Livret Distingo sans risque à 4 % pendant 3 mois + 80 € offerts*
Comment réduire vos impôts grâce à vos enfants

Comment réduire vos impôts grâce à vos enfants




Économisez de l’argent sur vos impôts grâce à vos enfants ! Votre facture à l’administration fiscale peut être revue à la baisse grâce à vos enfants. En effet, la fiscalité française se base sur la notion de quotient familial qui est le nombre de parts par lequel le revenu du foyer est divisé pour le calcul de l’impôt. Plus vous avez d’enfants plus votre impôt sur le revenu sera faible. Mais les dépenses liées aux enfants peuvent aussi vous faire bénéficier de réduction d’impôt ou de crédit d’impôt selon les situations.

Retrouvez dans cet article 3 moyens de réduire vos impôts grâce à vos enfants. Nous reviendrons sur le montant de la réduction, les conditions qui permettent de l’obtenir, les démarches à faire pour en bénéficier.

Le quotient familial pour réduire l’imposition des foyers avec enfants à charge


Le quotient familial est un système qui divise le revenu imposable en un certain nombre de parts avec pour objectif la réduction de l’impôt sur le revenu pour les foyers fiscaux ayant un ou des enfants à charge.

Il se calcule de la manière suivante : revenu net imposable / nombre de parts fiscales du foyer fiscal

Le quotient familial permet aux contribuables de déterminer leur tranche marginale d’imposition qui servira au calcul de l’impôt. On peut dire que le quotient familial correspond au revenu imposable pour 1 part.

Calculer le nombre de parts du quotient familial



  • Une personne célibataire compte pour une part.
  • Un couple marié ou pacsé, sans enfant, compte pour deux parts.
  • Vos deux premiers enfants comptent chacun pour une demie-part supplémentaire. Au premier enfant, le nombre de parts est donc porté à 2,5.
  • À partir du troisième enfant : une part entière supplémentaire est accordée.

Si les parents sont séparés, ils se partagent les parts liées aux enfants. Chaque parent a droit à un quart de part par enfant.

Réduction de l’impôt sur le revenu lié au quotient familial

economie-impot-enfant

La réduction fiscale dont vous bénéficiez via ce principe de quotient familial est plafonnée cette année à 1 678 euros pour la demie-part de chaque enfant. Un couple marié avec deux enfants peut ainsi déduire au maximum 3 356 euros d’impôt sur le revenu.

Les avantages liés au quotient familial ainsi que les éventuels plafonnements qui y sont liés sont calculés automatiquement par l’administration fiscale à partir des informations communiquées au moment de votre déclaration de revenus annuelle. Vous pouvez toutefois, à n’importe quel moment, informer l’administration fiscale d’une modification de la composition de votre foyer fiscal pour bénéficier des avantages immédiatement.

Avec le prélèvement à la source, la modification de la situation familiale du foyer fiscal est prise en compte très rapidement. En cas de naissance, vous disposez en effet de 60 jours pour en informer le fisc. Celui-ci aura 3 mois pour calculer votre nouveau taux de prélèvement à la source et le communiquer aux organismes collecteurs.

Faut-il rattacher votre enfant majeur à votre foyer fiscal ?




Lorsque votre enfant atteint l’âge de 18 ans, vous devez choisir entre le garder dans votre foyer fiscal ou lui demander de remplir sa propre déclaration d’impôt.

En effet, votre enfant majeur peut être rattaché à votre foyer fiscal jusqu’à ses 21 ans, et jusqu’à 25 ans s’il poursuit des études supérieures.

Ce choix dépend principalement de la tranche d’imposition dans laquelle votre foyer se trouve.

Barème de l’impôt sur le revenu 2023

Montant des revenus Taux d’imposition
Jusqu’à 10 064€ 0 %
10 065€ à 25 659€ 14 %
27 670€ à 73 369€ 30 %
73 370€ à 157 806€ 41 %
Au-dessus de 157 809€ 45 %

Si votre foyer fiscal se trouve dans les tranches hautes du barème, vous avez tout intérêt à conserver votre enfant majeur dans votre foyer fiscal le plus longtemps possible afin de bénéficier de la demie-part supplémentaire.

Notez que si vous rattachez un enfant marié, pacsé, ou chargé de famille, dans ce cas, le rattachement ne permet pas de bénéficier des avantages liés au quotient familial, mais de bénéficier d’un abattement sur le revenu (6 368 € pour l’imposition des revenus 2022) par personne rattachée (à l’enfant, à son conjoint s’il est marié ou pacsé et à chacun de ses/leurs enfants).

Il conviendra de renseigner les éléments d’état civil de l’enfant rattaché dans la rubrique « Rattachement d’enfants majeurs ou mariés » (rubrique D de la 2042). De plus, l’enfant majeur rattaché doit rédiger une demande de rattachement sur papier libre, à conserver et présenter sur demande de l’administration.

Si votre foyer fiscal se trouve dans les tranches basses, qui augmentent très vite, il vaut mieux demander à votre enfant majeur de remplir sa propre déclaration.

En effet, si l’enfant perçoit des revenus et qu’il vous est rattaché, vous serez imposé sur ceux-ci au risque de vous faire passer dans une tranche supérieure.

Il existe cependant un certain nombre de revenus exonérés d’impôt. On peut notamment citer :

  • les indemnités de stages et les salaires des apprentis dans la limite de 19 744 € en 2022 (la part excédentaire est imposable) ;
  • les salaires des petits boulot étudiants de votre enfant réalisés au cours des congés, s’il a moins de 26 ans et si ses salaires sont inférieurs à 4 936 € en 2022 (la part excédentaire est imposable).

En détachant votre enfant majeur de votre foyer fiscal, vous perdez certes la demie-part, mais vous pourrez déduire de vos impôts une pension alimentaire équivalente à ses frais de nourriture et de logement. Cette pension est plafonnée à 3 786 euros s’il réside au domicile familial, et à 6 368 euros s’il vit seul.

Si votre enfant a des revenus conséquents, sachez qu’il peut être détaché de votre foyer fiscal, et ce même s’il est mineur. Très utile si vous êtes les parents d’un Youtubeur de renom on d’un entrepreneur de talent qui a des revenus supérieurs aux vôtres.

Les réductions d’impôts liées à la garde et à l’éducation des enfants



Impôt et garde d’enfant : réduction d’impôt pour la garde des enfants au domicile ou hors domicile

La garde d’enfant permet également de réduire son impôt sur le revenu. Ainsi, les frais liés à la garde d’enfants de moins de 6 ans hors du domicile (assistante maternelle, crèche, etc.) permet de bénéficier d’un crédit d’impôt équivalent à 50 % des dépenses payées pour ce mode de garde, avec un plafond de dépense fixée à 3 500€, soit un crédit d’impôt maximal de 1 750 euros par an.

Les frais liés à la garde d’enfant au domicile permettent quant à eux de bénéficier d’un crédit d’impôt équivalent à 50 % des dépenses payées pour ce mode de garde, avec un plafond de dépense fixée à 12 500€ + 1 500€ par enfant à charge (sans pouvoir excéder les 15 000 euros), soit un crédit d’impôt maximal de 6 000 euros à 7 500 euros par an. Pour la première année d’embauche de la nounou à domicile, le plafond du crédit d’impôt est porté à 15 000€ + 1 500€ par enfant à charge (sans pouvoir excéder les 18 000€).

Les frais liés à la garde d’enfant permettent aux particuliers employeurs de bénéficier non pas d’une réduction d’impôt mais d’un crédit d’impôt. Cela signifie que l’administration fiscale vous versera les sommes correspondant à 50 % des dépenses engagées (dans la limite des plafonds prévus) quelle que soit votre situation fiscale. Ainsi, si vous ne payez pas d’impôt ou si vous payez une somme inférieure à 50 % des dépenses de la garde d’enfant, l’État vous rembourse la différence.

Impôt et école : réduction d’impôt pour les frais de scolarité

Chacun de vos enfants peut également faire diminuer votre impôt sur le revenu s’il est scolarisé. La réduction d’impôt dépend de son niveau d’étude : votre collégien vous fera économiser 61 euros, et votre lycéen 153 euros. Si votre enfant fait des études supérieures, le montant de l’économie s’élève à 183 euros.

Pour bénéficier de cette réduction d’impôt, vous devez indiquer sur votre déclaration de revenus, pour chaque enfant concerné, ses nom et prénom, le nom de l’établissement scolaire ou l’établissement d’enseignement supérieur dans lequel il est inscrit et sa classe.

Calci Patrimoine

  • Anthony-Calci-patrimoine
  • Pour bénéficier de conseils personnalisés par Anthony de Calci Patrimoine

Quelques questions sur les réductions d’impôt liées aux enfants ?

Quelles sont les réductions d’impôt liées aux enfants ?
Les enfants vous permettent d’augmenter le nombre de part du foyer fiscal et ainsi d’accroître votre quotient familial, ce qui influe, à la baisse, sur votre tranche marginale de l’impôt sur le revenu. Mais vos enfants vous font aussi bénéficier de réduction d’impôt pour frais de garde puis pour frais de scolarité.

Comment calculer son quotient familial ?
Chaque personne célibataire compte pour une part. Chaque personne marié ou pacsé compte également pour une part. Un foyer fiscal sans enfants est donc composé de 2 parts. Les enfants comptent pour une demi-part mais à partir du 3ème enfant, un enfant compte pour une part. Ainsi, un couple avec deux enfants compte pour 3 parts. Un couple avec 4 enfants compte pour 5 parts.

Quel est le plafond du quotient familial ?
Chaque demie-part concernant un enfant (s’ajoutant à la 1ère pour un(e) célibataire, veuf(ve) ou divorcé(e) ou à la 2ème part pour les couples) se voit appliqué un plafond, généralement modifié chaque année. Il est de 1 678 € par demie-part pour l’année 2023. Ainsi, un couple ayant trois enfants pourra déduire 6 712€ d’impôt sur le revenu grâce aux parts des enfants.

Sources des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.