Quatre façons d’augmenter vos revenus grâce à votre entreprise

le 16 Décembre 2011
Quatre façons d’augmenter vos revenus grâce à votre entreprise image

Acquérir les murs de son entreprise

Le chef d'entreprise a un réel intérêt à emprunter pour acheter les locaux dans lesquels exerce sa société puis de les louer à cette dernière. Cette stratégie permet au dirigeant de se constituer un patrimoine immobilier indépendant de son activité professionnelle, le tout grâce à son entreprise.

Cela est tout à fait légal même s'il faut prendre quelques précautions comme fixer un loyer au prix du marché pour éviter l'abus de biens sociaux.

Cette opération préserve également les locaux en cas de difficultés futures de l'entreprise. En outre, ce schéma n'augmente pas la valorisation de l'entreprise qui aurait été artificiellement gonflée par la hausse de l'immobilier.

En cas de cession, il sera plus aisé de trouver des acheteurs pour une entreprise de plusieurs centaines de milliers d’euros qu’une de plusieurs millions d’euros.

Par ailleurs, lorsque l’emprunt contracté pour l’acquisition de ce bien immobilier aura été entièrement remboursé, les revenus générés par la location vont constituer une source de revenu complémentaire pour le dirigeant.

Pour affiner ce montage il est pertinent d'acquérir les locaux de son entreprise par l'intermédiaire d'une SCI. Celle-ci a l'avantage de faciliter la gestion si le bien est acheté conjointement entre plusieurs personnes et permet de préparer la future transmission du bien immobilier aux enfants.

La rémunération via les salaires ou les dividendes ?

Salaires ou dividendes ? Selon le mode de rémunération choisi, le montant perçu par le chef d’entreprise peut constituer un coût variant de 30% à 65% pour l’entreprise.

Traditionnellement, de nombreux chefs d’entreprise ont préféré toucher un salaire modéré tout au long de l’année et se verser des dividendes substantiels une fois par an.

Avec l’alourdissement de l'impôt sur le patrimoine suite aux lois de finance rectificatives, ce schéma n’est plus nécessairement le plus intéressant. Notez qu'à partir du 1er janvier 2012, les dividendes soumis au prélèvement forfaitaire libératoire seront taxés à 34.5%.

Contrairement aux salaires, le versement de dividendes n’engendre aucune cotisation retraite. De plus, au niveau de l'ISF du chef d’entreprise, la valeur de l’entreprise est exonéré d'ISF. Mais pour bénéficier de cet avantage, le dirigeant doit percevoir une rémunération normale.

Ainsi un dirigeant qui se verse un Smic tous les mois et un dividende annuel de 200 000 euros aura de forts risques de voir la valeur de son entreprise comptabilisée dans le calcul de son ISF.

Le statut de Travailleurs non-salariés (TNS)

Autre moyen d'optimiser ses revenus de chef d'entreprise : la rémunération des travailleurs non-salariés, régie par l'article 62.

Pour les entreprises non individuelles, la seule manière de bénéficier de ce statut est d’être gérant majoritaire de SARL (posséder plus de 50 % des parts sociales de la société).

L’astuce pour passer au régime TNS sans avoir à déstabiliser entièrement l’actionnariat de l’entreprise consiste à interposer une holding entre le dirigeant et sa société. Le chef d’entreprise sera gérant majoritaire de cette holding, qui aura pour forme juridique la SARL.

L’épargne d'entreprise

Plutôt orienté vers les salariés de l'entreprise, le dirigeant aura tendance à ignorer l'épargne salariale.

A tort, car ce mode de rémunération non immédiat permet au chef d’entreprise de se constituer un capital en totale franchise d’impôt. Il ne pourra en principe le débloquer qu'une fois à la retraite

Dans le cas du plan d'épargne pour la retraite collectif (PERCO), il ne pourra le débloquer quà la retraite. Pour le PEE, il devra attendre 5 ans.

Ici aussi, le recours à une holding permet d'optimiser le montage, puisque le chef d'entreprise peut segmenter l'attribution de PERCO et de PEE en fonction du type de collaborateurs.

Louis Yang

Téléchargez votre rapport gratuit



Passage d'ordres, analyse graphique et technique, gestion du risque : tous les savoir-faire des pros qui feront de vous un trader averti.