Livret Distingo à 3% sans risque et sans limite de temps*
Top 7 des placements sans risque de 2023

Top 7 des placements sans risque de 2023

Les Français sont particulièrement averses au risque. C’est pourquoi nombre d’entre eux préfèrent laisser dormir leur argent sur leur compte courant plutôt que de l’investir. À l’été 2023, c’est près de 1 355 milliards d’euros qui sont ainsi conservés sur compte courant. Pourtant, il existe en France, pour répondre à l’aversion au risque des Français, de nombreux placements sans risques. Si tout le monde connaît le livret A, d’autres solutions comme par exemple le compte à terme ou les fonds monétaires gagneraient à être connus.

Retenez que tous les placements sans risques ne possèdent pas les mêmes caractéristiques, notamment en termes de taux pratiqués, de fiscalité, de plafond de versement et de disponibilité des fonds. Mieux vaut donc bien connaître les spécificités des différentes enveloppes pour choisir la plus appropriée à son projet.

Retrouvez dans cet article 7 placements sans risque à envisager pour placer votre argent et nos conseils pour choisir le plus adapté à votre profil.

Qu’est-ce qu’un placement sans risque ?

Il existe de nombreux risques lorsqu’on investit sur les marchés financiers, comme lorsque l’on achète des actions en Bourse par exemple.

Trois principaux risques dominent :

  • Le risque de perte en capital : si vous achetez des actions par exemple, votre investissement fluctue à la hausse comme à la baisse et vous pourriez revendre vos titres à un prix inférieur à celui où vous les avez acquis. C’est ce que l’on appelle une moins-value.
  • Le risque de liquidité : si vous achetez des titres de petites sociétés peu connues par exemple, voire non cotées en Bourse, et que la demande est faible, vous pourriez avoir du mal à revendre vos actifs car le marché est trop petit ou que la demande est trop faible. Vous devrez alors patienter et/ou revoir le prix à la baisse.
  • Le risque de change : si vous achetez des actifs libellés dans une autre devise que l’euro, par exemple des actions Tesla libellées en dollar, vous prenez le risque que l’euro s’affaiblisse face au dollar, ce qui vous conduirait à perdre de l’argent.

Avec un placement sans risque, vous n’êtes soumis à aucun de ces risques. Vous êtes certain de retrouver intact votre capital, assorti des gains. C’est ce que l’on appelle un placement à capital garanti.

Même en cas de faillite de votre établissement bancaire, les sommes sont protégées, au moins en partie, grâce au Fonds de Garantie des Dépôts et Résolution (FGDR), un système mis en place par l’État afin de protéger vos avoirs. Il existe plusieurs garanties :

  • La garantie « espèces » : elle couvre les dépôts effectués sur comptes courants, comptes sur livret mais aussi produits relatifs à l’épargne logement que sont le PEL et le CEL et elle s’élève à 100 000 euros par déposant et par établissement.
  • La garantie des livrets de l’épargne réglementée (livret A, LDDS, LEP), qui s’élève elle aussi à 100 000 euros par déposant et par établissement.
  • La garantie des placements en assurance-vie (fonds euros et unités de compte confondus). Elle s’élève à 70 000 euros par déposant et par établissement.
Consulter également notre article Tout savoir sur la garantie des dépôts bancaires

Bien sûr, les placements sans risque affichent une performance potentielle bien moins élevée que les placements risqués. Plus le placement est risqué, plus le potentiel de gain est élevé. C’est ce que l’on appelle le couple rendement-risque.

Investir dans un placement sans risque ne permet donc pas de bénéficier d’une performance attractive. Mais les placements sans risque permettent de conserver des liquidités sans voir son patrimoine fluctuer, avec une légère rémunération, contrairement au compte courant. Très souvent, les fonds sont récupérables à tout moment.

Investir dans un placement à risque est donc l’idéal pour :

  • conserver une épargne de précaution ;
  • épargner en vue d’un projet proche (horizon de 1 mois à 1, 2 ou 3 ans environ) ;
  • disposer de liquidités qui vous permettront d’investir sur les marchés financiers lorsqu’une bonne occasion se présente ;
  • garder une fraction de votre patrimoine globale à l’abri des fluctuations si vous êtes particulièrement averse au risque.

1. Pourquoi le livret A est le placement sans risque favoris des Français ?

Quels sont les avantages du livret A ?

Le livret A est le placement préféré des Français. Selon les chiffres dévoilés par la Caisse des dépôts mi-août 2023, les Français ont logé plus de 403 milliards d’euros dans cette enveloppe. La collecte nette cumulée s’élève ainsi à 28 milliards d’euros sur les sept premiers mois de l’année 2023. Et au seul mois de juillet 2023, la collecte s’est élevée à 2,16 milliards pour le livret A.

Il faut dire que ce placement sans risque permet de bénéficier depuis le 1er février 2023 d’un taux d’intérêt à 3 %. De plus, les gains sont exonérés d’impôt sur les plus-values et de prélèvements sociaux. Ils ne sont donc aucunement taxés.

Enfin, les fonds sont toujours disponibles et vous pouvez les récupérer à tout moment en virant les sommes nécessaires sur votre compte courant.

Le LDDS (Livret de Développement Durable et Solidaire) bénéficie des mêmes atouts. Ce sont les deux livrets stars de l’épargne réglementée.

Quels sont les inconvénients du livret A ?

Le livret A comporte un plafond de versement fixé à 22 950 euros. Ce plafond peut bien sûr être dépassé si votre livret est plein et que vous laissez courir les intérêts.

Le plafond de versement du LDDS est lui fixé à 12 000 euros.

Notez aussi que le calcul des intérêts se fait par quinzaine (1er et 16 de chaque mois) et non tous les jours. Les sommes produisent des intérêts si elles sont placées par quinzaines entières. Ainsi, vous aurez tout intérêt à être vigilant pour virer votre argent les bons jours. Le calcul par quinzaine s’applique aussi au LDDS.

Pourquoi investir dans le livret A en 2023 ?

Le livret A est le support idéal pour se créer un fonds d’urgence, cette épargne immédiatement disponible pour régler les factures imprévues et urgentes (plombier, serrurier, garagiste, nouvel équipement ménager, etc.) puisque les sommes peuvent être récupérées à tout moment. Le LDDS pourra aussi être utilisé à cette fin. Vous pourrez aussi vous servir de ces livrets épargne pour financer un projet court terme pas trop onéreux comme vos prochaines vacances par exemple. Pas sûr en revanche, compte tenu de leurs plafonds, que vous puissiez financer un projet plus important comme l’achat d’une nouvelle voiture par exemple.

2. Placement sans risque : est-il intéressant d’ouvrir un livret épargne classique ?

Quels sont les avantages du livret épargne ?

Le livret épargne classique est un produit bancaire commercialisé par des établissements bancaires. Le principal avantage de ce placement sans risque est son plafond très élevé (plusieurs centaines de milliers d’euros, voire plusieurs millions), voire inexistant.

Les taux pratiqués peuvent aussi être attractifs, surtout lorsque des taux boostés sont pratiqués. Pendant une courte période, des taux ultra avantageux sont pratiqués (par exemple 5 %) sur une partie des sommes déposées (de l’ordre de plusieurs dizaines de milliers d’euros), avant de revenir à un taux plus classique (par exemple 2,80 %).

De plus, il arrive que les établissements bancaires proposent des primes à l’ouverture (par exemple 80 € offerts), versées dès lors qu’un certain montant est déposé. Des offres de parrainage peuvent aussi être proposées avec ces placements à capital garanti. Tous ces « à côtés » permettent de faire grimper encore la performance du placement sur une année.

Quels sont les inconvénients du livret épargne ?

Le principal inconvénient du livret épargne classique est sa fiscalité. En effet, avec ce placement sans risque, les gains sont imposés, soit à la flat tax ou prélèvement forfaitaire unique à 30 %, soit au barème de l’impôt sur le revenu + 17,2 % de prélèvements sociaux si cela est plus avantageux pour vous.

Toujours est-il que malgré des taux boostés qui peuvent dépasser considérablement le taux du livret A durant plusieurs mois, la performance sur 1 an net de fiscalité est quasi systématiquement inférieure au livret A ou au LDDS.

Pourquoi investir dans un livret épargne en 2023 ?


pub

Il existe tout de même des situations où l’investissement dans un livret bancaire classique est opportun. Par exemple, lorsque vous avez déjà atteint le plafond de votre livret A et de votre LDDS et que vous avez besoin de conserver davantage de liquidités. Le livret bancaire classique est particulièrement indiqué pour placer les sommes, souvent importantes, venant de la revente d’un bien immobilier ou d’un héritage par exemple. Vous pourriez en effet avoir besoin de conserver des sommes conséquentes avant un éventuel achat immobilier ou l’attente d’opportunités de placement sur les marchés financiers.

3. Placement sans risque : faut-il opter pour le compte à terme ?



Quels sont les avantages du compte à terme ?

Le compte à terme (CAT) est un placement à capital garanti qui permet de profiter d’un taux d’intérêt relativement avantageux par rapport aux livrets bancaires classiques (3 % environ actuellement), en contrepartie d’un blocage des fonds. Plus la durée de blocage est importante, plus le taux d’intérêt l’est aussi.

Quels sont les inconvénients du compte à terme ?

Le principal inconvénient du compte à terme, c’est le blocage des fonds inhérents au produit. Il est toujours possible de récupérer ces fonds à tout moment (avec un délai de plusieurs semaines tout de même) mais vous aurez alors un taux moins attractif que celui initialement prévu.

Notez aussi qu’il existe souvent un montant de dépôt minimal, variable selon le CAT, souvent de l’ordre de 1 000 euros. Bien évidemment, il n’est pas possible de rajouter des fonds au cours de la vie d’un compte à terme.

Enfin, le compte à terme est un placement sans risque fiscalisé. Cela signifie que les gains sont taxés à l’a flat tax à 30 % ou bien au barème de l’impôt sur le revenu + 17,2 % si cela est avantageux pour vous.

Pourquoi investir dans un compte à terme en 2023 ?

Il reste pertinent d’investir dans un compte à terme pour financer des projets de court terme (1 à 2 ans) si les livrets de l’épargne réglementée sont déjà pleins. En effet, vous pourrez bénéficier de taux souvent plus avantageux que les livrets épargne classiques, sans être contraint par un plafond de dépôt. Attention tout de même à ne pas y placer des sommes dont vous pourriez avoir besoin avant l’échéance du placement.

4. Placement sans risque : que penser du PEL et du CEL ?



Quels sont les avantages du PEL et du CEL ?

Le PEL (Plan Épargne Logement) et le CEL (Compte Épargne Logement) sont des produits de l’épargne réglementée destinés à financer un projet immobilier.

Le taux du PEL, contrairement aux autres placements de l’épargne réglementée, est fixé à la souscription du produit et n’évolue plus ensuite, à la différence du taux du livret A par exemple qui fluctue à la hausse ou à la baisse. Ainsi, le taux des anciens PEL est très avantageux puisqu’un PEL ouvert dans les années 1980 peut afficher un taux d’intérêt de 4 %, 4,62 %, 4,75 %, 5,30 % ou même 6,39 % selon les périodes. Il est donc recommandé de conserver son PEL si celui-ci offre des rendements attractifs.

Le PEL et le CEL permettent aussi de bénéficier, sous condition, d’un taux garanti, accessible si vous souscrivez un crédit immobilier en vue de financer l’achat ou la construction ou la réparation/rénovation de la résidence principale ou l’achat de parts de SCPI à vocation d’habitation. Pour le PEL, ce taux garanti portant sur un montant maximum de 92 000 euros est actuellement fixé à 3,20 %, ce qui dans le contexte actuel de taux s’avère avantageux. Sachez que le prêt privilégié porte sur 23 000 euros maximum avec un CEL et, selon la nature du financement sur lequel portent les fonds, il est impératif d’avoir acquis un montant minimum d’intérêts.

Quels sont les inconvénients du PEL et du CEL ?

Le principal inconvénient du PEL et du CEL, c’est leur taux actuel, fixé à 2 % depuis le 1er janvier 2023, en faisant les placements de l’épargne réglementée les moins rémunérateurs.

Rappelons également que ces placements sont destinés à financer un achat immobilier. Pourtant, leur plafond de versement relativement restreint ne se prête pas particulièrement à leur fonction. Le plafond du PEL est en effet fixé à 61 200 euros et celui du CEL à 15 300 euros (hors capitalisation des intérêts dans les deux cas).

Enfin, ils sont tous deux imposés, pour les PEL et CEL ouverts actuellement, à la flat tax à 30 % ou barème de l’impôt sur le revenu + 17,2 % de prélèvements sociaux. Les CEL ouverts avant 2018 sont exonérés d’impôts sur le revenu mais soumis aux prélèvements sociaux. Les PEL ouverts entre 2006 et 2018 étaient imposables au-delà de la 12ème année de détention. De 1996 à 2006, seuls les prélèvements sociaux étaient dus, prélevés à la sortie du plan avec application des taux historiques. À partir de 2006, les prélèvements sociaux ont été prélevées aussi lors du 10ème anniversaire du plan au taux historique, puis à chaque capitalisation annuelle au taux en vigueur pendant les années suivantes. En 2011, le taux historique est supprimé : le produit est soumis chaque année aux cotisations sociales en vigueur.

Pourquoi investir dans un PEL et un CEL en 2023 ?

Il n’y a aucun intérêt selon nous à investir à l’heure actuelle dans un CEL qui rapporte très peu. Quant au PEL, il nous paraît judicieux de le conserver si vous en possédez un ancien qui délivre une performance attractive. En revanche, l’intérêt d’en ouvrir un est assez limité.

Vous pouvez toutefois souscrire à un PEL en 2023 pour bénéficier du taux garanti de 3,20 % portant sur un emprunt de 92 000 euros, à condition que votre projet immobilier rentre dans les conditions prévues pour en bénéficier. Le CEL est selon nous inutile pour bénéficier d’un taux préférentiel puisque son taux préférentiel garanti porte au mieux sur un emprunt de 23 000 euros ou 92 000 si l’on détient en plus un PEL, soit le plafond fixé pour le PEL.

5. Qui peut profiter du livret épargne populaire pour épargner sans risque ?



Quels sont les avantages du plan épargne populaire ?

Le livret épargne populaire (LEP) est un livret bancaire de l’épargne réglementée destiné aux revenus les plus modestes et affichant la rémunération la plus attractive des placements à capital garanti dont les fonds sont toujours disponibles.

Le livret épargne populaire affiche un taux ultra-désirable de 6 % depuis le 1er août 2023, contre un livret A à 3 % par exemple actuellement.

Comme le Livret A et le LDDS, il est exonéré d’impôt sur les plus-values et de prélèvements sociaux. Les gains ne sont donc pas taxés.

Quels sont les inconvénients du plan épargne populaire ?

Le livret d’épargne populaire est accessible sous conditions de revenus. Les revenus du foyer fiscal ne doivent pas dépasser un certain montant, variable bien sûr selon la composition du foyer fiscal, mais aussi le lieu d’habitation (métropole, Guyane, Mayotte, Martinique/Réunion/Guadeloupe).

Le LEP comporte aussi un plafond relativement faible, même si celui-ci a été revu à la hausse récemment, passant à 10 000€ le 1er août 2023 contre 7 700€ auparavant.

Notez aussi que le LEP est accessible aux majeurs seulement. Il n’est pas possible d’ouvrir un LEP pour son enfant comme c’est le cas pour un livret A par exemple.

Pourquoi investir dans un plan épargne populaire en 2023 ?

Compte tenu de son taux hyper avantageux et de son absence de taxation, il est urgent d’investir dans le LEP et de privilégier ce placement à capital garanti à tous les autres dès lors que vous êtes éligible.

La seule chose qui doit vous amener à arrêter de virer vos fonds sur ce support sans risque et très bien rémunéré, c’est le fait d’avoir atteint le plafond de versement. 

Lire aussi notre article Tout savoir sur le LEP

6. Le Fonds euros est-il un placement sans risque avantageux ?



Quels sont les avantages du fonds euros ?

Le fonds euros est l’enveloppe sécurisée de l’assurance-vie ou du PER (plan épargne retraite). Principalement composé d’obligations, son capital est garanti. Vous êtes sûr de retrouver intactes les sommes déposées, à tout moment dans l’immense majorité ces cas. Toutefois, avec certains fonds croissance, le capital est garanti sur le long terme seulement.

Avec le grand retour des obligations, le fonds euros qui a connu plus de deux décennies de baisse renoue désormais avec la hausse. Ainsi, pour la première fois en 2022, la performance moyenne des fonds euros a augmenté, passant de 1,3 % en 2021 à 1,8 % en 2022. Et compte tenu de la hausse actuelle des taux directeurs, il y a de fortes chances que le rendement du fonds euros augmente encore en 2023.

Retenez aussi que ce placement à capital garanti ne comporte pas de plafond. On peut mettre autant de sous que l’on veut sur un fonds euros. Sachez tout de même que certains contrats imposent de placer une partie de son encours sur les supports en unités de compte (UC). Par exemple, vous devrez placer 70 % de vos fonds sur le fonds euros et 30 % en UC.

Enfin, rappelons que l’assurance-vie comporte quelques avantages fiscaux. Les intérêts produits par les fonds en euros de l’assurance vie échappent à l’impôt sur le revenu tant qu’ils sont réinvestis dans votre contrat assurance-vie. Ils deviennent imposables lorsque vous les récupérez. Avant 8 ans de détention du plan, ils sont imposables à 12,8 %. Si votre contrat a plus de 8 ans, ils sont taxés forfaitairement à 7,5 %. Quant aux prélèvements sociaux, ils sont prélevés chaque année par l’assureur sur les intérêts à vous verser, au taux global de 17,2 %. Notez enfin que, au-delà de 8 ans de détention de votre contrat, vous bénéficiez d’un abattement annuel sur les gains des rachats de 4 600 euros pour une personne seule et 9 200 euros pour un couple.

Le PER permet aussi de bénéficier d’avantages fiscaux non négligeables et notamment de déduire une partie des sommes versées sur son PER de son impôt sur le revenu.

Quels sont les inconvénients du fonds euros ?

Le principal inconvénient du fonds euros, c’est qu’on ne connaît pas son rendement à l’avance. Impossible de savoir quel taux sera servi. Aucun taux n’est fixe et garanti. De plus, les taux peuvent énormément varier d’un contrat assurance-vie à l’autre. Il est donc indispensable de choisir un contrat d’assurance-vie offrant un taux attractif, sans que l’on puisse savoir avec certitude si les bonnes performances passées seront réitérées.

De plus, le rendement du fonds euros n’est pas si élevé que cela si l’on prend en compte la taxation. Il est encore difficile pour le fonds euros de rivaliser avec des placements comme le livret A.

Enfin, les rachats sur un contrat d’assurance-vie peuvent prendre un certain temps et on récupérera donc ses sommes en quelques jours à quelques semaines, quand avec un virement immédiat de son livret A vers son compte la récupération de son épargne se fait en quelques secondes. Quant au PER, rappelons que les sommes versées sur cette enveloppe ne sont accessibles qu’à la retraite (et l’on pourra les récupérer sous forme de sortie en capital ou en rentes), sauf sorties anticipées sous conditions.

Pourquoi investir dans un fonds euro en 2023 ?

Il peut tout de même être judicieux d’investir sur le fonds euros de l’assurance-vie ou du PER en 2023 car le contexte macro-économique semble en faveur d’une hausse du rendement du fonds euros.

C’est aussi, sur une assurance-vie, une enveloppe particulièrement adaptée au financement de projets moyen long terme qui nécessitent des sommes importantes. On pourra aussi utiliser ce placement sans risque sur une assurance-vie pour conserver une poche de liquidités avec l’objectif de pouvoir saisir des opportunités sur les marchés financiers quand elles se présenteront.

Enfin, pour les plus averses au risque, le fonds euros sur une assurance-vie ou un PER semble une enveloppe adéquate pour placer une partie de son patrimoine global que l’on ne veut pas exposer au risque des marchés financiers.

Consulter également notre guide Sélection des meilleurs fonds euros 2023

7. Faut-il placer son argent sans risque dans un fonds monétaire ?



Quels sont les avantages d’un fonds monétaire ?

Les SICAV monétaire sont des Sociétés d’Investissement à Capital Variable (SICAV), investies en bons du trésor, en titres de créances négociables à court terme et en obligations à taux fixe ou variable proches de leur date de remboursement. Si ces dernières années, les fonds monétaires ne rapportaient plus rien, affichant un rendement très faible, voire négatif, il n’en est plus de même en 2023.

On peut investir autant que l’on veut en SICAV monétaires et le ticket d’entrée est très accessible, étant de quelques centaines d’euros.

La gestion est déléguée à des professionnels qui investissent dans de nombreux titres, garantissant ainsi une bonne diversification du fonds monétaire.

Le rendement des fonds monétaires dépend bien sûr du contexte macro-économique. Dès lors que les taux à court terme sont supérieurs aux taux longs, on pourra envisager ce type de placement. Dans le contexte actuel, les SICAV monétaires proposent des rendements oscillants entre 3 et 3,5 %, voire allant jusqu’à 4 % pour les meilleurs.

Il est possible d’investir en SICAV monétaire depuis de très nombreuses enveloppes. Vous pourrez en effet investir depuis un compte-titres mais aussi depuis des enveloppes présentant des avantages fiscaux notables comme le PER, l’assurance-vie, le contrat de capitalisation.

Quels sont les inconvénients d’un fonds monétaire ?

Même si les risques sont faibles, les Sicav monétaires ne sont pas des placements à capital garanti.  Il reste possible avec ce type d’actifs de voir son capital fluctuer à la hausse comme à la baisse. Attention donc à vous montrer sélectif et à n’investir dans ce type de placements que lorsque le contexte macro-économique est favorable.

Les SICAV présentent des frais, variables selon les fonds, et parfois très importants. Il s’agit donc d’un élément à bien examiner avant de souscrire pour ne pas voir ses performances rognées par des frais trop importants.

Pourquoi investir dans un fonds monétaire en 2023 ?

Les Sicav monétaires, compte tenu du contexte actuel, permettent de dynamiser son portefeuille avec un risque très limité. Attention tout de même à ne pas rater un retournement de tendances. Il est indispensable de suivre de très près l’actualité du marché de taux et les annonces des banques centrales. Ainsi, si l’inflation continuait de refluer et que la récession était à l’ordre du jour, les banques centrales opteraient vraisemblablement pour une baisse des taux directeurs qui viendraient pénaliser la performance des fonds monétaires.

Combien rapporte un placement sans risque en 2023 ?

On prendra pour ces exemples de rémunération de placements sans risque des taux de 2 % (comme certains fonds euros de l’assurance-vie ou le PEL) à 3 % (comme le livret A et le LDDS mais aussi certains comptes à terme) mais ce taux peut être plus important si vous avez opté pour un livret épargne boosté par exemple, ou pour un LEP si vous êtes éligible et dans la limite des plafonds de versement fixés.

  • 100 euros placés sans risque en 2023 rapportent entre 2 euros et 3 euros.
  • 1 000 euros placés sans risque en 2023 rapportent entre 20 euros et 30 euros.
  • 10 000 euros placés sans risque en 2023 rapportent entre 200 euros et 300 euros.
  • 100 000 euros placés sans risque en 2023 rapportent entre 2 000 euros et 3 000 euros.
  • 1 000 000 euros placés sans risque en 2023 rapportent entre 20 000 euros et 30 000 euros.

On voit bien ici que les placements sans risque rapportent peu. C’est pourquoi il est primordial, surtout lorsqu’il s’agit de montants importants, d’investir son argent pour ses projets à moyen et long terme sur des placements plus risqués mais aussi potentiellement plus rémunérateurs comme par exemple les actions en Bourse. À titre d’exemple, le MSCI World, un indice boursier composé des plus grandes actions du globe, affiche une performance annualisée depuis sa création en 1987 de plus de 8 % par an. C’est dire l’urgence d’investir et de ne pas se contenter des placements sans risque dès lors que vous avez créé un fonds d’urgence et que vous disposez d’un horizon d’investissement à moyen long terme.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.