Assurance vie : comment choisir le bon contrat en 2019 ?

Le 24 avril 2019

calci patrimoine SCPI LF Europimmo pave 2019

bon-contrat-assurance-vie

L’assurance-vie est l’un des placements préférés des Français. En 2018, l’encours de cette enveloppe a dépassé les 1 700 milliards d’euros et la barre des 50 millions de contrats. C’est dire le succès de l’assurance-vie dont le rendement est pourtant malmené par la baisse continuelle du fonds euros, bien trop souvent utilisé comme seul support d’investissement. Pour profiter de tous les avantages de l’assurance-vie, il convient de choisir le bon contrat. Du fonds euros aux unités de compte (UC) en passant par la gestion pilotée et les frais, découvrez les critères à prendre en compte pour investir avec succès en assurance-vie.

choisir-contrat-assurance-vie

Opter pour un fonds euros alternatif pour votre contrat assurance vie

Le fonds euros d’une assurance-vie constitue la poche sécurisée de ce placement. Il s’agit d’un fonds majoritairement investi en obligations. Dans le contexte de taux bas actuel, leur rendement ne cesse de diminuer et l’on constate une baisse continue du rendement des fonds euros depuis les années 2000. Le rendement moyen était alors de 5,3 % contre 1,8 % en 2018.

Mais attention, il ne s’agit là que d’une moyenne et les rendements sont très disparates. Certains contrats parviennent encore aujourd’hui à dépasser les 2 %. C’est le cas du fonds euros Netissima proposé par le courtier Binck qui réussit également à se distinguer en allant à rebours de la tendance avec des performances supérieures à l’an passé. Il a en effet servi un rendement de 2,25 % net de frais de gestion en 2018 (contre 2,10 % en 2017).

Ce fonds investi en majorité sur des supports immobiliers est le parfait exemple de la supériorité des fonds euros alternatifs sur les fonds euros classiques. Le fonds euros est, comme on l’a vu, un support investi en majorité en obligations. Mais des fonds euros alternatifs, également garantis en capital, investis en majorité ou au moins en grande partie en obligations, peuvent favoriser d’autres classes d’actifs comme l’immobilier (on parle alors de fonds euros immobilier) ou les actions (dans le cas des fonds euros diversifiés ou des fonds euros croissance).

Ces fonds euros alternatifs affichent des rendements souvent plus attractifs que les fonds euros classiques. Les fonds euros les plus investis en actions, peuvent néanmoins, lorsque les marchés boursiers sont chahutés, présenter une performance moins intéressante que leurs équivalents plus classiques. Cependant, les fonds euros dynamiques présentent une moyenne 5 ans de 2,23 %, supérieure aux fonds euros classiques (2 %). Les fonds euros immobiliers affichent quant à eux une moyenne 5 ans de 2,87 % ! On comprend donc l’intérêt que peut retirer un investisseur à délaisser le fonds euros classique au profit des fonds euros alternatifs.

Attention, retenez tout de même que les fonds euros alternatifs n’affichent pas forcément la même liquidité que les fonds euros classiques. De fait, les fonds peuvent être bloqués pendant une période déterminée, en échange d’un rendement accru, comme c’est le cas pour les fonds euros croissance. La plupart des assureurs vont aussi exiger pour vous donner accès à leurs fonds euros alternatifs les plus rémunérateurs un versement minimal en unités de compte.

Diversifier ses avoirs au travers de nombreuses unités de compte (UC)

Justement, pour booster la performance de son contrat d’assurance-vie, il conviendra d’investir une partie de ses avoirs sur les fameuses UC. Un contrat d’assurance-vie est en effet composé de deux poches : le fonds euros dont nous venons de parler, pour lequel le capital est garanti, et les unités de compte constituées de plusieurs supports d’investissement choisis par le souscripteur du contrat. Il peut s’agir d’actions, d’OPCVM, d’ETF ou trackers, de produits structurés, etc. Tous ces supports d’investissement sont à même de vous offrir un rendement attractif mais présentent aussi un risque de perte en capital.

Pour lisser le risque, mieux vaut investir sur de très nombreux supports et opter pour une allocation d’actifs diversifiée qui vous permettra de vous positionner sur de nombreux marchés (actions, obligations, matières premières, etc.). Il sera donc judicieux de choisir un contrat vous donnant accès à un nombre suffisant d’unités de compte. En effet, tous les contrats d’assurance-vie ne se valent pas en la matière et entre les anciens contrats en monosupport (un fonds euros seul) et les contrats actuels en architecture ouvertes donnant accès à de très nombreuses unités de compte, il y a un monde ! Le courtier Binck donne par exemple accès via ses 350 UC à plus de 100 actions du CAC 40, du SBF 120 et de l’Euro Stoxx 50, à plus de 200 OPCVM et 50 ETF.
Assurance-vie Binck – jusqu’à 150€ offerts – demandez une documentation*

assurance-vie-binck-728x90

Confier la gestion de son contrat assurance vie à un professionnel

Pour améliorer le rendement de son contrat tout en n’ayant plus à s’en occuper, le recours à la gestion pilotée est une réelle bonne idée. Aujourd’hui démocratisée par l’assurance-vie en ligne, elle est accessible sur les contrats Internet dès quelques milliers d’euros le plus souvent. Les frais de la gestion pilotée, facturés en sus sont également bien moindres pour les contrats Internet, de l’ordre de +0,10 % de frais de gestion annuels.

Concrètement, vous chargez une société de gestion ou un robo-advisor comme cela est proposé par Binck avec son robo-advisor Forward de procéder à tous les arbitrages à votre place. Pas de panique, la société de gestion ou le robo-advisor détermine une allocation d’actifs en fonction de ses analyses macroéconomiques et de marché, ainsi que de votre profil d’investisseur (objectif d’investissement, horizon d’investissement, aversion au risque), défini lors du choix de ce mode de gestion. L’allocation est transmise à l’assureur-vie qui effectue les investissements et les gestionnaires vous rendent des comptes lors de rapports annuels ou semestriels. Vous n’avez donc plus à vous soucier de la gestion de vos avoirs !

Limiter les frais liés à votre contrat assurance vie

Enfin, dernier paramètre à bien prendre en compte au moment de choisir son contrat : les frais de gestion annuels. Profitez du fait que les contrats en ligne proposent des frais bien inférieurs à ceux pratiqués par les acteurs traditionnels. D’ailleurs, les autres frais ont généralement totalement disparu à l’instar des frais sur versement, des frais sur arbitrage et des frais de sortie.

Notez aussi que les banques et courtiers en ligne proposent souvent une prime de bienvenue en fonction de la somme que vous comptez placer. Binck, par exemple, propose la gratuité des frais de gestion jusqu’au 31 décembre 2019 et une prime de bienvenue allant jusqu’à 150 euros*. Ces primes sont des cadeaux certes agréables mais qui ne doivent en aucun cas déterminer votre choix. Tenez-vous en aux critères précédemment évoqués.

Il est particulièrement important de bien choisir son contrat d’assurance-vie car il s’agit d’un placement non transférable ou presque. La loi Pacte a en effet légèrement fait évoluer la situation mais un contrat pourra être transféré vers un autre contrat à la condition qu’il s’agisse d’un contrat plus récent, chez le même assureur.

Découvrez tous nos conseils sur l’assurance-vie dans notre section dédiée

*Voir conditions sur le site de Binck

Source image : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


meilleur-livret-epargne
faire-des-travaux-budget
achat-bateau
grenier-vendre-tresors-objets-gagner-argent