Location saisonnière : comment louer son bien ?

Le 13 décembre 2019

Pour arrondir ses fins de mois ou même pour disposer d’une source de revenus complémentaire assez conséquente, nombreux sont les particuliers qui n’hésitent pas à louer leur logement à des vacanciers pour des périodes courtes. Qu’il s’agisse de louer leur résidence secondaire quand ils n’y sont pas ou leur résidence principale lorsqu’ils partent en vacance, les propriétaires peuvent aujourd’hui compter sur des plateformes de location qui simplifient considérablement la démarche. Toutefois, il convient d’être bien au fait de la réglementation qui encadre cette pratique. Découvrez aussi dans cet article combien vous pouvez espérer gagner et les avantages sur lesquels peut compter le propriétaire qui a recours à un site spécialisé comme Abritel.

Louer sa résidence principale ou secondaire : les modalités pratiques

Le propriétaire qui souhaite louer son logement quand il ne l’occupe pas doit choisir pour la mise en location de son bien entre deux possibilités : la gestion en direct et la gestion déléguée.

Le propriétaire qui opte pour la gestion en direct devra donc s’occuper seul de la mise en location de son bien, depuis la création de son annonce jusqu’au ménage après le départ des locataires, en passant par la gestion des réservations, l’accueil des vacanciers, l’état des lieux d’entrée et de sortie, etc. Cette option est faite pour vous si vous aimez le contact humain et que vous vous réjouissez de rencontrer vos locataires, de pouvoir leur raconter l’histoire de votre maison, leur recommander les commerces de quartier et les  visites à faire, etc. Mais cela signifie que vous devrez aussi pallier les éventuels dysfonctionnements (chauffe-eau qui lâche, panne de lave-vaisselle, volet roulant coincé, etc.). Il est donc conseillé d’avoir un peu de temps, d’habiter près du bien que vous mettez en location, et d’être un tant soit peu organisé. En contrepartie, la rentabilité des réservations est maximisée puisque, vous occupant de tout, vous n’aurez aucun frais d’agence à régler.

Il est aussi possible de gérer soi-même la location du bien tout en déléguant une partie des tâches à une société spécialisée comme le ménage du logement et/ou l’entretien du linge de maison. Une plateforme comme Abritel permet d’ajouter lors de la réservation du bien des prestations annexes comme le ménage, réalisés par des parties tierces et  qui peuvent ainsi être réglés directement par le vacancier au moment de la réservation.

Enfin, vous pouvez opter pour une mise en location du bien via une agence spécialisée (agence immobilière avec mandat) qui se chargera de tout. C’est elle qui créera l’annonce, gèrera les réservations, accueillera les vacanciers, fera les états des lieux, s’occupera de la maintenance, du ménage, etc. et pourra même vous proposer une assurance spécifique. Cette solution présente indubitablement l’avantage de la quiétude. Vous ne vous occupez de rien. En outre, ces professionnels de la location saisonnière disposent généralement d’outils permettant la maximisation du taux d’occupation. Mais ces services ont un coût non négligeable. De fait, une commission est appliquée sur toutes les réservations, pouvant aller jusqu’à 30 % du prix de location.

Résidence principale ou secondaire : quelles contraintes administratives selon le type de bien loué

La location de votre résidence principale est autorisée à condition de ne pas louer le logement plus de 120 jours dans l’année. Notez que dans certaines villes confrontées à des problèmes de logement et qui ont adopté une procédure de déclaration préalable d’enregistrement, de nombreuses plateformes en ligne de location saisonnière bloquent le calendrier de réservation des résidences déclarées comme principales à 120 jours.

Si vous désirez louer votre résidence secondaire, il n’y a en revanche aucune limitation de temps imposée. En revanche, vous devrez effectuer une déclaration en mairie. Mais attention, dans certaines villes de plus de 200 000 habitats ou de plus de 50 000 habitants mais confrontées à une pénurie de logements, notamment à Paris, le propriétaire peut avoir au préalable à obtenir l’autorisation de changement d’usage pour la location de sa résidence secondaire. Pour cela, il doit par exemple offrir une compensation qui peut consister en l’ouverture à la location de longue durée d’une surface résidentielle équivalente ou deux fois supérieure. Dans ces villes, l’obtention d’un numéro d’enregistrement est nécessaire et il faudra le reporter sur l’annonce.

Louer son logement pendant les vacances : quels revenus

Les revenus annuels générés grâce à la location de votre bien varient selon la surface du bien, le nombre de couchages, l’emplacement, le nombre de jours pendant lesquels le bien est loué, les périodes durant lesquelles vous mettez le bien en location, la qualité du bâti et le niveau de prestations ou de décoration intérieure.

Soulignons qu’il peut être plus rémunérateur de louer son bien en location saisonnière qu’en location longue durée si l’attractivité touristique du territoire est importante. Ainsi, une maison proche du Mont Saint-Michel pourra rapporter davantage en location saisonnière qu’en location longue durée.

À titre d’exemple, voici le top  des estimations de revenus mensuels moyens pendant l’été *:

  • Paris : 6 305 €
  • Var : 6 091 €
  • Alpes-Maritimes : 6 061 €
  • Corse-du-Sud : 5 879 €
  • Bouches-du-Rhône : 5 457 €
  • Vaucluse : 5 454 €
  • Gironde : 5 245 €
  • Landes : 5 006 €

Bon à savoir : la plateforme Abritel a développé un outil de calcul des revenus potentiels qui selon les caractéristiques du bien, son emplacement et la demande existante, vous aidera à estimer vos gains potentiels. Testez l’outil de revenus potentielspixel_impression

Louer son bien en location saisonnière : quels avantages à recourir à Abritel

Abritel  met en relation des propriétaires particuliers et agences immobilières avec des vacanciers du monde entier à la recherche d’hébergements. Il fait partie du groupe Expedia et figure parmi les leaders de la location de vacances avec plus de 2 millions d’annonces de locations de vacances et plusieurs millions de vacanciers utilisant son site chaque année. Le recours à ce type de plateforme permet donc indéniablement de donner de la visibilité à son annonce et de mettre en avant sa propriété.

Abritel offre aussi au propriétaire et au vacancier des services utiles concernant la réservation et son paiement. Ainsi, il permet au propriétaire qui souhaite mettre son bien en location d’offrir à ses locataires la possibilité de payer en plusieurs fois. Le montant de la réservation est envoyé au propriétaire le lendemain de l’arrivée des vacanciers dans la propriété. Le site permet aussi de demander le paiement d’une caution par le vacancier sur le site, remboursable à l’issue du séjour.

Enfin, pour pouvoir s’adapter au mieux aux besoins des propriétaires, Abritel propose deux formules de souscription :

  • un prélèvement de 5 % de commission sur chaque réservation auquel s’ajoutent 3 % de frais bancaires ;
  • un abonnement annuel à 249€ + 3 % de frais bancaires.

La solution par abonnement est donc à privilégier pour des biens loués une grande partie de l’année qui génèrent plus de 5 000 euros de réservations à l’année.

Si vous êtes curieux de savoir ce que vous pourriez gagner, simulez en quelques clics vos revenus potentiels sur Abritelpixel_impression

*données tirés des données d’Abritel sur la base de 75 % d’occupation pour l’été 2018 (du 21 juin au 21 septembre 2018) pour des logements de 2 chambres et plus appartenant à des propriétaires particuliers.

Ce contenu ayant une portée purement informative, il ne doit en aucun cas être substitué aux normes en vigueur.

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun. 

#

Derniers Dossiers


Immobilier devenir-proprietaire-rester-locataire-meilleur-choix
Immobilier
Placements
Placements