Quel mode de garde d’enfant est le plus économique pour vous ?

Le 18 septembre 2019

banniere-ass-vie_300-250

mode-de-garde-enfant

Concilier vie de famille et vie de professionnelle est un vrai casse-tête lorsque l’on est, ou que l’on devient, parent. Chaque famille avec des enfants se demande, à chaque rentrée scolaire, quel est le mode de garde le plus adapté à leur vie, mais également le plus économique.

Heureusement, le gouvernement propose des aides financières adaptées à chaque mode de garde et au niveau de revenu de la famille. Grâce à ces dernières, il est possible de choisir un mode de garde parfaitement adapté à votre situation personnelle aussi bien qu’à votre situation professionnelle.

Les différents modes de garde d’enfants pour la rentrée

Aujourd’hui, il existe plusieurs modes de garde de petite enfance en France. Chaque famille reste, bien entendu, entièrement libre de ses choix. Parmi les modes de garde d’enfants les plus répandus, on note :

La crèche collective pour les enfants de 2 mois à 3 ans

Structure collective très plébiscitée, la crèche collective est souvent prise d’assaut, et les places se réservent plusieurs mois voire plusieurs années à l’avance dans les grandes villes.

Gérée soit par la ville, soit par le département, la crèche collective accueille les jeunes enfants dès 2 mois et demi jusqu’à l’âge de 3 ans, c’est-à-dire à l’âge où nos bouts de chou entrent en petite section. Le plus souvent, les enfants sont encadrés par une équipe pluridisciplinaire composée de puéricultrices ou d’auxiliaires puéricultrices (environ une pour 5 enfants qui marchent et une pour 8 enfants qui ne marchent pas), d’un éducateur, d’une infirmière ou d’un médecin.

Ici, la réglementation est très stricte et la crèche collective propose une garde en semaine correspondant généralement à des horaires de bureau à savoir 8h-19h. Les crèches collectives sont par ailleurs fermées les week-ends et les jours fériés. À l’heure actuelle, on trouve de plus en plus de crèches collectives gérées par une association ou par une société. Néanmoins, les conditions de garde restent les mêmes. Si le personnel de la crèche collective le permet, celle-ci pourra accueillir jusqu’à 60 enfants. Le prix de la crèche collective se calcule en fonction des revenus des parents, c’est-à-dire selon leur avis d’impôt sur le revenu.

La crèche parentale idéale pour les parents qui souhaitent s’investir

creche-parentale-mode-de-garde

Agréée par la PMI (Protection Maternelle Infantile), la crèche parentale est gérée par une association de parents et accueille des enfants dès 3 mois jusqu’à leurs 3 ans. Ici, chaque parent participe, tour à tour, à la garde de tous les enfants.

Généralement un parent doit se mobiliser une journée par semaine. Il est encadré par les professionnels de la PMI qui sont à leur disposition pour définir un projet pédagogique. Le taux d’encadrement est le même que pour une crèche collective, à savoir une personne pour 5 enfants qui marchent et 1 personne pour 8 enfants qui ne marchent pas.

Ici, les parents participent également à la bonne tenue des locaux (entretien, achat de matériel). Les horaires restent les mêmes que pour une crèche collective. Néanmoins, la plage horaire peut être plus souple. Le prix de revient de ce mode de garde est calculé en fonction des revenus des parents et du coefficient familial attribué par la CAF.

La garde partagée financièrement intéressante

La garde partagée est un système qui permet à deux familles d’employer la même personne. Cette dernière gardera les enfants des deux familles à l’un ou à l’autre des domiciles des parents et s’occupera de l’éveil des enfants, de leur alimentation et éventuellement des trajets école-maison. Très avantageuse, cette formule permet de partager les frais de salaire de la nounou.

Néanmoins, les deux familles devront impérativement se mettre d’accord sur les activités des enfants, les repas ainsi que les congés payés de la nounou. Un contrat de travail rédigé avec chacune des familles sera alors obligatoire. Chaque famille rémunérera ensuite la nounou en fonction des heures effectuées à son domicile. La rémunération de la nounou à domicile ne peut être inférieure au SMIC horaire 2019 de la garde à domicile, soit 10,40 € brut de l’heure.

L’assistante maternelle plus connue sous le nom de nounou

Agréée par la PMI, l’assistante maternelle est employée par les parents. Familièrement appelée « nounou », l’assistante maternelle reçoit les enfants chez elle ou au cœur d’une maison d’assistante maternelle (MAM). Son agrément doit être renouvelé tous les 5 ans. L’assistante maternelle est dans l’obligation de signer un contrat avec chaque famille dont elle garde les enfants.

Selon son agrément, elle peut garder jusqu’à 6 enfants et les accueille dès 2 mois et demi. L’assistante maternelle s’occupe des jeux, de l’éveil des enfants, des repas, et éventuellement de les récupérer à la sortie de l’école. Le SMIC horaire brut d’une assistante maternelle est de 2,82 euros au 1er janvier 2019. À cela, s’ajoutent les congés payés, et une indemnité d’entretien.

L’auxiliaire parentale pour garder les enfants à domicile

Également appelée « nounou à domicile », l’auxiliaire parentale vient garder les enfants au domicile des parents. Elle s’occupe d’enfants âgés de 2 mois et demi à 10 ans. Elle s’adapte parfaitement au rythme des enfants et aux habitudes de leur maison. Au quotidien, l’auxiliaire parentale contribue à l’éveil et au développement des enfants, veille sur leur sommeil, leur propose des activités, des sorties, et prépare leurs repas…

L’auxiliaire parentale peut prendre en charge tous les enfants d’une même famille et est employée par les parents. Elle est le plus souvent titulaire d’un CAP petite-enfance, mais peut également posséder l’agrément CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) de garde d’enfant à domicile. Le salaire d’une nounou à domicile ne saurait être inférieur au salaire minimum conventionnel des gardes d’enfants à domicile, soit 10,40€ brut de l’heure au 1er septembre 2019.

La jeune fille au pair pour gérer les enfants à temps plein

Généralement de nationalité étrangère, la jeune fille au pair loge au domicile des parents. Elle aide les parents à s’occuper des enfants en contrepartie du gîte et du couvert. La jeune fille au pair devra alors consacrer 30 heures par semaine aux enfants de la famille. La vie et le quotidien de la jeune fille au pair peuvent être surveillés par la DDTE (Direction Départementale du Travail et de l’Emploi). Elle recevra également de la part de sa famille d’accueil, un budget dit « d’argent de poche » compris entre 271,50€ et 325,80€.

Les avantages fiscaux possibles si vous faites garder votre enfant

Sous certaines conditions, il est possible de bénéficier de crédit d’impôt ou d’avantages fiscaux. Pour ce faire, le ou les enfants gardés doivent impérativement avoir moins de 6 ans au 1er janvier de l’année d’imposition, et être à la charge des parents.

Garde d’enfant hors du domicile

Pour toute garde d’enfant hors du domicile familial, le fisc accorde un crédit d’impôt représentant 50 % du montant des frais de garde annuels engagés par les parents, et dans la limite de 2 300€ par enfant (et 1 150€ par garde alternée). Les frais correspondent aux salaires des personnels de garde, déductions faites des aides déjà touchées par la CAF ou par votre employeur.

Garde d’enfants au domicile des parents

Si vous êtes fiscalement domicilié en France, il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt par rapport aux salaires versés pour l’emploi d’un salarié à domicile. Ce crédit d’impôt s’élève à 50 % des dépenses engagées annuellement, dans la limite de 12 000€ par an. Ici aussi, on doit exclure les aides reçues par la CAF et l’employeur. Le plafond est néanmoins majoré de 1 500€ par enfant à charge (750€ en cas de garde alternée), sans pouvoir dépasser au total, 15 000€.

Choisir le mode de garde idéal pour concilier vie personnelle et professionnelle

La crèche collective est toujours très appréciée des parents. Non seulement, les professionnels de la santé sont à la disposition des tout-petits, mais ces derniers s’habituent, dès le plus jeune âge, au contact des autres. Cependant, et principalement à cause des horaires non extensibles, la crèche collective ou parentale est plus conseillée pour des personnes travaillant à des horaires dits « de bureaux », des horaires fixes qui ne changent jamais.

L’assistante maternelle est également un excellent mode de garde, et certaines acceptent les horaires décalés des parents. Néanmoins, il convient de bien s’entendre avec la nounou et de se mettre d’accord sur « l’éducation » à apporter au quotidien à l’enfant.

Par ailleurs, les parents supportent seuls les démarches administratives comme la gestion des fiches de paie. L’emploi d’une auxiliaire parentale s’avère parfaitement judicieux pour les parents ayant une bonne situation financière et des horaires décalés, différents de semaine en semaine, ou travaillant le week-end, ou ayant plusieurs enfants à faire garder.

Sources des photos : Fotolia et Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


pret immo tendance 2020
livret-a-compte-epargne
protection-juridique-assurance