ebook-optimiser-assurance-vie


Immobilier : une année solide se profile pour les acteurs du secteur

Le 19 mars 2019

banniere-ass-vie_300-250

immobilier-annee-solide-acteurs secteurs

bourse-valeur-turbo-societe-generale

Stagnation des prix, marché légèrement moins dynamique que les années précédentes… 2019 pourrait annoncer un ralentissement dans l’immobilier. Toutefois, la plupart des acteurs du secteur restent optimistes et affichent des besoins de recrutement en hausse.

Selon la 13ème édition du Baromètre Crédit Foncier/CSA portant sur le moral des professionnels de l’immobilier, près de 60 % des acteurs se déclarent optimistes pour les 12 prochains mois. Alors que 90 % des recherches immobilières démarrent sur Internet, les professionnels misent sur les nouvelles technologies pour faire la différence nécessitant de nouveaux besoins de recrutement.

Perspectives du marché immobilier pour 2019

L’année 2018 s’est terminée avec un volume total de transactions quasiment similaire à celui de l’année précédente, à environ 960 000. Les taux d’intérêt extrêmement bas ont largement contribué au dynamisme du marché immobilier. Quant aux prix de vente, ceux-ci ont augmenté de 2,9 % sur un an à fin septembre 2018, contre 3,9 % en 2017. Au vu des avant-contrats qui ont été collectés par les notaires, les prix devraient continuer à augmenter sur les premiers mois de l’année. En 2019, malgré un léger tassement du volume des transactions immobilières, les prix pourraient poursuivre sur leur lancée suite à la décision prise par la BCE d’arrêter son programme d’achats d’actifs et la remontée des taux américains.

Concernant le marché immobilier neuf, plusieurs signaux annoncent une année 2019 en recul avec notamment une baisse des mises en vente. La loi Elan promulguée en 2018 pourrait toutefois avoir des effets positifs sur le secteur.

Malgré ces prévisions, les professionnels de l’immobilier restent optimistes puisque, selon la 13ème édition du Baromètre Crédit Foncier/CSA, 6 sur 10 se disent confiants quant à l’avenir du marché pour 2019.

La force de l’immobilier 2.0

Comme les autres secteurs, le marché de la pierre n’échappe pas à la digitalisation, contraignant les acteurs à s’adapter pour rester compétitifs.

L’apparition des nouvelles technologies dans l’immobilier a modifié le comportement des vendeurs, acquéreurs, locataires ainsi que les pratiques des professionnels. Une enquête réalisée par Médiamétrie/ NetRatings en 2018 révèle que plus de 23 millions de Français consultent des sites ou applications immobilières chaque mois. Les enjeux sont donc considérables pour les acteurs, notamment lorsque l’on sait que 95 % des projets immobiliers démarrent par une visite sur Internet.

Le web 2.0 est un bon moyen pour les acteurs de promouvoir rapidement leurs activités. De plus, les nouveaux services digitaux à l’image des tableaux de bord pour suivre les visites, du suivi des performances de l’annonce, des visites virtuelles de logements, contribuent à améliorer l’expérience utilisateur. La plupart des échanges se font désormais sur le web qui permet également de faciliter les opérations immobilières. Outre les services digitaux, les acteurs doivent composer avec des particuliers de mieux en mieux informés. Ces derniers exigent avant tout un professionnel capable de répondre à leurs attentes. L’image est aussi importante pour les clients, une simple absence d’avis visible lors de la consultation d’une agence n’étant pas rassurante pour un particulier sur deux. Ainsi, le fait de disposer d’avis vérifiés est une priorité qui s’affirme dans le temps pour les acteurs. Il faut dire que l’évaluation de la satisfaction client représente un important levier de développement.

Des besoins de recrutement en hausse

recrutement-massif-secteur-immobilier

Les besoins de recrutement pour le secteur de l’immobilier sont énormes et le nombre d’offres d’emploi bien supérieur au nombre de candidats. 83 % des dirigeants de l’immobilier et de la ville prévoient de recruter lors des 3 prochaines années, dont 87 % en CDI, selon la 3ème étude annuelle sur l’économie et les métiers de l’immobilier et de la ville en France. Problème : 74 % d’entre eux ont des difficultés à engager de nouvelles recrues en raison de la mauvaise image du secteur. Cette pénurie de candidats s’explique aussi par l’évolution de la réglementation renforçant les obligations des professionnels.

Plusieurs plateformes ont été créées pour répondre aux difficultés de recrutement rencontrées par les acteurs du secteur. L’objectif est de mettre en relation candidats et recruteurs afin d’attirer les meilleurs talents pour accompagner le développement des agences immobilières. Qu’il s’agisse d’un emploi agent immobilier, d’un chasseur immobilier ou encore d’un responsable d’agence, ces plateformes en ligne accompagnent les professionnels dans la recherche de profils indispensables au développement de leur réseau.

Ainsi, face aux risques de hausse des taux et des prix, les prévisions 2019 pour le marché immobilier s’annoncent moins optimistes que l’année précédente. Toutefois, les acteurs s’attendent à une année solide avec un ralentissement mais qui ne sera pas significatif.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


garanties-acheter-logement-credit
pacs
essor credit conso cover
prelevements-sociaux-taxe-impot