5 métiers de l’immobilier à découvrir

Le 22 novembre 2021

metiers-immobilier-a-decouvrir

Vous voulez vous lancer dans l’immobilier mais ne savez pas vraiment par où commencer pour vous renseigner et manquez d’informations concrètes ?

Sachez que les métiers de l’immobilier sont très variés et demandent des compétences très différentes selon le champ dans lequel vous souhaitez exercer.

Car il est possible d’identifier en fait trois domaines distincts dans le seul secteur de l’immobilier : la transaction, la promotion et la gestion. Abordons ensemble quelques exemples de métiers en vogue pour chacune de ces 3 catégories !

Les métiers de la transaction immobilière

metiers-immobiliers-tour-horizon

Agent immobilier, mandataire immobilier, expert immobilier sont autant de métiers qui permettent d’assurer que les transactions se déroulent sans accroc !

Agent immobilier

Nul besoin de le présenter, agent immobilier est le métier le plus connu du secteur ! Avec la démocratisation de l’accès à la propriété décennies après décennies, nombreux sont les Français qui ont fait appel à un agent immobilier au moins une fois au cours de leur vie.

Son job ? Être l’intermédiaire entre l’offre et la demande (que ce soit pour de l’achat ou de la location).

C’est à lui que les acheteurs et vendeurs ont affaire pour gérer la transaction immobilière dans les meilleures conditions.

Métier exigeant, il requiert d’avoir un très bon sens relationnel et se veut le point pivot de toutes les parties prenantes d’un projet de transaction immobilière.

Une bonne organisation et une certaine souplesse au quotidien sont aussi nécessaires pour mener ce travail avec succès.

Le salaire d’un agent immobilier débutant est en moyenne de 1 500 à 3 000 € bruts/mois, mais il est possible d’atteindre les 5 000 € bruts/mois avec de l’expérience. Sachez que l’agent immobilier est rémunéré à la commission ou selon les honoraires de l’agence qui l’emploie et exerce bien souvent principalement en indépendant. Meilleures sont ses performances, meilleure sera sa rémunération.

Il ne faut donc pas être freiné par l’absence de sécurité d’un salaire fixe qui tombe tous les mois !

À noter que, pour exercer, l’obtention de la Carte T (Carte de Transaction Immobilière) est obligatoire.

Les métiers de la promotion immobilière




Les métiers de la promotion immobilière sont les garants de l’expansion du marché. Ils visent à évaluer la faisabilité d’un projet et veiller aux modalités de leur réalisation.

Promoteur immobilier

Les missions du promoteur immobilier demandent une grande polyvalence : gestion de projets de construction, réhabilitation ou rénovation des bâtiments, suivi d’un projet de la conception à la commercialisation… Un grand sens de l’écoute, de la gestion d’équipe et de la résolution de problèmes sont demandés, ainsi qu’un sens acéré de la diplomatie !

Bref, promoteur immobilier est un métier captivant. Mais il est aussi complexe et exigeant : il ne conviendra donc pas à tout le monde !

Un promoteur immobilier salarié peut toucher un salaire de 3 000 € bruts/mois en début de carrière, et atteindre les 5 000 € bruts primes incluses avec les années d’expérience. Il est courant que le promoteur touche des commissions sur les ventes, ait droit à un 13ème mois et à une prime d’ancienneté.

Ce métier passionnant est accessible après un Bac +5 immobilier, droit ou commerce.

Prospecteur foncier

Comme son nom l’indique, prospecteur foncier est un métier très orienté commercial. Apporteur d’affaires infatigable, il fait jouer son réseau pour dénicher les bonnes opportunités et mettre en relation les bonnes personnes au bon moment.

Il est chargé de trouver, négocier et acheter les terrains nécessaires à l’élaboration d’un projet de construction et s’occupe de négocier les droits de construction. Il est amené à réaliser des études de marché pour identifier la rentabilité d’une opération sur le plan financier.

De solides connaissances fiscales et juridiques sont demandées pour mener ce travail dans les meilleures conditions.

Le salaire médian d’un prospecteur foncier se situe autour des 3 200 € bruts par mois et est accessible avec un minimum de Bac +2, même si les Bac +5 sont fortement recommandés (en immobilier, urbanisme…).

Les métiers de la gestion immobilière




S’il faut pouvoir s’assurer que les transactions et promotions immobilières se déroulent sans heurts, il faut aussi pouvoir gérer quotidiennement la vie immobilière et l’entretien des bâtiments.

Gestionnaire de copropriété

Le gestionnaire de copropriété est un cadre des métiers de l’immobilier.

Son travail est d’administrer et gérer des immeubles ou maisons. Il est le représentant de tous les copropriétaires d’une résidence et est amené à réaliser des tâches diverses et variées : gérer le personnel d’un immeuble, s’assurer que les biens sous gestion respectent les normes en vigueur…

Aussi connu sous le nom de syndic, il supervise les assemblées générales, fait voter les budgets et pilote les différentes résolutions (contrats d’entretien, travaux, assurance…). Il est fréquemment amené à régler des urgences et des sinistres. Il est en relation aussi bien avec les locataires que les propriétaires. Globalement, c’est donc le point pivot de toutes les parties prenantes d’une copropriété.

Gestionnaire de copropriété est un métier très polyvalent et peu routinier qui demande une grande disponibilité et une mobilité importante.

La gestion de conflits assez rudes sont aussi monnaie courante, veillez donc en tant que Syndic à savoir garder votre sang-froid !

Un débutant peut espérer un salaire net de 2 700 €, mais la moyenne du métier se situe à 5 000 € nets/mois (primes incluses). Le métier est accessible dès le BTS des professions immobilières en poche.

Facility manager

Parfois appelé « responsable des environnements de travail » ou « responsable des services généraux », le facility manager est un métier de gestion immobilière peu connu du grand public.

Et pourtant, vous allez constater ô combien son rôle est important.

Sa raison d’être ? S’occuper de la maintenance des immeubles d’entreprise pour s’assurer du bien-être des salariés qui y travaillent. Entretien, maintenance, gestion des énergies, amélioration des conditions de travail… Les responsabilités du facility manager sont innombrables. Elles vont du simple changement d’ampoules à la gestion du budget général et des approvisionnements !

Une grande réactivité, de bonnes connaissances des normes d’usage et des compétences techniques sont nécessaires. Mieux vaut aussi disposer d’un bon sens du service pour se lancer dans ce métier.

Un facility manager débutant peut gagner entre 3 000 et 4 000 € bruts/mois. Un profil plus expérimenté peut lui prétendre atteindre les 6 000 € bruts/mois selon les villes et la difficulté de l’environnement dont il faut s’occuper.

On demandera au responsable des services généraux de posséder au moins un Bac +2 en bâtiment ou immobilier ou un Bac +5 en facility management. Il arrive qu’un facility manager soit aussi diplômé d’une école d’ingénieurs !

Comme vous avez pu le voir, que l’on ait des compétences en gestion ou dans le commercial, l’immobilier est un domaine très vaste où il est possible de mettre à profit tout un océan de qualités. L’immobilier est donc un secteur très inclusif qui peut convenir à beaucoup de profils.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

Clemence Tanguy

Clémence Tanguy

Responsable Editoriale - Café du Patrimoine - Site internet - Twitter

Après des études littéraires et une double formation en communication à la Sorbonne et au CELSA, Clémence Tanguy a travaillé à la SNCF et au Conseil Général des Hauts-de-Seine avant d’intégrer l’équipe de Café de la Bourse en 2015.

Elle est en charge des sujets relatifs à l’actualité macro-économique, aux crypto-monnaies, aux produits financiers, aux finances personnelles et à l’investissement en général, avec une approche pédagogique et pragmatique.

#

Derniers Dossiers


Placements qui-a-interet-souscrire-PER-a-fin-2021
Immobilier metiers-immobilier-a-decouvrir
Impôts
Assurance vie assurance vie fonds euros a privilegier