Livret épargne Distingo sans risque 3% pendant 3 mois + 40€ offerts*
Comment choisir son livret épargne ?

Comment choisir son livret épargne ?

Livret bancaire classique, Livret A, LEP, LDDS, PEL ou encore CEL parmi d’autres, il existe de nombreux livrets épargne dont vous pouvez profiter pour placer vos économies. Avec de si nombreux choix, comment bien choisir son livret épargne ? Café du Patrimoine vous répond afin que vous puissiez sélectionner le meilleur livret en fonction de vos objectifs et de votre horizon de placement.

Qu’est-ce qu’un livret épargne ?

Un livret épargne est un compte épargne rémunéré que vous pouvez obtenir dans un établissement bancaire. Il existe deux grands types de livrets : les produits d’épargne réglementés et les produits d’épargne non réglementés.

Alors que les livrets bancaires réglementés respectent des modalités qui sont fixées par les pouvoirs publics, comme le Livret A, les livrets bancaires non réglementés ont des modalités qui sont déterminées par l’établissement financier qui les propose.

5 critères à prendre en compte pour choisir le meilleur livret épargne


pub

Analyser sa situation personnelle globale

La première étape pour déterminer quel livret bancaire vous convient le mieux est d’analyser objectivement votre situation personnelle, votre situation financière et fiscale, votre horizon de placement, ainsi que vos objectifs financiers.

Certains livrets sont en effet dédiés à une certaine catégorie de personne comme ceux ayant des revenus modestes comme avec le Livret d’Épargne Populaire (LEP), ceux ayant moins de 18 ans comme avec le Livret jeunes ou encore ceux ayant leur résidence fiscale en France comme avec le LDDS.

Considérer la somme que l’on souhaite placer et les plafonds des livrets bancaires

Pour choisir la bonne solution d’épargne bancaire, vous devez prendre en compte le montant que vous souhaitez épargner.

Les livrets bancaires réglementés ont en effet des plafonds : 22 950 € pour le Livret A, 12 000 € pour le LDDS, 7 700 € pour le LEP, 15 300 € pour un Compte Épargne Logement (CEL) ou encore 61 200 € pour un Plan d’épargne logement (PEL).

Les livrets épargne non réglementés n’ont parfois pas de plafond ou ont un plafond très élevé comme par exemple 10 millions d’euros pour le livret Distingo de PSA Banque.

Prêter attention aux taux boostés et autres bonus de bienvenue

Il peut aussi être intéressant de prendre en considération les offres promotionnelles liées aux livrets épargne.

Pour attirer de nouveaux clients, les banques mettent en effet parfois en place des bonus et des promotions comme des primes d’ouverture de compte ou des taux boostés qui peuvent être intéressants en fonction de l’horizon de votre projet d’épargne.

Le livret épargne Distingo propose actuellement la meilleure offre avec 3 % pendant 3 mois(1) + 40 € offerts(2).
Découvrez le livret Distingo de PSA Banque

Tenir compte du taux d’intérêt proposé

Pour choisir un livret épargne, il faut aussi considérer les rendements de l’épargne, puisque chaque livret propose un taux d’intérêt différent. Désormais, le taux du Livret A, du LDDS ou encore du livret bleu est de 2 %, tandis que celui du CEL est de 1,25 % et que celui du LEP est de 4,6 %.

Le taux des livrets épargne réglementés prend souvent en compte l’évolution de l’inflation. Alors que la rémunération était relativement faible ces dernières années, la récente hausse de l’inflation en France a fait augmenter le niveau de rémunération de ces livrets. Le Livret A, par exemple, propose aujourd’hui un taux d’intérêt au plus haut depuis 10 ans.

Le taux des livrets épargne non réglementés est variable d’une banque à une autre et dépend de la stratégie commerciale de chaque établissement financier.

Prendre en considération la fiscalité des livrets bancaires

Alors que certains livrets bancaires réglementés sont exonérés d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales comme le Livret A, le LEP ou le LDDS, d’autres peuvent être exonérés d’impôts, mais soumis aux prélèvements sociaux comme le CEL. Il existe aussi des solutions dont la fiscalité dépend de la date à laquelle a été ouvert le compte comme le PEL.

Les livrets épargne non réglementés sont fiscalisés. Pour rappel, la fiscalité des livrets bancaires se fera via un prélèvement forfaitaire unique (PFU), ou « flat tax », avec un taux de 30 % qui s’applique aux revenus du capital, ou vous pouvez opter pour l’imposition au taux progressif de l’impôt sur le revenu + prélèvements sociaux.

Nos conseils pour choisir le meilleur livret épargne

En plus de s’assurer que vous prenez bien en compte les 5 critères que nous venons de mentionner pour choisir le meilleur livret épargne pour votre situation et vos objectifs, nous vous conseillons aussi d’utiliser un comparatif des meilleurs livrets en ligne.

Si vous sélectionnez un livret d’épargne proposant une offre promotionnelle comme un taux d’intérêt boosté pendant quelques mois, vous devez être capable de déterminer le taux de rendement annuel du livret, notamment pour comparer les offres et choisir la plus intéressante.

Pour cela, faites le calcul suivant : taux d’intérêt boosté * (nombre de mois pendant lequel la promotion est offerte / 12) + d’intérêt taux normal * (nombre de mois restants / 12). Pour vous faciliter le travail, nous avons fait ce calcul pour vous au sein de notre guide sur les livrets épargne dans lequel vous trouverez le Top 10 des meilleurs livrets du moment.


pub

(1) Offre valable du 1er septembre au 31 octobre 2022 inclus pour toute première ouverture du Livret d’épargne Distingo, jusqu’à 75 000 € applicable durant 3 mois. Au-delà de ce montant et de ces 3 mois, les dépôts seront rémunérés au taux nominal annuel brut de 0,70 %, Taux Standard susceptible de variations. Les taux bruts sont exprimés avant prélèvements sociaux et fiscaux. Les intérêts sont calculés selon la règle des quinzaines.

(2) Sous réserve d’un solde minimum de 20 000 € maintenu entre le 16 novembre 2022 et le 16 février 2023 inclus.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.