Compte à terme : ce compte épargne sans risque pour placer son argent

Le 18 décembre 2019

compte-a-terme

Qu’est-ce qu’un compte à terme ? Quelles sont ses caractéristiques ? Comment fonctionne-t-il ? Combien cela peut rapporter ? Quelle est sa fiscalité ? Café du Patrimoine vous dit tout sur ce placement court terme sans risque et vous prodigue ses conseils pour investir intelligemment sur ce support d’épargne trop peu usité.

Un compte à terme (CAT), aussi appelé « dépôt à terme » (DAT), est un placement bancaire, bloqué pour une durée renouvelable, et rémunéré à un taux connu au départ.

Comment fonctionne le compte à terme ?

Compte à terme, le principe de ce placement financier sans risque

Vous prêtez de l’argent à votre banque pour une durée fixe, puis celle-ci le place sur le marché interbancaire, au taux Euribor. La banque, afin de dégager une marge sur ce produit, vous proposera un taux légèrement inférieur au taux Euribor. La marge de la banque varie de 10 à 50 points de base (100 points de base équivalent à 1 %).

Les conditions de versement du CAT

Le versement des liquidités sur un compte à terme ne peut se faire qu’une seule fois à l’ouverture. Il est impossible de réapprovisionner le compte après sa souscription.

Principales caractéristiques du compte à terme

Depuis le 1er octobre 2010, vous bénéficiez en cas de faillite de votre banque de la garantie légale des dépôts à hauteur de 100 000 € par client, tous comptes confondus.

Il n’y a aucun frais de gestion, d’ouverture ou de fermeture du compte.

Le plafond de dépôt, s’il y en a un, est très élevé (de l’ordre de plusieurs centaines de milliers d’euros). Il est possible de posséder plusieurs comptes à termes, au sein d’un même établissement bancaire ou bien dans des banques différentes.

Fiscalité du compte à terme : plus intéressante grâce à la Flat Tax

Les comptes à terme sont soumis au régime fiscal des revenus des capitaux mobiliers. L’adoption de la Flat Tax a donc rendu bien plus avantageuse la fiscalité du compte à terme.

En effet, auparavant, les intérêts étaient forcément imposés selon le barème de l’impôt sur le revenu et le contribuable devait également régler les prélèvements sociaux (de 15,5 % jusqu’au 1er janvier 2018 et 17,2 % depuis).

Depuis la loi de finances 2018 et l’instauration du prélèvement forfaitaire unique (Flat Tax), la donne a bien changé et désormais le détenteur d’un compte à terme a le choix entre deux options :

  • Vous déclarez vos intérêts du compte à terme avec vos autres revenus, ils sont alors imposés en fonction du barème de l’impôt sur le revenu. Vous devez également vous acquitter des 17,2 % de prélèvements sociaux.
  • Vous optez pour le prélèvement forfaitaire unique (PFU) ou Flat Tax, à 30 %. Dans ce cas attention, vous devez choisir cette option de taxation pour l’ensemble de vos revenus mobiliers. Cette option est donc plus avantageuse pour les personnes dans les tranches hautes de l’impôt sur le revenu.

Découvrez le livret Distingo sans risque et sans frais de PSA Banque*

Distingo PSA Banque

Le compte à terme, ça rapporte combien ?

compte-a-terme-epargne

Le taux de rémunération varie en fonction de trois paramètres :

  • le montant placé ;
  • la durée de placement ;
  • les taux pratiqués sur le marché monétaire (Euribor).

Le taux peut varier considérablement d’une banque à l’autre. L’Euribor change tous les jours, donc peu de banques communiquent sur la rémunération de leurs comptes à terme. N’hésitez pas à contacter plusieurs banques pour leur demander de vous faire une proposition, puis comparez les propositions entre elles.

Quel taux pour un compte à terme ?

Les deux différentes formes de compte à terme : taux fixe et taux progressif

Sur un compte à taux fixe, un contrat est établi entre l’épargnant et la banque sur la rémunération du placement, qui reste la même jusqu’à l’échéance.

Sur un compte à taux progressif, la rémunération augmente par paliers progressifs (mensuels, trimestriels, semestriels ou annuels) avec la durée du placement. Une échelle de taux garantis est fixée à l’ouverture du compte.

Ces deux formes de compte à terme sont les plus répandues. Cependant, votre banque pourra également vous proposer un compte à terme à taux variable (indexé sur un taux de marché ou un indice de référence), voire un contrat vous engageant à ouvrir plusieurs comptes à terme avec des fonctionnements différents ou bien un contrat composé d’un CAT mais aussi d’autres produits d’épargne.

Exemple pratique : calcul du taux d’intérêt d’un compte à terme

Calculer les intérêts du compte à terme à partir du taux d’intérêt n’est pas forcément chose aisée pour tout le monde, surtout lorsqu’interviennent les intérêts composés. Nous vous exposons donc ici les différentes formules de calcul, en prenant l’exemple du compte à terme PSA Banque.

Calcul du taux d’intérêt à 1 an

Le CAT Distingo de PSA Banque 1 an propose un taux d’intérêt de 1,00 %.

En appliquant la formule de calcul des taux d’intérêt simples, vous obtiendrez le montant des intérêts :

Montant X taux X (nombre de jours/365) = montant des intérêts.

Imaginons que vous placiez sur le CAT de PSA Banque 50 000€.

50 000 X (1,00/100) X (365/365) = 500

En plaçant 50 000€ pendant un an sur un compte à terme PSA Banque rémunéré à 1,00 %, vous obtiendrez 500 € d’intérêts.

Calcul du taux d’intérêt à 2 ans

Le CAT Distingo de PSA Banque 2 ans propose un taux d’intérêt de 1,10 %.

En appliquant la formule de calcul des taux d’intérêt actuariels (taux d’intérêt composés), vous obtiendrez le montant des intérêts :

[Montant X (1 + i)n ] – montant = montant des intérêts

Où i = taux d’intérêt et n = nombre de période d’investissement

Imaginons que vous placiez sur le CAT de PSA Banque 50 000€.

[50 000 X (1+0,011)2 ] – 50 000 = 1 106,04 €

En plaçant 50 000 € pendant deux ans sur un compte à terme PSA Banque rémunéré à 1,10 %, vous obtiendrez 1 106,04 € d’intérêts.
Découvrez le compte à terme Distingo de PSA Banque à 1,10 % par an*

Pourquoi ouvrir un compte à terme ?

Le CAT s’adresse principalement aux personnes qui souhaitent effectuer un placement sans risque, tout en connaissant son rendement à l’avance.

Il permet, au moins en théorie, d’associer une prise de risque nulle à une rémunération supérieure à un livret bancaire, avec un plafond élevé ou inexistant, mais, en contrepartie, avec une durée de blocage des fonds.

Étant donné qu’il ne comporte pas de plafond de dépôt ou que le plafond de dépôt est très élevé, il peut notamment s’avérer être intéressant pour les personnes souhaitant placer une somme d’argent conséquente, sans risque, sur une période donnée ou sur une durée variable, par exemple dans l’attente d’une opportunité d’investissement. Ainsi, si vous venez d’hériter de 800 000 euros et que vous souhaitez avec cet argent acquérir votre résidence principale dans les 12 à 18 mois, vous pourrez placer cette somme sur un compte à terme en étant sûr de retrouver votre mise à l’échéance.

Comment choisir un compte à terme ?




Pour choisir le compte à terme le plus pertinent pour votre projet, il conviendra de prendre en compte les deux principales caractéristiques du compte à terme : le taux d’intérêt proposé (le plus élevé est forcément le meilleur choix) et la durée de placement (on choisira évidemment celle qui cadre avec son projet d’investissement).

Vous devrez aussi tenir compte du plafond de dépôt éventuel qui doit correspondre avec la somme que vous souhaitez placer.

La réelle difficulté à choisir son compte à terme vient de l’opacité de l’offre proposée par les établissements bancaires. Très peu de banques, en effet, communiquent sur le taux d’intérêt de leur compte à terme. Pour se faire une idée des taux pratiqués et pour pouvoir faire jouer la concurrence, il conviendra de contacter plusieurs banques pour qu’elles vous fassent une offre.  Attention, les banques sont totalement libres de fixer les taux des CAT comme bon leur semble, de gros écarts peuvent donc exister, ce qui rend d’autant plus important ce travail de prospection.

Avantages et inconvénients du compte à terme face aux autres placements

Le compte à terme est un placement sans risque, en théorie mieux rémunéré que les livrets bancaires classiques. Il s’agit d’une des solutions les plus rémunératrices en termes de placement à capital garanti. De plus, contrairement au livret A ou au LDDS, le CAT n’est généralement pas assorti de plafond de dépôt, ou alors il est très élevé.

Mais la poche sécurisée de l’assurance-vie, le fonds euros, ne comporte pas non plus de plafond et affichait ces dernières années des performances supérieures à celle du CAT. Cependant, la chute vertigineuse du rendement du fonds euros de l’assurance-vie pourrait rendre le compte à terme encore plus attractif, si tant est qu’il ne soit pas lui aussi touché par la chute des taux d’intérêt.

Le principal handicap du compte à terme face aux livrets bancaires réglementés et à l’assurance-vie, c’est sa fiscalité. Les livrets bancaires réglementés sont eux tout bonnement exonérés d’impôt et de prélèvements sociaux. Quant aux intérêts du capital détenu sur un contrat d’assurance-vie, il est taxé au bout de 8 ans de détention à 24,7 % (pour les contrats inférieurs à 150 000 euros pour une personne seule).

En matière de fiscalité, l’avantage est aux livrets bancaires réglementés qui sont eux tout bonnement exonérés d’impôt et de prélèvements sociaux. Quant aux intérêts du capital détenu sur un contrat d’assurance-vie, il sont taxés, au bout de 8 ans de détention à 24,7 % (si les avoirs détenus sur ce type de placement sont inférieurs à 150 000 euros pour une personne et 300 000 euros pour un couple). En revanche, le compte à terme, les livrets bancaires maison et l’assurance-vie de moins de 8 ans (ou plus de 8 ans si les avoirs détenus sur ce type de placement sont inférieurs à 150 000 euros pour une personne et 300 000 euros pour un couple) sont taxés à 30 %, peu importe la durée du contrat. Par conséquent, sur le plan fiscal, l’intérêt du CAT par rapport aux autres placements à capital garanti dépend donc du montant que vous avez à placer et de la durée de votre placement.

Nos conseils pour placer son argent sur un compte à terme



Vérifier que ses besoins soient en adéquation avec les caractéristiques du CAT

Il est surtout intéressant d’ouvrir un compte à terme si vous souhaitez placer une somme d’argent relativement conséquente sur une période donnée court moyen terme.

Pour valoriser un capital sur le long terme, mieux vaut investir ses avoirs sur les marchés boursiers et immobilier. Ne placez vos sous sur un CAT que si vous n’en avez pas besoin durant la durée de blocage. Pas question de mettre sur ce type de compte les sommes qui vous permettront de régler vos factures et votre loyer.

Le compte à terme est un placement intéressant s’il est bien compris et si vos objectifs d’investissement sont en adéquation avec ses principales caractéristiques.

Sur quelle durée placer son argent ?

La durée de placement d’un compte à terme a peu de limite (entre 1 mois et 5 ans). Il est néanmoins conseillé de ne pas s’engager sur un laps de temps trop important. Cependant, plus votre argent est placé sur une longue période, plus votre taux sera élevé.

Taux fixe ou progressif ?

Le compte à taux fixe est à privilégier lorsque vous connaissez la durée précise de la disponibilité de vos liquidités : par exemple, vous disposez d’une somme de 100 000 € pour un bien immobilier que vous comptez acquérir dans 6 mois. Si vous souhaitez placer cet argent en attendant, le taux fixe sera le plus adéquat.

Si en revanche vous ne connaissez pas l’échéance de votre placement, optez pour un taux progressif afin d’augmenter le rendement de votre placement.

Comment clôturer mon compte à terme ?

La clôture du compte à terme est prévue dès son ouverture puisque la durée de placement est inscrite dans le contrat. Vous souhaitez cependant récupérer votre mise avant la date prévue ? Vous subirez une revalorisation (à la baisse) du taux d’intérêt de votre placement et devrez tenir compte du délai de prévenance.

Des taux d’intérêt moins favorables en cas de résiliation anticipée du compte à terme

En cas de résiliation de contrat anticipée, les taux servis sont moins intéressants qu’annoncés. Par exemple, pour un compte à terme rémunéré à 1,20 % pour un engagement de 3 ans, en cas de sortie au bout de 2 ans seulement, le taux appliqué pourrait seulement être de 1,00 %. Pas de surprise cependant, si les taux varient en fonction de la date de sortie (ou plutôt la durée de blocage effective), ils sont définis en amont, lors de l’ouverture du CAT, et donc connus lors de la souscription.

Sortie anticipée du compte à terme : attention au délai de prévenance

Attention, les sommes restent donc disponibles à tout moment mais il existe un préavis variant de 1 à 32 jours ! Mieux vaut donc anticiper un minimum sa sortie. La plupart des établissements bancaires pratiquent d’ailleurs un délai de préavis supérieur à 30 jours (ou des pénalités dissuasives), conséquence de l’accord Bâle III qui vise à différencier les fonds ainsi collectés des simples dépôts à vue, ce qui permet à la banque d’améliorer son ratio de liquidité à court terme, c’est-à-dire sa capacité à faire face à des retraits importants dans le mois.

Quelques questions sur le compte à terme ?

Qu’est-ce qu’un compte à terme ?
Un compte à terme est un compte épargne qui, comme son nom l’indique, comporte une durée de blocage et un rendement connu lors de la souscription. Il s’agit d’un placement à capital garanti et vous avez donc l’assurance de retrouver intact votre capital à tout moment.

Combien rapporte un compte à terme ?
Le rendement du compte à terme dépend du montant placé, de la durée du placement et des taux pratiqués sur le marché Euribor. Les offres peuvent sensiblement varier d’une banque à l’autre. N’hésitez donc pas à demander à plusieurs établissements bancaires qu’ils vous fassent des propositions. Plus la durée de blocage est longue, plus le rendement augmente.

Quand avoir recours au compte à terme ?
Il peut être pertinent de recourir au compte à terme (CAT) lorsque l’on souhaite placer sans aucun risque une somme d’argent assez importante (les CAT ont un plafond très élevé, voire inexistant) en connaissant dès le départ la durée de blocage de ses fonds et la rémunération. Il est donc idéal par exemple pour placer un héritage en attendant de l’investir.

* Voir les conditions de l’offre sur le site de la banque

Source image : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


Immobilier
Impôts
Impôts impot-taxe-habitation-taxe-fonciere
Famille