Obligations convertibles : notre sélection de fonds

Le 08 septembre 2014

investir-turbo-valeur-bourse

banniere-ass-vie_300-250

Avec leur profil hybride entre obligation et action, les obligations convertibles (OC) sont censées s’adapter à des situations diverses. Café du Patrimoine a dressé la liste des fonds obligataires les plus performants.

Vous connaissez le principe d’une obligation : un titre de dette émis par une entreprise ou un Etat donnant droit à l’investisseur au versement d’un intérêt annuel (coupon) et au remboursement du titre à l’échéance, moyennant une éventuelle plus-value.

Qu’est ce qu’une obligation convertible ?

1/ Elles ne sont émises que par des entreprises

2/ Elles versent un coupon le plus souvent inférieur à celui d’une obligation classique

3/ Elles donnent droit à la possibilité d’être remboursé à l’échéance, non pas en numéraire, mais en actions, selon un cours de conversion défini dans le contrat d’émission. Le remboursement est obligatoire dans le cas des obligations remboursables en actions.

Pour donner lieu à cette conversion, le cours de l’action associée à cette obligation doit approcher ou dépasser le cours de conversion prédéfini. Si le cours de l’action demeure inférieur au cours de conversion, l’obligation sera remboursée en numéraire.

Dans le cas d’un remboursement en numéraire (non conversion), le prix dépendra du cours de l’obligation cotée sur le marché. Or celui-ci dépend de plusieurs variables :

– les taux d’intérêt

– la solvabilité de l’émetteur : une baisse de la notation d’un émetteur, par exemple, donne lieu à une détérioration de la valeur de l’obligation, et inversement.

Obligation convertible : un produit hybride et tout-terrain

De plus, en tant qu’obligation convertible en actions, son prix dépend également de l’évolution de la valeur de cette option d’achats d’actions :

– à l’approche de l’échéance, l’option perd de sa valeur : les possibilités de conversion s’amenuisent à mesure que le temps restant diminue ;

– plus le cours de l’action est volatil, plus l’option prend de la valeur ;

– plus le cours de l’action augmente et dépasse le cours de conversion, plus l’option prend de la valeur : la conversion devenant plus attractive, l’obligation prend de la valeur.

La valeur de l’OC se compose donc de la valeur de l’obligation additionnée de la valeur de l’option d’achat.

Nous l’avons vu, plus le cours de l’action progresse, plus la possibilité de la conversion de l’obligation en actions se concrétise : son comportement boursier se rapproche alors de celui d’une action. A l’inverse, lorsque le cours de l’action baisse, l’OC tend à se comporter davantage comme une obligation. Mieux, sa valeur baissera moins fortement que l’action.

Ce comportement asymétrique, dénommé convexité, constitue la qualité majeure de ce type d’actifs. Il varie en fonction du degré de sensibilité de l’OC : plus elle est sensible (au-delà de 80 %), plus elle dépend de l’évolution du cours de l’action et plus son risque s’apparente à celui d’une action. A moins de 20 % de sensibilité, l’obligation convertible présente un risque comparable à celui d’une obligation.

L’investissement direct en obligation convertible n’étant pas des plus accessibles et nécessitant une solide maîtrise de ses principes de fonctionnement, Café du Patrimoine a sélectionné des fonds de placement spécialisés sur cette classe d’actifs.

Découvrez notre sélection de fonds en obligations convertibles :

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

#

Derniers Dossiers


pret-relais-credit-court-terme
assurance habitation garanties obligatoires
crowdlending-pret-investir-epargne