Rejoignez +28 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir

En cochant cette case, j'accepte la politique de confidentialité de ce site

Hausse des prix immobiliers dans les capitales européennes

Le 15 mai 2018

banniere-ass-vie_300-250

prix immobilier grimpent capitales europeennes

banniere-xtb-juillet-2018

Malgré l’augmentation des prix dans de nombreuses capitales européennes, le climat reste favorable à l’investissement sur le marché immobilier résidentiel. Cette dynamique s’explique essentiellement par des taux de crédit immobilier historiquement bas en Europe.

Le réseau ERA Immobilier a dévoilé son analyse du marché résidentiel dans onze pays d’Europe. Il apparaît que les prix ont grimpé dans toutes les capitales étudiées, excepté à Bruxelles, Stockholm et Ankara où ils ont diminué. Paris figure parmi les capitales les plus chères avec un prix de 8 716 euros le mètre carré.

Immobilier résidentiel en Europe : un climat favorable à l’investissement

Une étude menée par le réseau ERA Immobilier dans onze pays européens montre que le climat reste favorable à l’investissement dans l’immobilier en Europe. En effet, l’analyse révèle que l’évolution du marché immobilier français est relativement similaire à celle observée dans les autres pays d’Europe. Ainsi, les prix ont augmenté à Paris mais également dans sept autres capitales. Seules Bruxelles, Ankara et Stockholm ont vu leurs prix immobiliers diminuer. En 2017, les prix parisiens ont atteint 8 716 euros le mètre carré puis 9 620 euros en 2018, selon le Baromètre LPI-SeLoger, se rapprochant progressivement de la barre symbolique des 10 000 euros. En 2017, la capitale européenne la plus chère est Berne. Paris se place en 4ème position du classement.

Au niveau national, la France réintègre le rang avec un prix au mètre carré moyen de 2 500 euros, contre 4 800 euros au Luxembourg et 3 800 euros en Suède, deux pays qui se maintiennent dans la partie haute du classement.

La hausse des prix immobiliers en Europe devrait se poursuivre cette année

Un classement mondial des villes dressé par la société de conseil en immobilier d’entreprise Savills montre que les prix ont augmenté de 20 % dans certaines villes européennes en 2017. Amsterdam connaît la plus forte croissance en Europe (20,9 %) suivi de Dublin (12,3 %), Paris (8,3 %), Berlin (6,5 %), Bruxelles (4,3 %), Francfort (2,9 %) et Londres (2,3 %). La hausse des prix de l’immobilier sur le marché français reste importante et s’explique notamment par la faiblesse de l’offre, l’élection d’Emmanuel Macron, le Brexit ainsi que le gain des JO de 2024.

Comme la France, la Belgique et la République Tchèque envisagent une remontée des prix en 2018 alors que l’Autriche, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Suisse anticipent une stabilité. Les taux bas et une économie robuste commencent ainsi à se répercuter sur le marché immobilier européen.

Les taux historiquement bas favorisent l’investissement immobilier en Europe

La France n’est pas la seule à voir ses taux de crédit immobilier stagner à un niveau historiquement bas. Effectivement, des phénomènes similaires sont constatés partout en Europe. Ces résultats sont directement liés à des politiques gouvernementales relativement identiques sur le plan économique, budgétaire et monétaire. La notion de taux bas peut toutefois varier d’un pays à l’autre. En Bulgarie par exemple, le taux moyen s’établit à 4,1 % sur une durée de 20 à 25 ans alors qu’il est de 1,2 % sur 10 ans en Turquie, pays dans lequel les crédits s’étalent sur des durées plus courtes.

En France, sur l’ensemble de l’année 2017, les volumes d’investissement immobilier ont atteint un montant record de 27 milliards d’euros. La tendance est la même en Allemagne avec 57 milliards d’euros cette même année. Le marché de l’investissement immobilier devrait rester dynamique cette année malgré les incertitudes liées à l’écart de taux entre l’Europe et les États-Unis. Les observateurs ne redoutent pas une baisse des volumes échangés en 2018. Les fondamentaux du marché restent solides et contribuent à rassurer les investisseurs quant à la perspective d’une croissance des valeurs locatives dans les principaux marchés européens dont Paris. Une étude menée par CBRE récemment publiée révèle d’ailleurs que Paris est devenue la ville la plus attractive d’Europe pour les investissements immobiliers. Elle devance désormais Madrid, Amsterdam, Francfort et Londres grâce à un contexte économique et politique favorable. Finalement, l’Europe affiche un bilan 2017 record et continue d’attirer les investisseurs internationaux.

Ainsi, l’analyse publiée par ERA Immobilier montre que les prix de l’immobilier sont en hausse dans 3 capitales européennes sur 4. Cette hausse des prix n’impacte que peu le marché immobilier résidentiel qui reste favorable aux acheteurs notamment grâce au niveau particulièrement attractif des taux de crédit.

Découvrir aussi notre article Devenir rentier grâce à l’immobilier 

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


credit consommation comparatif organismes prets
OPCVM-frais-fonds
comment-beneficier-emprunt-immobilier-sans-cdi
image-assurance-vie