À qui s’adresse un conseiller en gestion de patrimoine ?

Le 08 octobre 2020

La gestion de patrimoine s’adresse à un public beaucoup plus large que celui auquel on pense. En effet, pas besoin d’être multimillionnaire pour recourir aux services d’un conseiller en gestion de patrimoine (CGP). Et finalement, les revenus et le montant du patrimoine (financier comme immobilier) importent moins que la capacité d’épargne et les problématiques rencontrées.

Découvrez dans cet article ce qu’est un conseiller en gestion de patrimoine, quels revenus et quel patrimoine sont nécessaires pour s’offrir les services d’un CGP, quelles problématiques devraient vous inciter à recourir à un professionnel de la gestion de patrimoine, à quel âge les services d’un CGP sont le plus pertinent, et enfin, combien coûtent les services d’un conseiller en gestion de patrimoine. Vous saurez ainsi si vous avez ou non intérêt à recourir à un conseiller en gestion de patrimoine, combien il vous en coûtera, et comment trouver simplement votre conseiller financier via une plateforme comme Neofa.

Qu’est-ce qu’un conseiller en gestion de patrimoine ?


pub
Un conseiller en gestion de patrimoine est un véritable professionnel de la gestion de patrimoine, tout à la fois expert et généraliste. Il saura vous accompagner sur le volet investissement (tant en matière d’investissement boursier que d’investissement immobilier ou d’investissement atypique) mais aussi sur les volets fiscalité, transmission, préparation de sa succession, etc. Son expertise est multiple et, s’il possède généralement la casquette de CIF (conseiller en investissement financier), il dispose très souvent d’une carte T (d’agent immobilier) et avoir des compétences juridiques et fiscales avancées. Ses connaissances ont cependant des limites mais, en tant que chef d’orchestre de votre patrimoine, il saura, pour chaque problématique, vous renvoyer vers le professionnel concerné et travailler de concert avec lui si besoin, qu’il s’agisse d’un avocat fiscaliste, d’un notaire, d’une société de gestion immobilière, etc.

Quels revenus et quel patrimoine pour s’offrir les services d’un conseiller financier ?

Plus que le revenu et le patrimoine, c’est la capacité d’épargne qui compte. Si vous n’avez pas ou peu de patrimoine mais des revenus stables et qui vous permettent de mettre chaque mois des sous de côté, vous pouvez tout à fait faire appel à un CGP. En revanche, une personne gagnant 8 000 euros par mois mais dépensant l’intégralité de ses revenus sans épargner et sans volonté de changer ses habitudes de consommation n’aura pas besoin de CGP. Il est nécessaire pour faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine de disposer d’une capacité d’épargne et/ou d’un patrimoine. Ainsi, une personne gagnant 4 000 euros par mois économisant 500€ par mois et ayant déjà réussi à mettre un pécule de 50 000 euros pourra tout à fait avoir recours à un CGP. Ce dernier pourra d’ailleurs vous aider à optimiser vos dépenses en créant avec vous un budget et ainsi vous permettre d’accroître votre épargne mensuelle.

Mais il est aussi possible de demander conseil à un CGP lorsque vous possédez de faibles revenus qui ne vous permettent pas d’épargner mais un patrimoine conséquent, qu’il s’agisse d’un héritage par exemple ou bien du pécule constitué lors de vos années d’activité, etc. Si vous disposez de liquidités, il est judicieux de recourir aux services d’un conseiller en gestion de patrimoine, dès que le montant à placer excède les quelques dizaines de milliers d’euros. Vous pouvez aussi vous tourner vers un conseiller en gestion de patrimoine si vous disposez d’un patrimoine immobilier composé de plusieurs biens et notamment d’investissement(s) locatif(s).

Quelles problématiques et besoins nécessitent un conseiller en gestion de patrimoine ?


Il n’est cependant pas obligatoire de recourir à un conseiller en gestion de patrimoine dès lors que l’on met 500€ de côté tous les mois et/ou que l’on souhaite acheter un investissement locatif.

En revanche, il est nécessaire d’envisager d’avoir recours ou non à un conseiller en gestion de patrimoine dès lors que l’on se pose un certain nombre de questions sur ses finances personnelles et/ou que l’on souhaite déléguer la gestion de son patrimoine pour une ou plusieurs de ses raisons : optimiser sa capacité d’épargne, financer des projets majeurs (achat immobilier, retraite, etc.), être guidé dans ses placements financiers et immobiliers et bénéficier d’une performance accrue, payer moins d’impôts, savoir quoi faire d’un héritage, se dégager des revenus complémentaires, préparer sa succession, etc.

Dès lors que vous êtes confronté à ces problématiques, il est indispensable de se poser la question d’engager ou non un conseiller en gestion de patrimoine. Si vous êtes absolument certain de réussir par vous-même à répondre à vos besoins ou que vous tenez absolument à recourir à votre notaire ou votre conseiller bancaire, vous pouvez le faire mais l’expertise d’un conseiller en gestion de patrimoine, plus polyvalent et plus objectif (surtout s’il est rémunéré en honoraire et non en commission) sera souvent plus intéressante pour vous.

À quel âge engager un conseiller en gestion de patrimoine ?

On pense à tort que le conseil en gestion de patrimoine est réservé aux plus âgés. Ce n’est évidemment pas le cas puisque le recours à un CGP est pertinent dès lors que l’on dispose d’une capacité d’épargne conséquente, ce qui est souvent le cas de jeunes qui n’ont pas encore de charges à payer ou d’emprunt à rembourser.

De plus, confier très tôt la gestion de ses finances à un conseiller en gestion de patrimoine permet de prendre les bons réflexes et d’optimiser sa capacité d’épargne mais aussi de commencer à investir tôt et ainsi vous constituer une jolie cagnotte qui vous permettra de profiter à plein de la magie des intérêts capitalisés.

Conseiller patrimonial : combien ça coûte ?

Le conseiller patrimonial peut relever de deux statuts différents : le conseiller en gestion de patrimoine (CGP) et le conseiller en gestion de patrimoine indépendant (CGPI). Dans les deux cas la rémunération du CGP vient des commissions sur les produits financiers vendus et/ou d’honoraires.

Ainsi, le CGP vous facturera des honoraires sur certains services comme le bilan patrimonial par exemple. Ces honoraires, très variables d’un CGP à l’autre et tenant compte de la complexité de la question traitée, varient entre 150€ et 500€ de l’heure. En outre, des honoraires forfaitaires annuels peuvent être pratiqués pour le conseil et le suivi financier annuel de base, de l’ordre de 500 à 1 500€ par an. La rémunération du conseiller en gestion de patrimoine peut aussi provenir de rétro commissions correspondant à un pourcentage de l’épargne placée ou du rendement de l’investissement provenant des sociétés fournissant le placement auquel il vous a fait souscrire. C’est notamment le cas lors de la souscription d’un contrat d’assurance-vie ou de l’achat de parts de SCPI par exemple.

Le coût d’un conseiller en gestion de patrimoine peut vous sembler relativement important, et il l’est ! Cependant, n’oubliez pas que ce dernier va vous permettre de faire fructifier votre capital et améliorer la performance de vos placements. En fin de compte, la rémunération du conseiller patrimonial représentera souvent bien moins que l’argent que vous avez gagné grâce à ses services.

Mais alors comment trouver un conseiller de qualité ? Vous pouvez aller sur Google, ou sur une plateforme de mise en relation, comme Neofa. Cette plateforme, sélectionne les meilleurs conseillers financiers en fonction de votre besoin et profil. C’est une solution qui permet aux épargnant de rapidement trouver un conseiller pour les accompagner dans le développement de leur patrimoine.


pub

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Clemence Tanguy

Clémence Tanguy

Rédacteur Café du Patrimoine - - Site internet

Après des études littéraires et une double formation en communication à la Sorbonne et au CELSA, Clémence Tanguy travaille à la SNCF et au Conseil Général des Hauts-de-Seine avant d’intégrer l’équipe de Café de la Bourse en 2015.

Elle couvre les sujets relatifs à l’actualité macro-économique, aux crypto-monnaies, aux produits financiers, aux finances personnelles et à l’investissement en général, avec une approche pédagogique et pragmatique.

#

Derniers Dossiers


Famille retraite-comment-recuperer-argent-erreur
Placements bilan-patrimonial-gestion-patrimoine
Assurance vie assurance vie en ligne
Placements apport-cession-reinvestir