Rejoignez +29 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir

En cochant cette case, j'accepte la politique de confidentialité de ce site


Livret épargne : conditions et rémunération du livret bancaire

Le 19 février 2018

banniere-ass-vie_300-250

livret-epargne

Les livrets d’épargne sont toujours très prisés des Français. Ils recèlent pourtant d’inconvénients qu’il faut bien avoir en tête. Quels sont les caractéristiques des livrets, leurs atouts et limites mais aussi leurs alternatives dans une optique de placement court terme ? Café du Patrimoine vous explique tout ce que vous devez savoir sur les livrets pour les utiliser au mieux dans votre stratégie patrimoniale.

Qu’est-ce qu’un livret épargne ?

Un livret d’épargne est une enveloppe sécurisée, fournie par un établissement bancaire, qui vous permet d’épargner, à un taux défini à l’avance, et qui laisse votre épargne accessible à tout moment.

Les livrets d’épargne réglementés

Les livrets d’épargne réglementés sont des produits d’épargne bancaire dont les règles de fonctionnement sont imposés par l’État. On compte 6 livrets d’épargne réglementés différents :

  • livret A
  • LDDS (Livret de Développement Durable et Solidaire ex-LDD)
  • LEP (Livret d’Epargne Populaire)
  • livret jeune
  • PEL (Plan d’Epargne Logement)
  • CEL (Compte Epargne Logement)

En contrepartie d’avantages fiscaux, ces livrets présentent des conditions strictes d’ouverture et de détention. Leur taux et leur plafonds font également l’objet d’une réglementation.

Comparatif livrets épargne réglementés

Type de livretConditions d’ouverture et de détentionTaux pratiquésVersement minimalPlafond de versementFiscalité
Livret AUn seul Livret A par personne0,75 %10€22 950€Intérêts exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux
LDDSRéservé aux contribuables0,75 % 15€12 000€Intérêts exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux
LEPUn seul LEP par personne, 2 livrets maximum par foyer fiscal, conditions de revenus à respecter1,25 %30€7 500€Intérêts exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux
Livret Jeune1 seul Livret Jeune par personne, obligatoirement âgée de 12 à 25 ans, résidant habituellement en FranceFixé librement par la banque mais le taux ne peut être inférieur à celui du Livret A10€1 600€Intérêts exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux
PEL1 seul PEL par personne. Si détention d’un CEL en plus, les deux doivent être domiciliés dans le même établissement bancaireFixé à l’ouverture du PEL, taux de 1 % (hors prime d’État) pour les PEL ouverts depuis le 01/08/2016Dépôt minimum de 225 € à l’ouverture puis 540 € par an. Versements impossibles après 10 ans61 200€Intérêts exonérés d’impôt sur le revenu jusqu’à la 12ème année de détention mais soumis aux prélèvements sociaux
CEL1 seul CEL par personne. Si détention d’un CEL en plus, les deux doivent être domiciliés dans le même établissement bancaire0,50 % (hors prime d’État)Dépôt minimum de 300 € à l’ouverture puis versements de 75 € minimum15 300€Intérêts exonérés d’impôt sur le revenu mais soumis aux prélèvements sociaux

Les autres livrets d’épargne proposés par les banques

Les établissements bancaires peuvent également proposer des livrets d’épargne non réglementés. Il s’agit de livrets « maisons » qui ont généralement des plafonds bien plus élevés (10 millions d’euros pour Fortuneo par exemple) et très peu de contraintes de versements. En outre, vous pouvez en détenir autant que vous le souhaitez.

Les intérêts de ces livrets sont soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Soulignons également que les taux sont généralement faibles (inférieurs à 0,75 % le plus souvent). Cependant, la plupart des banques en ligne proposent des livrets d’épargne rémunérés avec des taux boostés pendant une période donnée. Ces offres peuvent être très avantageuses mais attention, elles sont très souvent limitée dans le temps et réservées aux clients ouvrant pour la première fois un livret dans la banque en question.

Pourquoi ouvrir un livret épargne ?

On l’a vu, le livret d’épargne est un livret au rendement relativement faible, avec dans le cas de l’épargne réglementée des conditions strictes d’ouverture et de détention mais l’atout incontestable du livret d’épargne, c’est la disponibilité des fonds à tout moment et la garantie en capital. En effet, vous ne pouvez voir votre capital entamé et les livrets d’épargne, comme les comptes en banque, bénéficient de la garantie des dépôts bancaires. Cela signifie que les sommes déposées dans une banque (comptes courants, sur livret, à terme, épargne logement…) sont garanties à hauteur de 100 000 € par le Fonds de garantie des dépôts. Ce plafond concerne chaque déposant pour tous ses comptes ouverts au sein d’un même établissement.

Le fait de pouvoir disposer de son épargne à tout moment et de voir son épargne garantie font des livrets le placement idéal pour constituer un fonds d’urgence ou de précaution. C’est également une enveloppe intéressante pour les personnes désireuses d’épargner sur le court terme en vue d’une dépense prochaine (vacances, achat d’une voiture, etc.).

Placement court terme : quelle enveloppe pour quel projet ?

Choisir son livret d’épargne

Pour bien choisir votre livret d’épargne, demandez-vous d’abord quel est le plus adapté à l’usage que vous souhaitez en faire. Il est par exemple judicieux de choisir un PEL si l’on veut épargner en vue de réaliser un achat immobilier car ce dernier permet de bénéficier de taux d’intérêts préférentiels.  Même si avec le contexte actuel de taux très bas, cet élément n’est financièrement pas très intéressant, il le deviendra lorsque les taux remonteront. De même, on choisira plutôt de privilégier le Livret A au LDDS en raison de son plafond plus important si l’on souhaite économiser en vue de s’offrir sa prochaine voiture.

Dans un second temps, demandez-vous aussi quel est le livret correspondant à votre projet qui sera le plus rémunérateur. On privilégiera ainsi un PEL à un CEL avec un taux de 1 % pour le PEL actuellement contre 0,50 % pour le CEL.

L’assurance vie comme alternative au livret épargne

Enfin, sachez qu’il existe aussi des alternatives au livret d’épargne et notamment le fonds euros de l’assurance-vie qui permet lui aussi d’accéder à une épargne garantie, disponible à tout moment, à la fiscalité avantageuse.

Comparatif livrets d’épargne et assurance vie

Sont pris en compte dans ce tableau uniquement les placements et enveloppes bénéficiant d’une épargne garantie et dont les fonds sont disponibles à tout moment. À noter cependant : la loi Sapin 2, adoptée le 8 novembre 2016, permet au Haut Conseil de Stabilité Financière de suspendre sur tous les contrats d’assurance-vie la possibilité de faire des retraits sur les fonds en euros. Il peut aussi les limiter en cas de grosse fluctuation des taux obligataires, et ce pendant une période de trois mois, renouvelable.

Type de livrets et placementsLivrets d’épargne réglementésLivrets d’épargne non réglementésFonds euros de l’assurance-vie
Avantages fiscauxOuiNonOui après 8 ans (sauf pour les contrats dont l’encours est supérieur à 150 000 euros)
PlafondsOuiNonNon
Épargne disponible à tout momentOuiOuiOui sauf exception prévue par la loi Sapin 2
Garantie bancaireOui à hauteur de 100 000€Oui à hauteur de 100 000€Oui à hauteur de 70 000€
Taux avantageuxPlus ou moins selon les produits : le livret A à 0,75 % est moins avantageux que le PEL à 1 %, la fiscalité avantageuse de ces produits constitue un « plus » non négligeableNon, à l’exception des livrets boostés

0,30 % jusqu’à 3 % pendant quelques mois dans le cas des livrets boostés

 Rendements 2017 encore baissiers mais toujours supérieur au Livret A avec environ 1,50 %

L’assurance-vie est un placement qui mérite que l’on s’y intéresse car, outre son fonds euros au capital garanti et aux rendements plutôt faibles, elle permet aussi d’investir dans des valeurs mobilières via les unités de comptes.

En investissant dans des actions, fonds ou encore des ETF, que ce soit via une assurance-vie, un PEA ou un compte-titres, vous accèderez à des rendements bien plus importants. Ces investissements plus rémunérateurs que les livrets, mais plus risqués aussi, impliquent également une exposition à une volatilité et une durée de placement bien plus importante, ce qui en fait une solution idéale pour votre épargne moyen-long terme.

Tout l’enjeu est de procéder à une répartition équilibrée de votre capital entre des livrets sans risques, parfaits pour l’épargne court terme, et le reste de vos avoirs, investis dans des placements plus risqués et plus rémunérateurs.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


meilleurs-placements-enfants
bonnes mauvaises choses 2018 contribuable impots fiscalite
credit immo comment decrocher meilleur taux