Le budget à prévoir pour l’enterrement d’un proche

le 18 Janvier 2017

Performances Magazine 2T 2017
Le budget à prévoir pour l’enterrement d’un proche
81 conseils 300-250

Plus vulnérable, il est parfois difficile de comparer sereinement les prix de prestataires funéraires. Pourtant, selon l’association de défense des consommateurs UFC Que Choisir, il est indispensable de faire jouer la concurrence. Alors comment bien choisir ?

Se faire enterrer en France : combien ça coûte?

Le coût d’un enterrement oscille entre 1 350€ et 6 600€ environ*, il faut donc compter en moyenne 3 350€ hors caveau*.

Ce prix élevé est dû, selon UFC Que Choisir, à une trop faible concurrence dans le secteur des pompes funèbres.

Organiser des funérailles, une démarche coûteuse, facilitée grâce à quelques conseils simples

Vous disposez d’un délai de 6 jours pour organiser l’enterrement. Il est donc recommandé de ne pas se précipiter. Les entreprises de pompe funèbre peuvent profiter de ce moment difficile pour vous faire payer des services facultatifs à votre insu. Un comparatif entre différents opérateurs de votre commune est nécessaire, car il permet de s’assurer de la qualité des services proposés.

Procurez vous la liste des prestataires auprès de votre mairie, puis, posez ces questions par téléphone afin de sélectionner deux ou trois entreprises :

  • Le premier prix d’un cercueil destiné à la crémation et d’un cercueil en chêne.
  • Le coût des honoraires pour les démarches effectuées par la société de pompe funèbre
  • Le coût du corbillard et des porteurs ainsi que leur nombre.

Une fois ce premier contact téléphonique établi, demandez un devis. La loi stipule que les entreprises de pompes funèbres ont obligation de présenter un devis gratuit et détaillé, différenciant les prestations obligatoires et facultatives. Le total peut être multiplié par cinq selon les prestations choisies et le lieu de sépulture. Il est donc important de prendre le temps de comparer.

Quel mode de sépulture choisir ? 

Être inhumé : Comptez en moyenne 1 000€ pour une inhumation. Les prix varient en fonction de l’option choisie. On peut en effet être enterré seul ou dans un caveau familial.

Être Incinéré : Une crémation était autrefois moins cher qu’une inhumation. Aujourd’hui, une crémation est 8% plus chère en moyenne qu’une inhumation*. Les cendres peuvent être dispersées dans un columbarium ou un cavurne pour environ 500€ par personne. La dispersion des cendres peut aussi être réalisée dans la nature. Par là on entend, la mer, la forêt, la montagne et la dispersion est strictement interdite dans les jardins privés ou publics, les champs ou espaces cultivés, les voies publiques, les cours d’eau et les voies fluviales. Il est également possible de placer les cendres dans le caveau familial, ou de les disséminer dans le jardin du souvenir d’un cimetière. La loi a récemment interdit de conserver les cendres dans un lieu privé.

Solution depuis peu prisée des français, le nombre d’incinération a doublé en 20 ans. Si vous recherchez un endroit réellement atypique pour la dispersion de vos cendres, Celestis, Inc. vous offre la possibilité de répandre vos cendres dans l’espace pour 10 000 dollars l’aller simple. À noter que la cérémonie est incluse dans le prix.

Faire don de son corps à la science : La démarche doit être effectuée de son vivant par le biais d’une lettre et, lors du décès, il est indispensable de posséder la carte du don. De nombreuses universités de médecines en France acceptent les dons de corps. Les restes mortuaires sont soit inhumés, soit incinérés. La loi stipule que les établissements qui acceptent de recevoir un don, doivent prendre à leur charge les frais d’inhumation ou de crémation du corps, ainsi que le transport avant mise en bière.

Savoir différencier prestations obligatoires et facultatives

Les prestations obligatoires

  • Le cercueil : son prix se situe entre 225€ et 1 967€*. La loi exige un cercueil de 22mm d’épaisseur, une garniture étanche, quatre poignées et une plaque d’identification. En dehors de ces critères, les prestations proposées sont facultatives
  • Le transport du corps après mise en bière 
  • La redevance de crémation ou la taxe d’inhumation : elle peut varier de 100€ à 500€* selon l’endroit
  • Les scellés de Police (inclus dans les coûts par le prestataire)
  • Le corbillard
  • Les démarches administratives : Il s’agit de déclarer le décès à la mairie, demander l’ouverture du caveau, demander le permis d’inhumation ou de crémation. Toutes ces démarches peuvent être réalisées par un membre de la famille.

Les prestations facultatives

  • Les soins au défunt : 50€ à 550€*
  • Les fleurs 
  • La chambre funéraire : 90€ à 750€*
  • Le faire- part 
  • La cérémonie: 50€ à 350€*
  • La plaque souvenir 
  • La pierre tombale : 1 000€ à 3 500€*

Pensez au contrat de prévoyance funéraire

De même que la transmission de son patrimoine à ses enfants doit être mûrement réfléchie et anticipée, les obsèques sont aussi envisagées plus sereinement par ses proches lorsqu’elles ont été prévues à l’avance. Prévoir le financement de ses obsèques à l’aide d’un contrat de prévoyance funéraire permet d’éviter de faire supporter ce coût élevé à ses descendants. Il existe deux types de contrat :

Le contrat de prestation : Il permet d’organiser et financer ses funérailles à l’avance. Ce contrat s’établit entre une personne et un établissement funéraire. Tout est posé par écrit, du caractère civil ou religieux des obsèques jusqu’au mode de sépulture retenue. L’intégralité des sommes disponibles sera affectée aux obsèques lors du décès.

Le contrat en capital, souvent commercialisé par des assurances et des banques, il s’assimile à l’assurance-vie. Le souscripteur constitue un capital, versé au bénéficiaire désigné, lors de son décès. Ici, les obsèques ne sont pas organisées et le bénéficiaire n’a pas obligation d’utiliser cette somme pour l’organisation. 7 contrats signés sur 10 sont des contrats en capital.

Pour en savoir plus sur l’assurance-vie, consultez notre dossier Souscrire à une assurance-vie

En France, l’assurance obsèques est l’un des segments les plus actifs du marché de la prévoyance individuelle. En cause, l’augmentation du nombre de seniors, la hausse constante du coût des funérailles (+30% en 10 ans), la généralisation de la complémentaire santé en entreprise via le cadre ANI (Accord National Interprofessionnel) depuis le 1er janvier 2016 et enfin, une digitalisation du secteur en pleine ubérisation.

Selon l’étude d’Opinionway réalisée pour Nousassurons.com 19% des 25/35 ans songent à souscrire une assurance obsèques (21 % souscriront pour la protection de leur entourage). Les motivations des souscripteurs se basent sur 4 critères de choix : La protection des proches, la protection personnelle, l’anticipation des risques et l’accompagnement dans les démarches.

*Enquête réalisée par les associations locales UFC-Que Choisir en 2014 auprès de 818 magasins de pompes funèbres et 1 132 devis recueillis

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d'investissement. Le lecteur se doit d'étudier les risques avant d'effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d'investissement.

Téléchargez votre rapport gratuit


Nos conseils pour choisir et améliorer le rendement de son assurance-vie

Optimiser son assurance-vie : nos conseils pour choisir et améliorer le rendement de son assurance-vie