Investir dans l’immobilier coté

Le 08 novembre 2011

investir-turbo-valeur-bourse

Investir dans l’immobilier coté image

Les sociétés civiles de placement immobilière (SCPI)

Les sociétés civiles de placement immobilière (SCPI) permettent de diversifier ses placements en investissant dans l’immobilier tout en évitant une gestion en directe du bien. Un particulier peut par exemple s’intéresser aux SCPI Malraux qui investissent dans l’immobilier de standing en centre ville dans le but de restaurer des immeubles historiques. Le Malraux engendre des volumes limités contrairement au Scellier et bénéficie d’une réduction d’impôt de 21%.

Ce type de placement nécessite une conservation de 9 à 12 ans au termes de laquelle la société de gestion vous rachètera. Pour une cession anticipée, il faudra vendre sur le marché secondaire à un autre client (s’il y a un autre client). Il est donc impératif de sélectionner des opérateurs expérimentés et ne pas uniquement viser la meilleure performance. Les performances nettes sont autour de 2.5% à 3% l’an.

Les fonds d’investissement de proximité (FIP) qui financent des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad)

Selon l’Insee, en 2007, seuls 127 lits en Ehpad sont disponibles pour 1 000 personnes de plus de 75 ans. Le taux d’occupation des l’Ehpad étaient de 97%. Nous avons aujourd’hui 14 millions de personnes âgés de plus de 60 ans, ce chiffre devrait continuer à croitre jusqu‘à 22,3 millions à l’horizon 2050. Cet investissement citoyen est non seulement porteur mais permet aussi d’obtenir une réduction d’impôt de 22%.

Les rendements moyens tournent autour de 4% par an. Privilégier là aussi les gestionnaires expérimentés et leaders que sont les sociétés Orpéa, Korian ou Médica par exemple. A noter que ces sociétés sont cotés en Bourse, vous pouvez donc également acheter leurs actions sur Euronext.

Les actions de foncières cotés

En termes d’investissement direct sur les marchés, nous pouvons citer les actions des sociétés françaises comme Gecina, Icade, Klépierre ou Unibail-Rodamco. Si vous n‘êtes pas un expert de ce secteur, il est sans doute plus prudent de passer par des ETF ou OPCVM.

Avec les tracker et sicav immobiliers vous pourrez conjuguer les avantages de l’investissement dans l’immobilier coté tout en diversifiant en termes de sous-jacents et de zones géographiques. A noter que ces ETF même composés par des sociétés étrangères sont éligibles au PEA.

Louis Yang

#

Derniers Dossiers


petit-boulot-arrondir-ses-fins-de-mois
gestion-locative-immobilier
investir-vin-placement