Investir en nue-propriété

Le 01 juin 2011

investir-turbo-valeur-bourse

Investir en nue-propriété image

L’investissement en nue propriété consiste à séparer la nue-propriété (propriété d’un bien) de l’usufruit (droit de jouir d’un bien) et d’acquérir un bien immobilier neuf ou ancien entre 50 et 60% de sa valeur totale.

Cela permet donc à l’investisseur de se positionner sur des secteurs auxquels il n’aurait pas pu accéder dans le cadre d’un achat classique, en accédant à des biens de qualité notamment en Ile-de-France. Grâce à ce schéma, l’acquéreur ne court pas de risque locatif, et ne supporte pas les charges ni la gestion locative.

En effet, le démembrement est un véritable investissement immobilier qui a pour but de préparer sa retraite, disposer à terme d’un complément de revenus, réduire sa fiscalité et diversifier ses actifs.

Dans la plupart des cas, la durée de l’investissement est d’environ 15 ans, période pendant laquelle l’usufruit est confié à un bailleur institutionnel qui prend en charge entièrement la gestion locative, s’acquitte de toutes les charges (entretien, travaux…) et perçoit l’intégralité des loyers. Au terme des 15 ans, l’épargnant récupère la pleine propriété de son bien gratuitement. Il peut donc l’occuper, le louer ou le vendre.

Il est important de noter que l’investisseur du bien immobilier en nue-propriété ne perçoit des revenus complémentaires qu’à partir du moment où il récupère la pleine propriété.

Point important : durant la durée de l’investissement initial, il peut tout de même vendre son bien sans perdre les avantages fiscaux qu’il aura acquis et peut aussi bénéficier éventuellement de la revalorisation de son bien immobilier.

Ce type d’investissement est particulièrement pertinent pour les contribuables qui se situent en général dans les tranches marginales d’imposition plutôt élevées et/ou qui disposent déjà de revenus fonciers imposables. Ces personnes ont en général pour objectif de réduire leur fiscalité, développer leur patrimoine, d’investir dans l’immobilier sans se soucier de la gestion locative mais surtout de se procurer des revenus complémentaires à la retraite.

Les avantages fiscaux de l’investissement en nue-propriété

Fiscalement, l’investissement en nue propriété propose des avantages qui ne sont pas négligeables. En effet, vu que l’investisseur ne perçoit pas de loyer durant la durée de l’investissement, il n’est pas imposé sur les revenus fonciers, ne paye pas de taxe foncière, qui est à la charge du bailleur institutionnel.

En sus, l’investissement peut même réduire l’assiette de l’ISF de l’investisseur car le bien sort alors de son patrimoine pendant la période où l’usufruit est confié à un institutionnel.

Aussi, si le bien immobilier est revendu au terme des 15 ans, les plus-values sont exonérées d’impôts.

Le schéma de la nue-propriété permet donc à tout investisseur de se constituer un patrimoine immobilier à moindre coût et de ne pas subir les contraintes liées à la gestion locative.

Les astuces de Bienprevoir.fr

Le schéma de l’investissement en nue-propriété est idéal pour les personnes qui souhaitent préparer et transmettre leur patrimoine à plusieurs enfants.

Cet investissement n’est pas limité en termes de nombre d’opérations, contrairement à l’acquisition d’un bien immobilier avec le dispositif Scellier par exemple. Il vous est donc possible d’acheter plusieurs biens dans la même année sous le schéma de l’investissement en nue propriété.

Ce principe permet de mixer ce type d’investissement avec un patrimoine générant déjà des revenus fonciers, qu’il est d’ailleurs possible de réduire grâce aux intérêts d’emprunt.

Bienprevoir.fr

#

Derniers Dossiers


louer-son-logement-sur-internet
petit-boulot-arrondir-ses-fins-de-mois
gestion-locative-immobilier