’ils sont aussi concurrencés par certains placements à capital garanti comme le livret A et le LDDS par exemple qui servent tous deux 3 % de taux d’intérêt depuis le 1er février 2023.

Cette hausse du fonds euros est en partie rendue possible par les réserves des assureurs, qui ont profité des années de vache maigre pour renforcer encore plus leurs provisions pour participation aux bénéfices (PPB) avec des dotations moyennes de l’ordre de 0,20 % à 0,40 %.

Avis de Clémence sur les catalyseurs à la hausse du rendement du fonds euros :

Outre la remontée des taux directeurs des banques centrales qui a une incidence forte sur le rendement du fonds euros, les réserves constituées ces dernières années par les assureurs en prévision des taux bas pourront booster la performance du fonds euros en 2023. En effet, ces provisions pour participation aux excédents (PPE) ou provisions pour participation aux bénéfices (PPB) doivent obligatoirement être redistribuées aux épargnants, soit immédiatement, soit dans les 8 ans. Et afin de concurrencer les livrets épargne, comme le livret A qui propose en 2023 un rendement de 3 %, les assureurs pourraient bien décider de reverser ces provisions massivement dans les années qui viennent.

Vers une forte hausse des fonds euro en 2024 ?

chute-taux-avenir-fonds-euros-assurance-vie

Les fonds euros devraient encore voir leur rendement grimper en 2024. Mais le plus sûr moyen de booster le rendement de son fonds euros est encore d’opter pour des fonds en euros plus diversifiés. François Villeroy de Galhau en est bien conscient lorsqu’il plaide pour la réorientation de l’épargne, via le développement de nouveaux produits d’épargne de long terme.

Les assureurs devraient donc plus largement proposer aux épargnants des fonds en euros alternatifs, davantage investis en actifs risqués, plus rémunérateurs. Ces fonds euros seront bien sûr toujours garantis en capital (au moins en grande partie). Pour l’épargnant, la différence majeure avec la situation des dernières décennies viendra du fait que l’assureur imposera pour accéder à ses meilleurs fonds euros d’investir une partie de son épargne en unités de compte (avec un minimum de 20, 30, voire même 50 %) et que ces fonds en euros ne seront pas forcément accessibles à tout moment.

Quels sont les meilleurs fonds euro alternatifs de l’assurance vie en 2024 ?



Fonds euro à garantie partielle : ces fonds destinés aux investisseurs de long terme

Ces fonds apparus très récemment ne sont plus garantis en capital à 100 %. Ils restent toutefois des placements relativement sûrs puisque le capital est garanti à hauteur de plus de 90 %. Par exemple, le fonds Opportunités 2 de Suravenir propose une garantie du capital à 97 %. Cette garantie partielle permet à l’assureur d’investir davantage sur les marchés financiers, notamment sur le marché actions et sur le marché immobilier pour générer plus de rendement. Ces fonds en euros sont particulièrement adaptés aux investissements à long terme. La surexposition aux marchés financiers permet de doper la performance pour les investisseurs qui possèdent un horizon d’investissement suffisamment éloigné, comme par exemple le financement de la retraite.

Du fait de l’engagement de l’épargnant sur le moyen / long terme, les fonds en euros à garantie partielle ont généralement une part de titres obligataires moins importante que les fonds euros classiques (70,9 % en 2022 selon les dernières études de Good Value For Money) et sont également investis sur des actions (15 % en 2022), sur le marché immobilier (12 % en 2022) et sur le monétaire, cette classe d’actifs qui renoue avec des performances attractives depuis la hausse des taux (1,4 % en 2022).

Le rendement moyen des fonds en euros à garantie partielle devrait être plus élevé que celui des fonds en euros classiques grâce à une allocation d’actifs plus dynamique. Cependant, le rendement moyen s’est élevé en 2022 à 1,62 % (contre 1,8 % pour le fonds euros classique) et à 1,35 % en 2021 (contre 1,3 % pour le fonds euros classique). L’écart de performance entre fonds euros classique et fonds euros à garantie partielle n’est pas encore probant mais il convient de souligner que ce type de fonds a été lancé récemment. Or, il sera sans doute plus judicieux d’observer la performance de ce placement sur 3, 5 ou 10 ans, et non sur une seule année, peu représentative de la performance. De plus, peu d’offres de fonds euros à garantie partielle existent encore et certains fonds peuvent d’ores et déjà être qualifiés de mauvais quand d’autres affichent des performances tout à fait remarquables comme le fonds euros Euro Private Stratégies (BNP Paribas Cardif) qui a enregistré une performance de 3 % en 2023, 3,02 % en 2022 et 2,50 % en 2021.  Notez aussi l’arrivée en 2022 du fonds Suravenir Opportunités 2 (Suravenir) qui a proposé cette année-là un taux de 2,10 %.

Fonds euro immobilier : ces fonds censés offrir les rendements du marché immobilier

Ces fonds en euros sont caractérisés par un poids relatif plus élevé des investissements immobiliers dans les actifs du fonds. Toutefois, face à une difficulté d’investir à des prix raisonnables des flux importants de collecte nette arrivant sur leurs fonds en euros immobiliers, les assureurs-vie ont limité fortement les possibilités d’investissement par leurs clients depuis quelques années, faisant de ces fonds en euros immobiliers une « denrée rare ».

Selon les dernières études Good Value For Money, en 2022, le fonds euros immobilier est composé de 52,8 % d’obligations, de 34,2 % d’actifs immobiliers, de 6,2 % d’actions et de 2,7 % de monétaire. Les fonds euros immobiliers résistent bien à la baisse du rendement des fonds euro en général et sont donc très peu concernés par la dégringolade des taux servis. De fait, la performance des fonds immobiliers atteignait 2,06 % pour l’année 2022, 1,73 % sur 3 ans (2020 à 2022) et 1,88 % sur 5 ans (2018-2022). Il se peut cependant qu’ils marquent le pas en 2023 compte tenu de la crise du secteur immobilier lié à la hausse importante des taux directeurs qui affecte aussi les taux des crédits immobiliers et a mis un coup d’arrêt au marché.

Attention, « le coût des fonds en euros immobiliers en termes de marge de solvabilité a conduit tant Suravenir, que les ACM Vie et Spirica à les fermer » précise Good Value For Money qui souligne que « seul Generali propose encore des contrats que l’épargnant peut aujourd’hui souscrire ».

Fonds euro dynamique : ces fonds censés offrir aux investisseurs de meilleurs rendements




Les fonds en euros dynamiques sont caractérisés par une plus forte exposition en risque de l’actif sur des actions mais aussi de l’immobilier. Leur allocation moyenne à fin 2022 était la suivante : 15 % en actions, 12 % en immobilier, 3 % en monétaire et 62,4 % en obligataire (source : GoodValueForMoney).

Ils obéissent d’ordinaire au principe de la gestion à coussin. La gestion à coussin consiste à scinder l’allocation d’un fonds en deux poches :

  • l’une, majoritaire, composée d’actifs pas ou peu risqués, censés assurer la protection du capital avec un rendement mesuré ;
  • l’autre, minoritaire, composée d’actifs plus risqués censés générer un rendement supérieur (actions en premier lieu).

Utilisée de longue date dans de nombreux fonds structurés ou à formule, cette technique de gestion a gagné des produits plus traditionnels, tels que les fonds en euros dits dynamiques, censés délivrer un rendement supérieur à celui des fonds en euros classiques. On assiste à une multiplication de ce type de produits à la suite des pionniers : Suravenir Opportunités (Suravenir Assurances), EuroSélection (Spirica) ou encore Eurocit’ (AG2R La Mondiale).

Le rendement des fonds euros dynamiques est généralement supérieur à celui des fonds euros classiques mais ce n’est pas toujours le cas. En 2021, le taux moyen servi par le fonds euros dynamique (1,59 %) était supérieur au fonds euros classique (1,3 %). Mais en 2020, le taux moyen servi par les fonds en euros dynamiques (0,72 %) était inférieur à celui du fonds euros classique (1,3 %).

En 2018, les fonds euros dynamiques ont pris du plomb dans l’aile avec la volatilité des marchés boursiers. Idem en 2020, année de crise sanitaire et économique. En 2021, le rendement du fonds euros dynamique est de 1,59 %, légèrement inférieur à celui du fonds euros classique, en raison de la conjoncture macro-économique compliquée (inflation, hausse des taux directeurs, guerre en Ukraine, etc.). Mais il est important de souligner que plus la période de temps considérée est importante, plus le rendement moyen du fonds euros dynamique est avantageux par rapport au fonds euros classique. Ainsi, le rendement pour une moyenne glissante 3 ans se situe pour 2021 à 1,45 % pour le fonds euros dynamique (contre 1,33 % pour les fonds euros classiques), le rendement  pour une moyenne glissante 5 ans à 1,50 % pour le fonds euros dynamique (contre 1,52 % pour les fonds euros classiques), le rendement  pour une moyenne glissante 7 ans à 1,74 % pour le fonds euros dynamique (contre 1,68 % pour les fonds euros classiques), et enfin, le rendement  pour une moyenne glissante 10 ans à 2,32 % (contre 2 % pour les fonds euros classiques) (source : GVFM).

Bien souvent, la gestion à coussin est agrémentée dans ces fonds en euros d’un système d’effets cliquets, selon le degré de tolérance aux pertes accepté par le gérant ou par le client. Toute performance positive est alors mise de côté – sur la poche sécurisée – au-delà d’un certain plafond, tandis que toute perte est limitée par la coupure des positions en deçà d’un certain seuil. Conséquence : le capital ne peut être touché.

Ces fonds en euros dynamiques gérés selon la technique du coussin constituent une réponse adaptée à la quête de performance dans un cadre sécurisé. Encore peu nombreux sur le marché, certains sont néanmoins largement présents sur l’offre en assurance-vie Internet. Mais la part relative élevée des actions dans les fonds en euros dynamiques oblige les assureurs-vie à les gérer « comme le lait sur le feu », d’où des encours volontairement limités et maîtrisés de leur part.

Fonds eurocroissance : juste milieu entre fonds euro classiques et unités de compte

Recommandés par le rapport Berger-Lefebvre, ou, à demi-mot par François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France, lorsqu’il encourage de nouveaux produits long terme « moins liquides, assortis d’une protection en capital sur le long terme afin de bénéficier du meilleur rendement des actions sur la durée, tout en favorisant le financement de l’investissement des entreprises », les fonds Euro-Croissance reposent sur le même principe de diversification que les fonds euro-diversifiés.

En contrepartie d’une durée de blocage longue, qui semble s’allier logiquement avec la vocation patrimoniale du contrat d’assurance-vie, le contrat Euro-Croissance doit délivrer un rendement nettement supérieur au fonds en euros actuel. Comme pour les contrats euro-diversifiés, l’assureur, libéré des contraintes de liquidité et de l’obsession du taux annuel, est à-même de gérer plus activement ce nouveau fonds afin de produire une performance supérieure.

Le contrat doit comprendre une part dédiée à la garantie du capital et une deuxième part dédiée à la diversification. La répartition entre les deux poches dépend de la durée de blocage acceptée par l’épargnant. Le capital est garanti tant qu’aucun retrait n’est effectué.

La différence tient à l’orientation de l’épargne collectée vers le financement de l’économie réelle -à savoir les PME- via l’achat, par l’assureur, d’obligations d’entreprise, actions ou autres.

Les premiers fonds Euro-Croissance sont apparus courant 2014. Avec un encours proche des 7,6 milliards d’euros à la fin du premier semestre 2023, pour 471 200 contrats, ils représentent une part ultra-minoritaire des fonds euros, une goutte d’eau au regard des 1 900 milliards environ détenus par les Français sur leurs contrats d’assurance-vie en 2023.

Selon Good Value For Money, la composition moyenne pour 2022 du fonds euro-croissance était de 69 % d’obligations, 9,7 % de monétaire, 7,5 % d’immobilier, 5,5 % d’actions.

Le rendement moyen des fonds euro-croissance s’élevait à 2,80 % en 2021 contre 0,3 % en moyenne en 2020, 6,5 % en 2019, 3,5 % en 2018 et 3,4 % en 2017 (source : FFA). Ces fluctuations s’expliquent par les variations de performance des marchés actions, avec une baisse marquée en 2018 et en 2020, et une reprise en 2021. Les résultats en 2022 ont été catastrophiques, les fonds euros croissance affichant des rendements négatifs étant la norme et les fonds qui s’en sont tiré le mieux n’ont pas dépassé 0,75 %. Attention, là encore, comme dans le cas des fonds euros dynamiques, la performance ne doit pas être envisagée via le spectre d’une seule année. Ce sont les rendements sur 3, 5, voire 10 ans qui doivent être pris en compte.

3 astuces pour booster les performances du fonds euros

Il existe tout de même quelques astuces pour doper a performance du fonds euros. La première solution à mettre en oeuvre consiste à placer une partie de ses encours sur les supports en unités de compte. En effet, de nombreux assureurs incitent les investisseurs à se positionner sur les supports plus risqués en unités de compte en proposant un bonus sur le rendement du fonds euros en contrepartie. Bien souvent, ce bonus est variable : plus l’encours en UC est important, plus le bonus l’est aussi.

Notez aussi qu’actuellement les assureurs incitent  les investisseurs à verser des fonds sur leurs fonds euros en proposant des taux bonifiés pour ces versements aux titres des performances 2023 et 2024.

Enfin, rappelons que les contrats sans frais de versement et comportant des frais de gestion faibles permettent aussi de bénéficier d’une performance accrue du fonds euros.

Quels sont les avantages et inconvénients du fonds euros ?



Les inconvénients du fonds euros

Le principal inconvénient du fonds euros, c’est bien sûr la faiblesse de son rendement, même si les fonds euros alternatifs affichent des taux parfois bien supérieurs à celui du fonds euros classique. Pour la première fois depuis trente ans, en 2022, le rendement des fonds euros est passé en-dessous de l’inflation malgré le fait que le rendement du fonds euros ait cette année là remonté depuis plus de 20 ans. Les taux de l’épargne réglementée net d’impôt se sont rapprochés de ceux des fonds euros, voire les ont dépassés.

Les avantages du fonds euros

Il n’en demeure pas moins que le fonds euros est un placement à capital garanti parmi les plus rémunérateurs. Même si le livret A et les autres livrets de l’épargne réglementée dans son sillage ont vu leur taux augmenter une première fois en août 2022 et une seconde fois en février 2023 pour prendre en compte (très partiellement) l’inflation, le fonds euros a lui aussi bénéficié de la hausse des taux directeurs en 2022 et 2023 et pourrait servir un taux encore plus intéressant aux épargnants en 2024.

Le fonds euros : pour quels placements ?

Étant donné ces caractéristiques, le fonds euros nous apparaît comme le placement idéal pour financer ses projets de moyen terme et pour sécuriser ses gains lorsque l’échéance d’un projet de long terme se rapproche. Par exemple, si votre assurance-vie est destinée au financement de la retraite à horizon 40 ou 30 ans, vous pourrez être investi en unités de compte à 100 % au début de votre vie active puis basculer les sommes progressivement sur le fonds euros au fur et à mesure que la retraite approche.

Avis de Clémence sur pourquoi avoir recours au fonds euros :

Attention à privilégier le fonds euros pour financer ses projets de moyen-terme ou la conservation de liquidités sur le long-terme. Le fonds euros de l’assurance vie n’est en effet pas le placement le plus approprié pour le financement de ses projets de (très) court terme puisqu’il existe un certain délai, variable selon assureurs et les contrats, pour récupérer ses fonds. Ainsi, il peut s’écouler plusieurs jours, voire plusieurs semaines entre le moment où vous ordonnez un rachat et le moment où vous disposez des fonds sur votre compte courant. Pour financer vos projets de court terme, les livrets épargne semblent plus appropriés.

Comparatif meilleurs fonds euro en ligne en 2024

Top assurance-vie en ligneLes offres du momentVoir offres
LinxeaRendement des fonds euros 2023 : 2,50%, 3,13% et jusqu'à 4,12% (selon contrat et part d'UC)*

Jusqu'à 150€ offerts jusqu'au 31/03/24*
Découvrez
Darjeeling-Placement-DirectRendement du fonds euros 2023 : jusqu'à 4,00 % (selon montant d'encours et part d'UC)*

Jusqu'à 1 000€ offerts jusqu'au 29/02/24*
Découvrez
fortuneoRendement des fonds euros 2023 : 2,20% et 2,50% (30% et 50% UC minimum)*

Jusqu'à 300€ offerts jusqu'au 15/03/24*
Découvrez
courtier-bourse-directRendement des fonds euros 2023 : 2,00 % et de 3,10 % à 4,12 % (selon part d'UC)*

Jusqu’à 170€ offerts et +2 % sur votre fonds euros durant 2 ans jusqu’au 29/02/24*
Découvrez
courtier-BoursobankRendement des fonds euros 2023 : 3,10 % et 3,66 %*

Jusqu'à 80€ offerts*
Découvrez
courtier-easybourseRendement du fonds euros 2023 : 2,40 % à 3,90 % (selon part d'UC)*Découvrez
Kompoz SicavonlineRendement du fonds euros 2023 : jusqu'à 2,50 % (selon part d'UC)*Découvrez
*Voir conditions sur le site. Les unités de compte présentent un risque de perte en capital.

Comment choisir le meilleur fonds euros ?

Il n’existe pas un fonds euros parfait qui serait le meilleur pour chaque investisseur. À vous de définir quels critères sont les plus importants pour vous et de veiller à ce que votre contrat les remplisse. On pourra tout de même relever un certain nombre d’éléments qui doivent être pris en compte pour choisir le meilleur fonds euro.

Le rendement du fonds euros

Bien entendu, on fera en sorte de sélectionner le fonds euros qui rapporte le plus. Cependant, rappelez-vous que le rendement du fonds euros n’est pas connu à l’avance et que les rendements passés ne préjugent en rien des rendements futurs. De plus, le fonds euros présentant le meilleur rendement ne sera peut-être pas à même de vous convenir car d’autres caractéristiques pourraient vous poser problème. Attention donc à ne pas faire du rendement du fonds euros votre seul critère de choix.

Le blocage des fonds

Certains fonds euros, les fonds euro croissance notamment, prévoient une durée de blocage des fonds et/ou une période durant laquelle si vous pouvez retirer vos fonds à tout moment, le capital n’est alors plus garanti. Mieux vaut le savoir avant de souscrire et n’aller vers ce type de contrat que si votre horizon d’investissement est bien en adéquation avec la durée de blocage des fonds.

La garantie partielle du capital

Certains fonds euros, en échange d’un rendement potentiel supérieur, proposent une protection partielle du capital, par exemple à 94 %. Là encore, c’est une caractéristique dont il faut avoir conscience au moment de souscrire. Vous ne pourrez pas en effet par exemple placer votre épargne de précaution sur ce type de fonds euros. En revanche, pour placer des liquidités sur le long terme, cette solution pourra être envisagée.

L’obligation de verser une partie des sommes sur les supports en unités de compte

Parmi les meilleurs fonds en euros, certains imposent à l’investisseur de verser une partie de l’encours sur les UC. D’autres font varier la performance du fonds en euros selon la part détenue en UC. Plus le pourcentage de l’encours détenu en UC est important, plus le rendement du fonds euros l’est aussi. Les profils peu averses au risque et/ou disposant d’un horizon d’investissement lointain auront tout intérêt à souscrire à ce type de fonds euros qui ne conviendra en revanche pas du tout aux profils très averses au risque et/ou qui souhaitent placer sur leur fonds euros leur épargne de précaution.

Les frais pratiqués

Il est essentiel aussi au moment de choisir son fonds euros de privilégier un contrat sans frais d’entrée, et affichant des frais de gestion annuels raisonnables. Une différence de quelques points de base sur plusieurs milliers ou dizaines de milliers d’euros pendant plusieurs dizaines d’années représentent des sommes colossales. La question des frais est donc cruciale pour ne pas voir le rendement de son fonds euros rogné par des frais évitables.

Les primes de bienvenue

Les primes de bienvenue, de l’ordre de quelques centaines d’euros, ne doivent pas constituer un critère décisif dans le choix de son fonds euros. Toutefois, si vous hésitez entre deux contrats et que l’un fait bénéficier de primes intéressantes, il pourra être judicieux de se laisser tenter.

Praticité, accessibilité

Certains investisseurs préfèrent détenir tous leurs placements dans un établissement bancaire ou bien chez 2 acteurs grand maximum. Le fait d’être déjà client du distributeur qui propose le fonds euros pourra alors peser dans la balance.

Le choix d’unité de compte

Le fonds euros, bien souvent, ne constitue qu’une partie de votre assurance-vie. Il est donc important de ne pas se focaliser sur le fonds euros et de regarder aussi l’offre de supports en unités de compte. Celle-ci doit correspondre à vos attentes. Vous pourrez aussi préférer par exemple un contrat proposant la gestion pilotée.

Avis de Clémence sur l’importance de choisir la meilleure assurance vie :

Il reste très difficile de transférer un contrat d’assurance-vie même si, en théorie, cela est possible à partir du moment où vous souscrivez chez le même assureur un contrat plus récent. Mais dans les faits le transfert est souvent très compliqué, même lorsque ces deux conditions sont respectées. Bien sûr, il est toujours possible de clôturer son ancien contrat et d’en ouvrir un nouveau, mais alors vous ne bénéficierez plus de l’antériorité fiscale et devrez de nouveau attendre 8 ans avant de pouvoir bénéficier des avantages fiscaux de votre assurance-vie. C’est pourquoi il est si important de bien choisir son contrat d’assurance-vie du premier coup et de procéder à une véritable étude comparative des offres afin de trouver le contrat le plus adapté à son profil.

Fonds euros ou livret A ?




Le fonds euros, avec sa récente hausse des taux qui s’est encore accélérée en 2023, concurrence désormais le placement star de l’épargne réglementée : le livret A. Toutefois, rappelons que le livret A affiche un taux de 3 %, alors que le fonds euros devrait lui afficher en moyenne un rendement de 2,50 % en 2023. Cela signifie que le rendement des meilleurs fonds euros pourraient bien atteindre, voire dépasser celui du livret A. Mais attention, le livret A est exonéré d’impôt sur les plus-values et de prélèvements sociaux. Les gains sont donc taxés à 0 quand les gains d’une assurance-vie sont eux taxés à 30 % ou 24,7 % si le contrat est détenu plus de 8 ans. Rappelons aussi qu’au-delà de 8 ans, un abattement de 4 600 € pour une personne seule et de 9 200 € pour un couple est également appliqué chaque année sur les gains des rachats. N’empêche, avec son taux attractif et son exonération fiscale, c’est le livret A qui devrait encore s’imposer comme le placement le plus rentable.

Le fonds euros tire cependant son épingle du jeu si vous avez des sommes importantes à placer car le livret A comporte un plafond de 22 950 euros (et 12 000 pour le LDDS) tandis que le fonds euros ne comporte aucun plafond. Il est donc possible de détenir sur cette enveloppe plusieurs dizaines ou centaines de milliers d’euros, voire plusieurs millions. Il est donc particulièrement approprié pour placer des liquidités conséquentes en attendant d’effectuer un achat immobilier ou des investissements sur les marchés financiers par exemple.

Fonds euros ou compte à terme ?

Le compte à terme est aussi une possibilité à explorer pour l’épargnant qui souhaite placer une somme d’argent sur un placement à capital garanti durant une période de temps connue à l’avance. En effet, le rendement de ce placement à capital garanti est accru en échange de l’immobilisation du capital durant un laps de temps déterminé à la souscription. Les établissements bancaires sont d’ordinaire assez opaques sur les taux proposés pour leur compte à terme. N’hésitez pas à demander quels taux sont pratiqués pour différentes périodes de blocage à plusieurs acteurs.

Il reste possible de récupérer son capital à n’importe quel moment mais alors le rendement du placement sera revu à la baisse.

Attention, il n’est pas possible au cours de la vie du produit de verser des fonds sur le compte à terme. Il est alors nécessaire d’ouvrir un autre compte à terme. Ce support n’est donc pas approprié pour mettre de côté une épargne régulière, contrairement au fonds euros pour lequel vous pouvez prévoir des versements ponctuels ou réguliers.

Consulter également notre article Avis sur le compte à terme Distingo Green

Quelles alternatives au fonds euros outre les placements à capital garanti ?




L’investissement dans des produits structurés peut présenter une alternative intéressante aux fonds euros, plus risquée cependant car le placement n’est pas à capital garanti, mais avec néanmoins un niveau de protection. Ces produits sont investis sur un sous-jacent et affichent une échéance et un profil risque-rendement déterminés. Ils sont émis par des banques ou sociétés financières en fonction de demandes formulées notamment par des conseillers en gestion de patrimoine (CGP).

L’investissement dans les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) et dans les organismes de placements collectifs en immobilier (OPCI) sont également des pistes à explorer. Ces produits sont investis en immobilier, détenus via des parts de société, d’où le nom de « pierre-papier ». Si les SCPI sont exclusivement investies en immobilier, les OPCI peuvent aussi comporter une part plus ou moins importante d’actions (10 % à 40 %). Les atouts de ces placements sont nombreux : diversification, liquidité par rapport à l’immobilier traditionnel, mutualisation des risques, rendement intéressant. Attention cependant, le capital n’est pas garanti.

Pour aller chercher de la performance, il peut aussi être judicieux de se tourner vers des OPCVM. Prenez garde tout de même de bien les choisir en fonction de votre profil d’investisseur et surtout de votre degré d’aversion au risque. On peut notamment citer, du moins risqué au plus risqué (mais donc potentiellement du moins rémunérateur au plus rémunérateur) : fonds obligataires, fonds d’arbitrage, fonds patrimoniaux, fonds flexibles, fonds thématiques, fonds actions.

Découvrir aussi notre dossier Les meilleurs placements pour votre retraite

Quelques questions sur le fonds euros de l’assurance vie ?

Qu’est-ce qu’un fonds euros ?

Le fonds euros est la poche sécurisée de l’assurance vie. Principalement investi en obligations, ce fonds à capital garanti vous permet de retrouver intact votre capital à tout moment.

Quels sont les différents types de fonds euros ?

Le fonds euros classique n’est pas l’unique option de l’assurance vie. L’investisseur peut également opter pour un fonds euros diversifié, un fonds euros dynamique, un fonds euros immobilier ou encore un fonds euros croissance par exemple. Dans tous les cas, les obligations restent majoritaires mais la part d’actifs à risque (actions, immobilier, etc.) est plus importante que dans le fonds euros classique.

Quelle est la performance des fonds euros ?

La performance du fonds euros classique n’a eu de cesse de chuter ces dernières années avec un rendement moyen de 5,3 % en 2000 à 1,30 % en 2021. En 2022, la donne change et le fonds euros affiche un rendement moyen de 1,80 %, puis 2,50 % en 2023 et 2024 devrait confirmer cette hausse. Les fonds euros alternatifs délivrent eux des performances supérieures, notamment le fonds euros croissance qui implique en contrepartie de prévoir une durée de blocage des fonds.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.