Renégocier plusieurs fois votre crédit immobilier

Le 26 janvier 2017

bourse-valeur-turbo-societe-generale

La période est actuellement particulièrement avantageuse pour négocier ou renégocier très avantageusement les conditions de votre prêt immobilier. En effet, que vous n’ayez pas encore négocié ou que vous l’ayez déjà fait, pensez à faire réviser votre taux d’intérêt. Le niveau historiquement bas ne va pas durer.

En effet, la fin d’année 2016 aura été marquée par des conditions de taux de crédit immobilier exceptionnelles. Les meilleurs dossiers se sont maintenus sous la barre des 1% pour en emprunt sur 15 ans et restent sous la barre des 2% pour un emprunt à 25 ans. Mais depuis le début d’année 2017, les taux remontent légèrement. Ainsi, les prêts sur 20 ans (qui sont les plus fréquents) affichent ce mois-ci une moyenne de 1.43% contre 1,32% au 1er décembre 2016 et 1,18% au 1er novembre 2016. Dans ce contexte, si vous ne l’avez pas déjà fait durant la période de taux bas, il est conseiller de négocier ou renégocier rapidement son crédit immobilier pour profiter des taux bas avant la remontée. Café du Patrimoine vous indique la marche à suivre.

Renégocier son crédit immobilier

Vous aimeriez profiter encore des  taux relativement bas avant que la remontée ne s’accélère mais vous avez fait renégocier votre taux il y quelques mois ou années. Vous pensez par conséquent que cette dernière opportunité ne peut pas être pour vous.Détrompez-vous, chaque situation est particulière. Il est tout à fait possible de négocier plusieurs fois les conditions de votre crédit immobilier. Dès lors qu’il en ressort un avantage financier, il serait dommage de s’en priver. Si vous avez fait racheter votre crédit au sein d’une banque concurrente, il y a plus d’un an, ou si vous avez obtenu de meilleures conditions au sein de votre banque au cours de l’année, alors vous pouvez raisonnablement réviser votre taux.

Consultez aussi notre dossier et comparatif Les meilleures banques en ligne 2017

Comparatif prêt immobilier

Top prêt immobilierLes offres du momentVoir offres
bforbank1,47 % sur 15 ans assurance et garantie comprises*Découvrez
fortuneo1,62 % sur 15 ans assurance et garantie comprises*Découvrez
Logo ING1,64 % sur 15 ans assurance et garantie comprises*Découvrez
logo-boursorama-banque1,65 % sur 15 ans assurance comprise*Découvrez
hello-bankOffre personnalisée avec taux fixe ou variable*Découvrez
*Voir conditions sur le site

Renégocier son assurance prêt immobilier

Lorsqu’un couple souhaite emprunter dans une banque française très connue, cette dernière a pour habitude d’accorder ses prêts immobiliers avec deux assurances emprunteurs à 100%. Naturellement, ce n’est en aucun cas une obligation de souscrire une assurance à 100%. Vous avez parfaitement le choix et le droit de choisir un taux d’assurance moindre, 75%, 50% ou même moins. La banque voudra s’assurer que vous serez bien en mesure de payer les mensualités. Par conséquent, plus le taux d’assurance sera faible plus sa réticence à prêter sera grande. Simplement, ce n’est pas une obligation d’être assuré à 100%. Vous devez le savoir et négocier en conséquence, si vous estimez que le risque d’accident, de perte d’emploi n’a pas besoin d’être couvert à 100%.

Revérifier son crédit immobilier

Le coût réel d’un crédit est exprimé par le taux effectif global (TEG) qui comprend le taux nominatif du crédit plus tous les frais annexes dont l’assurance. Le calcul du TEG est plutôt complexe ainsi votre prêt est peut être erroné. Faites vérifier le TEG de votre prêt immobilier, vous pourriez récupérer une partie de vos intérêts d’emprunt avec un gain qui peut atteindre plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Le crédit immobilier est pour une banque LE moyen le plus efficace de fidéliser ses clients. Les durées sont généralement longues, 20 ans ou plus. En raison du faible niveau des taux, les banques espèrent vous garder le plus longtemps possible afin d’avoir un retour sur investissement confortable suite à l’accord du prêt. En effet, les banques feront tout pour vous « placer » un livret bancaire, un PEA, un crédit consommation ou encore une assurance habitation, voiture ou autres. Pour certaines, elles n’hésitent même plus à se diversifier en vous vendant des mobiles et leurs forfaits ou du leasing auto !

En effet, les livrets bancaires font partie de l’offre épargne classique d’une banque. Le PEA, destiné à l’investissement en bourse, est également un moyen de fidélisation utilisé par les établissements bancaires, tout comme les crédits à la consommation, prêt personnel ou prêt affecté.

La fidélité ne vaut que si le client et la banque sont dans un rapport gagnant / gagnant. Bien souvent, la fidélité n’est pas à l’avantage du client, car ce dernier ne négocie pas, ou peu, afin de ne pas froisser son banquier. Or dans le commerce en général, le client est en position de force ; alors pourquoi ne pas faire de même avec votre banque ?

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

#

Derniers Dossiers


livret-jeune-epargne
investir-assurance-vie
assurance-vie-binck
finance-senior-patrimoine-retraite