Rejoignez +31 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir

En cochant cette case, j'accepte la politique de confidentialité de ce site

Assurance vie : pourquoi avoir plusieurs contrats est une bonne idée ?

Le 05 juin 2018

banniere-ass-vie_300-250

assurance vie pourquoi avoir plusieurs contrats bonne idee

L’assurance-vie est le placement préféré des Français. En début d’année 2018, les encours de cette enveloppe atteignaient en France les 1 685 milliards d’euros. En 2017, on comptabilisait 54 millions de contrats d’assurance-vie pour 37 millions de bénéficiaires. Les Français sont donc très nombreux à posséder une assurance-vie. Mais l’idéal ne serait-il pas d’en avoir plusieurs ? En effet, placer son épargne sur un contrat d’assurance-vie, c’est bien. Souscrire à plusieurs contrats, c’est encore mieux ! Découvrez les 7 raisons qui devraient vous inciter à ouvrir plusieurs contrats.

Un contrat assurance vie par bénéficiaire

Il peut être judicieux d’ouvrir autant de contrats que l’on souhaite avoir de bénéficiaires.

Cela vous permettra non seulement de personnaliser le contrat en adaptant la gestion selon les besoins de chacun mais également d’éviter que l’un connaisse le traitement de l’autre. En assignant un contrat à un bénéficiaire, chacun d’eux ignorera ce qui sera attribué aux autres.

Votre souci de discrétion pourra également s’avérer utile lors d’une succession par exemple. Un contrat comportant plusieurs bénéficiaires, s’il y a mésentente entre eux, peut être bloqué par la compagnie d’assurances en attendant de trouver un accord, ce qu’évite la souscription d’un contrat par bénéficiaire.

Autant de contrats que de projets d’investissement

Il peut également être intéressant d’ouvrir un contrat par projet déterminé.

On n’aura pas le même horizon d’investissement et les mêmes problématiques selon que l’on souhaite épargner en vue de financer les études de son enfant ou sa retraite par exemple.

En adaptant la gestion de chacun de vos contrats à un projet et donc à un horizon de placement différent, vous pourrez opter pour une allocation d’actifs optimale. Les projets à brève échéance devront être investis majoritairement en fonds euros à capital garanti,  les projets à plus longue échéance pourront eux être majoritairement investis en unités de comptes plus risquées mais aussi plus rémunératrices.

Différents contrats assurance vie pour limiter les risques

Souscrire plusieurs contrats d’assurance-vie permet aussi de limiter les risques en bénéficiant de la garantie des placements en assurance-vie qui s’élève à 70 000 euros par déposant et par société d’assurance (140 000€ en cas de co-souscription).

Attention c’est bien la société d’assurance qui est prise en compte. Pour profiter de la garantie, vérifiez bien que vos différents contrats ne sont pas fournis par la même société d’assurance.

Lire aussi notre article Souscrire à une assurance-vie

Assurance vie : plusieurs contrats pour diversifier ses placements

Multiplier les contrats d’assurance-vie permet aussi de diversifier ses placements et de ne pas limiter la performance de son épargne aux résultats d’un seul contrat.

Vous pourrez ainsi placer votre épargne sur différents fonds euros, ce qui est particulièrement intéressant quand on sait que le rendement de cette enveloppe sécurisée peut  varier très fortement d’un assureur à l’autre. N’hésitez pas à vous éloigner du fonds euro classique pour lui préférer une alternative aux rendements plus conséquents tels que le fonds euro dynamique, le fonds euro immobilier ou encore le fonds euro croissance par exemple.

En multipliant les contrats, vous pourrez aussi obtenir une plus grande diversification de vos unités de comptes et selon les contrats investir sur des fonds, des ETF ou trackers mais aussi par exemple des sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI.

Notez également que les frais des contrats peuvent fortement varier, surtout entre des contrats anciens proposés par des acteurs traditionnels et de nouveaux contrats proposés par des courtiers ou des banques en ligne, qui le plus souvent proposent des frais nuls pour les versements, arbitrages et retraits ainsi que des frais de gestion plutôt raisonnables.

Bénéficier de plusieurs types de gestion avec plusieurs contrats

Posséder plusieurs contrats d’assurance-vie permet aussi d’avoir recours à différents types de gestion. Vous pourrez ainsi avoir un contrat en gestion sous mandat qui vous permettra de déléguer la gestion de vos actifs à des experts d’une société de gestion. Vous pourrez aussi posséder un contrat en gestion libre où vous gérerez vous-même vos placements. Vous pourrez même éventuellement souscrire à un contrat vous permettant de bénéficier de conseils de professionnels en gardant la main sur la décision finale.

Avoir différents contrats pour optimiser sa fiscalité

Ouvrir un nouveau contrat tout en gardant un ancien permet aussi de profiter de l’antériorité fiscale du contrat ouvert il y a quelques années (au-delà de 8 ans, la taxation des intérêts est de 24,7 % contre 30 %, sauf pour les personnes détenant plus de 150 000 euros en assurance-vie ou 300 000 euros pour un couple) tout en bénéficiant de conditions plus attractives sur un nouveau contrat en matière de frais, de choix d’UC ou de rendement du fonds euros par exemple.

Détenir plusieurs contrats permet d’effectuer des retraits moins taxés. Si vous détenez plusieurs contrats et que vous avez besoin de liquidités, prenez garde à bien choisir le rachat partiel fiscalement le plus intéressant. L’antériorité fiscale n’est pas le seul paramètre à prendre en compte et il conviendra d’optimiser la base taxable en allant piocher dans le contrat présentant la plus-value la plus réduite (rappelons que la fiscalité s’applique sur la seule partie des intérêts et non la partie en capital). Évitez également de procéder à un rachat sur un contrat dont le régime de transmission est très favorable, nous abordons ce point plus en détail dans la dernière partie.

Enfin, pour une plus grande lisibilité de la fiscalité en vigueur sur votre contrat, nous vous conseillons de ne pas mélanger les versements effectués avant et après le 27 septembre 2017, date à laquelle s’applique la dernière loi de finance.

Un contrat assurance vie intéressant même après 70 ans

Contrairement aux idées reçues sur l’assurance-vie, il n’y a pas de limite d’âge pour souscrire un contrat d’assurance-vie. L’assurance-vie est même un véhicule de transmission appréciable après 70 ans car l’ensemble des gains sont exonérés au cours de la vie du contrat. Cependant, en cas de décès, la part des versements dépassant un abattement de 30 500 euros est soumise aux droits de succession.

Étant donné que la méthode et le calcul de la fiscalité changent considérablement pour tous les versements effectués après 70 ans, il peut être intéressant dans ce cas aussi d’ouvrir un contrat différent afin de ne pas mélanger les deux compartiments avant et après 70 ans.

Télécharger gratuitement notre guide Placements financiers : Optimiser son assurance-vie

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


achat-voiture