Livret Distingo sans risque à 4 % pendant 3 mois + 80 € offerts*
Investir dans l’immobilier locatif : quelle assurance habitation pour protéger votre patrimoine ?

Investir dans l’immobilier locatif : quelle assurance habitation pour protéger votre patrimoine ?

Alors que la pierre demeure une valeur refuge prisée des Français, l’investissement dans l’immobilier locatif suscite toujours un intérêt, car il propose des revenus réguliers et permet de se constituer un patrimoine durable. Cependant, la protection de votre bien doit être un aspect clé de votre stratégie d’investissement dans l’immobilier locatif et l’une des pièces maîtresses de cette protection réside dans le choix d’une assurance habitation adaptée.

Découvrons donc dans cet article quelle assurance habitation est pertinente pour protéger votre patrimoine immobilier.

Assurance multirisque habitation (MRH)

Alors qu’un locataire doit souscrire à une assurance habitation lorsqu’il entre dans un logement, le propriétaire-bailleur peut aussi décider de s’assurer via une assurance habitation, même s’il n’y a aucune obligation légale.

Le contrat d’assurance le plus complet est l’assurance habitation multirisque avec responsabilité civile comme celle proposée par GMF. Elle permet en effet de garantir différents risques comme les dommages causés par un élément de l’habitation ou les dommages causés à autrui.

N’hésitez pas à consulter le guide pour tout savoir sur la responsabilité civile et les assurances.

Assurance d’une location saisonnière

Les propriétaires qui préfèrent souscrire une assurance habitation à la place de leurs locataires et répercuter ce coût sur le loyer sont généralement ceux qui proposent des locations de courtes durées, saisonnières ou meublées.

Dans tous les cas, il ne doit pas s’agir de la résidence principale du locataire. Il est possible qu’il s’agisse de logements de fonction par exemple. Ces derniers ne sont, en effet, pas assortis d’une obligation d’assurance.

Les propriétaires peuvent opter pour une assurance « pour le compte de qui il appartiendra » permettant ainsi de protéger les différents locataires successifs, leurs responsabilités civiles et le logement.

Il est aussi possible d’imposer aux locataires d’avoir une assurance personnelle lorsqu’ils habitent le logement meublé de tourisme. Dans ce cas, il faut le notifier dans le contrat de location.

Les locataires doivent alors vérifier que leurs contrats d’habitation multirisque possèdent une clause « garantie villégiature » et vérifier que le logement qu’ils habitent pour leurs vacances se trouve dans la zone de couverture de ladite garantie.

Assurance propriétaire non occupant (PNO)

Dans le cadre d’un investissement locatif, les propriétaires s’inquiètent aussi souvent de la couverture de dégâts qui pourraient survenir lorsque le logement est vide, et donc, lorsqu’il n’est pas soumis à l’assurance habitation du locataire.

Pour cela, ils peuvent se tourner vers l’assurance propriétaire non occupant qui permet de couvrir le logement en cas de dommages qui peuvent affecter l’état du bien, mais aussi de couvrir les risques liés à la responsabilité civile.

Cette assurance n’est obligatoire que pour un bien immobilier en copropriété (loi Alur).

Garantie des loyers impayés (GLI)

Lors d’un investissement locatif, les propriétaires peuvent vouloir s’assurer contre les loyers impayés qui peuvent affecter leurs capacités de remboursements des prêts utilisés pour financer ce projet d’investissement locatif ou les empêcher de mener à bien d’autres projets par exemple.

Pour garantir leur sécurité financière, ils peuvent utiliser l’assurance ou la garantie des loyers impayés qui intervient en cas de défaut de paiement du locataire. Elle permet aux propriétaires de bénéficier d’une compensation pour les loyers impayés et souvent de profiter d’une assistance juridique en cas de litige.

Comment choisir son assurance habitation ?

Pour bien choisir son assurance habitation, un propriétaire devra évaluer ses besoins et déterminer le niveau de couverture adaptée.

Pour obtenir la meilleure indemnisation, le propriétaire doit bien estimer son bien immobilier et anticiper le type de location qu’il va privilégier. Il est aussi important de ne jamais mentir à son assureur et de tout lui dire pour être certain d’obtenir la meilleure protection.

Il est aussi intéressant de comparer les offres de plusieurs assurances et de faire jouer la concurrence. Les propriétaires ne doivent pas s’arrêter au prix, mais prendre en compte plusieurs informations pour mieux comprendre leurs assurances.

On pensera notamment aux plafonds des garanties générales, mais aussi spécifiques, à l’étendue de la couverture, aux franchises, aux délais de carence des contrats et des indemnisations, aux garanties incluses, aux exclusions, aux options d’assistance, aux conditions d’indemnisation, etc.

Enfin, il faut aussi toujours vérifier la réputation de la compagnie d’assurance et la qualité de son service client qui peuvent faire la différence en cas de sinistre.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de  Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.