Rentrée scolaire et finance : fournitures, aides et assurance scolaire

Le 28 août 2019

rentree-scolaire-ecole

Alors que la rentrée arrive à grand pas, Café du Patrimoine vous propose un récapitulatif complet de ce que coûte (et rapporte) une rentrée scolaire : fournitures, assurance, aides diverses, vérifiez que vous êtes bien parés pour la rentrée !

Le coût de la rentrée scolaire en légère hausse

Que dépensent les Français pour la rentrée et où font-ils leurs achats ?

Selon le baromètre annuel de l’Association familles de France, le coût moyen de la rentrée d’un élève en 6ème est de 195,58€ pour 2019 contre 193,74€ en 2018, soit une augmentation de 0,95 %.

Sans surprise, le premier poste de dépense reste les fournitures (trousses, cartables ou calculatrices), qui représentent environ 50 % du budget total. Viennent ensuite les articles de sport, environ 25 % du panier global et la papeterie, environ 25 % du budget.

On constate une différence notable de prix entre les hypermarchés qui proposent les paniers aux prix les plus bas (180,94 €), devant les supermarchés (195,18 €) et les magasins spécialisés (232,82 €). Quant au web, il constitue le lieu le plus cher pour acheter son matériel.

Charly Hee, président de l’association Familles de France, souligne que « sur les sites d’e-commerce, le panier est plus cher que dans les magasins classiques ».

L’augmentation du coût des fournitures suit l’augmentation du coût de la vie. Cette année encore, la rentrée coûte plus cher que l’an passé.

Résultat : les familles devraient cette année se montrer moins dépensières. Plus de récup et de recyclage, moins de marques, les solutions pour une rentrée à petit budget ne manquent pas.

Rentrée scolaire : nos conseils pour faire des économies

Réutilisez le matériel de votre enfant et achetez d’occasion

Il existe quelques astuces pour réduire sa facture, notamment en évitant les dépenses superflues. Ainsi, ne rachetez pas tout le matériel et réemployez celui de l’année précédente. En plus d’être écolo, c’est économique ! Vous pouvez décliner ce concept et acheter d’occasion le matériel soit dans les bourses aux fournitures organisées par l’établissement scolaire de votre enfant, soit sur Internet sur des sites type Le bon coin. Pourquoi acheter une calculatrice neuve qu’un élève peut vous vendre à moitié prix et dont il s’est servi 10 heures ? Idem pour la blouse pour les TP de physique ou la raquette de tennis.

Priorisez et évitez les achats inutiles pour la rentrée des classes

De même qu’il n’est pas nécessaire de racheter le matériel dont vous disposez déjà, il n’est pas nécessaire d’acheter plus que ce qui est nécessaire (et qui parfois peut être moins que ce qui vous est demandé). Vous achèterez le cahier de remplacement quand le premier sera presque fini et pas avant. Référez-vous à la liste des fournitures du ministère de l’Éducation nationale qui recense le matériel essentiel pour chaque niveau. À noter : 79 % des Français trouvent que certaines fournitures scolaires demandées sont inutiles, proportion qui s’élève à 87 % pour les personnes des catégories populaires (source : Étude budget rentrée famille de l’Observatoire Cetelem / Harris Interactive 2018).

Repérez les réductions et comparez les prix pour ne pas dépenser trop d’argent

N’hésitez pas non plus à comparer les prix et à profiter des promotions de la rentrée. Soyez également attentif aux achats par lots qui offrent un prix à l’unité plus avantageux, l’idéal quand on a plusieurs enfants ! Pour les produits les plus chers (cartable, calculatrice, affaires de sport), faites une recherche internet pour savoir en quelques clics qui propose le produit au meilleur prix.

Faites les courses de rentrée sans enfant pour éviter les tentations

Enfin, et c’est peut-être là le plus compliqué, évitez de faire les courses avec vos enfants. Même si comme 70 % des parents vous considérez que les courses de rentrée sont plutôt des moments de partage avec leurs enfants (source : Étude budget rentrée famille de l’Observatoire Cetelem / Harris Interactive 2018), n’oubliez pas qu’ils vous demanderont forcément le cartable avec super héros, l’agenda à l’effigie de leur joueur de foot champion du monde préféré, ou encore la trousse avec la reine des neiges, qui sont les plus chers du rayon !

Consulter également notre article Vos enfants vous font économiser des impôts

Assurer son enfant pour la rentrée scolaire

rentree-assurance-scolaire

Assurance scolaire : obligatoire ou pas pour votre famille ?

Souscrire à une assurance n’est pas obligatoire en théorie mais dans les faits, elle est bien souvent indispensable. En effet, si on ne l’exige pas pour suivre les cours, elle est en revanche demandée pour l’ensemble des activités facultatives y compris classe verte, sortie culturelle, séjour linguistique, etc.

Pourquoi souscrire à une assurance scolaire ?

Vous pouvez choisir entre deux grands types d’assurance scolaire. La formule « scolaire + trajets » qui protège l’enfant lors des activités scolaires obligatoires et sur son chemin pour se rendre à l’école et, enfin, la formule « scolaire + trajets + extrascolaire » qui le protège alors pour toutes ses activités, même en dehors de l’école et sans lien avec cette dernière y compris le week-end et pendant les vacances (séjour linguistique, colonies, loisirs familiaux, etc.).

Sachez qu’un enfant est déjà couvert par l’assurance responsabilité civile (qui est elle exigée par l’école) généralement liée à votre contrat multirisque habitation. Mais cette assurance permet de couvrir les dommages qu’il pourrait causer et non ceux qui pourraient lui être causés. L’assurance responsabilité civile couvrira les frais si votre enfant a brisé une des vitres de sa classe par exemple. En revanche, s’il s’est cassé une dent en tombant lors d’un jeu à la récréation, les frais liés à cet incident ne seront pas pris en charge, d’où l’intérêt d’une assurance scolaire.

Comment choisir la bonne assurance scolaire ?

Attention, avant de souscrire une assurance scolaire, comme n’importe quelle autre assurance d’ailleurs, établissez un comparatif des offres pour choisir celle qui sera la plus avantageuse. Regardez bien également le montant des franchises, c’est-à-dire les sommes qui resteront à votre charge, ainsi que les plafonds.

Coûts et tarifs d’une assurance scolaire

Les formules de base des assurances scolaires sont aux alentours de 10 euros par an. Pour les assurances scolaires les plus complètes, avec une protection toute l’année y compris pendant les week-ends et vacances, comptez alors environ 40 euros par an.

Des prix réduits sont généralement pratiqués pour les fratries. Pensez donc à choisir l’assurance scolaire de tous vos enfants chez le même assureur ; et, idéalement, dans une compagnie où vous ou votre conjoint êtes déjà vous même client pour d’autres assurances (habitation, voiture, santé, etc.), la note n’en sera que plus légère.

Rentrée scolaire : les aides aux familles et étudiants

Allocation rentrée scolaire pour les écoliers et étudiants de 6 à 18 ans

L’allocation de rentrée scolaire (ARS) ou prime rentrée scolaire est destinée à payer les fournitures scolaires des enfants de 6 à 18 ans, qu’ils soient écoliers, étudiants ou apprentis. Cette dernière a été versée à compter du 20 août 2019 à près de 3 millions de foyers. Le montant varie selon l’âge de l’enfant. Ainsi, l’allocation s’élève à 368,84€ pour les enfants de 6 à 10 ans, à 389,19€ pour les enfants de 11 à 14 ans et à 402,67€ pour les enfants de 15 à 18 ans.

Attention, pour en bénéficier, vos ressources ne doivent pas dépasser un certain plafond. Pour la rentrée 2019, vous devez justifier de ressources en 2016 ne dépassant pas les plafonds suivants :

  • 24 697€ pour 1 enfant à charge
  • 30 396€ pour 2 enfants à charge
  • 36 095€ pour 3 enfants à charge
  • 5 699€ par enfant en plus

La Caf récupère automatiquement vos revenus déclarés auprès des impôts et prend en considération, pour vous et votre conjoint ou concubin, les revenus perçus en France et à l’étranger (salaires, allocations de chômage et indemnités journalières de sécurité sociale, pensions et retraites, revenus du patrimoine, charges déductibles,etc.). Elle compare leur montant au plafond de ressources de la prestation concernée.

Face à la disparité du coût de la rentrée à l’école primaire, au collège et au lycée, la Confédération syndicale des familles comme l’association Familles de France a de nouveau demandé cette année à ce que soient revus les montants de l’allocation de rentrée scolaire, en fonction de la tranche d’âge, pour plus d’équilibre.

APL pour les étudiants qui louent un logement

Environ 800 000 étudiants sont concernés par les aides personnalisées au logement ou APL. C’est en effet l’aide principale dont disposent les étudiants pour régler leur loyer. Ces aides financières destinées à réduire le montant du loyer ou des mensualités des emprunts immobiliers sont attribuées sous conditions de ressources, et conformément à certains plafonds variant en fonction de la composition du foyer et du lieu du logement.

L’APL est distribuée uniquement pour les résidences principales (l’appartement étudiant compte évidemment comme telle), situées en France et répondant à certains critères de décence et de conditions minimales d’occupation.

À noter : les personnes rattachées au foyer fiscal de leurs parents, lorsque ces derniers sont redevables de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), ne sont pas éligibles à l’APL.

Vous pouvez estimer le montant de votre aide au logement sur le site de la CAF mais sachez que le montant de l‘APL est calculé notamment en fonction des ressources du demandeur et du montant du loyer.

À noter : en cas de colocation, il est tenu compte des ressources personnelles de chacun des colocataires et du montant du loyer divisé par le nombre de colocataires figurant sur le bail.

Source images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


pret-immobilier-baisse-taux-credit
immobilier-investir-dans-neuf
impot-sur-le-revenu
impots-enfant-economie-argent