Livret Distingo : 3% pendant 4 mois + 80€ offerts*
Comment obtenir un prêt immobilier en tant qu’expatrié français ?

Comment obtenir un prêt immobilier en tant qu’expatrié français ?

Vous êtes expatrié dans un autre pays et souhaitez acheter une résidence secondaire ou réaliser un investissement immobilier locatif en France ? Vous avez besoin de faire une demande de crédit dans l’hexagone pour financer votre​ projet immobilier ? Il n’est pas rare qu’en tant qu’expatrié français, vous deviez faire face à certains challenges pour obtenir votre prêt immobilier. Pourquoi ? Comment mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir un crédit immobilier ? On vous répond dans cet article.

Pourquoi obtenir un crédit immobilier en tant qu’expatrié français est-il plus compliqué que pour les résidents français ?

Profil considéré​ comme plus risqué

La plus grande difficulté réside dans le fait qu’une entité française analyse les moyens que vous avez d’emprunter de l’argent et si vous avez la capacité de rembourser votre prêt en temps et en heure, alors que vous ne vivez pas en France. Le risque de non-paiement est considéré comme plus important lorsque vous êtes un expatrié français.

Puisque les informations fournies ne sont pas les mêmes que celles exigées en France, il peut être plus difficile pour les banques d’évaluer correctement le niveau de risque que vous représentez.

En fonction du contrat de travail que vous avez par exemple (contrat local ou contrat français détaché à l’étranger), les banques vont vous considérer comme plus ou moins risqué.

Certains pays de résidence peuvent être blacklistés

Le pays dans lequel vous vivez influence clairement le niveau d’accessibilité d’un prêt, puisque les conditions d’octroi d’un crédit varient d’un pays à l’autre.

Sans oublier que certains pays ne sont pas éligibles, car les tensions géopolitiques locales ou les risques de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme sont importants et que cela les exclus automatiquement.

Dossier globalement plus complexe à analyser pour approbation

Les banques sont comme toutes les entreprises. Elles ont besoin de pouvoir analyser un dossier pour déterminer le risque qu’il représente – surtout lorsque de l’argent prêté est en jeu.

Or, le dossier d’un client international est plus difficile à monter et à analyser, car il ne s’agit pas d’une demande de crédit classique. Les contrats de travail, les fiches de paies, la façon dont l’impôt est prélevé ou encore les exonérations d’impôts ne sont pas nécessairement les mêmes qu’en France.

Il est donc plus difficile d’analyser votre profil et de s’assurer de votre solvabilité (niveau de risque de non-remboursement). Sans oublier que le processus prend plus de temps (décalage horaire, communication, etc.).

Les conditions pour obtenir un prêt en France en tant que non-résidents

Apport plus important exigé

Puisque les risques de non-remboursement sont plus importants avec un expat français, il semble quasi impossible pour les banques françaises d’accorder un prêt immobilier sans apport initial.

Il n’est pas rare que l’apport exigé par une banque pour accorder un prêt immobilier à un expatrié français soit plus important que pour un résident français (apport compris entre 20 % et 30 %).

Une durée de prêt limitée

Depuis le début 202​2, les banques doivent limiter la durée des prêts qu’elles accordent à 25 ans. Il n’est pas rare que les prêts accordés aux non-résidents français ne dépassent pas les 20 ans.

Une contrepartie en banque souvent exigée

Généralement, les banques souhaitent profiter de garanties qui peuvent prendre la forme d’investissements dans des produits d’épargne de la banque en question. Il est aussi possible de mettre en place des garanties réelles sur le bien immobilier financé comme une hypothèque en cas d’impayé.

Nos astuces pour obtenir un prêt immobilier en tant que non-résident français

Toujours proposer un dossier complet

Cela peut sembler évident, mais il est extrêmement important de toujours faire une demande de prêt avec un dossier complet – encore plus lorsque vous êtes un expatrié français.

En plus de montrer votre sérieux, votre motivation et votre engagement, il sera plus simple et plus rapide pour la banque d’analyser votre dossier et de déterminer le niveau de risque que vous représentez.

Faire des traductions assermentées de tous vos documents

Au-delà de bien consulter la liste des documents nécessaires pour faire votre demande de prêt et fournir l’ensemble des justificatifs demandés pour avoir un dossier complet, il est préférable de toujours fournir des traductions officielles.

Pensez donc à faire appel aux services d’un traducteur assermenté ou certifié proposant notamment l’apostille de la Convention de La Haye permettant de garantir l’authenticité de la traduction de vos documents officiels.

Profiter des services d’un courtier spécialiste pour les non-résidents

Faire appel aux services d’un courtier spécialisé dans les demandes de prêt des Français de l’étranger est certainement la meilleure option pour profiter d’une solution sur mesure.

De plus, un courtier en prêt pour les expatriés français est un spécialiste des non-résidents français qui peut vous faire gagner du temps dans la mise en place de votre dossier et dans le choix de la meilleure banque pour votre situation.

Utiliser un simulateur de prêt

En utilisant un simulateur de prêt, vous serez en mesure de mieux estimer votre taux d’intérêt et votre mensualité en fonction de votre situation (pays de résidence, durée du prêt, montant emprunté, niveau d’apport personnel…).

De plus, un tel outil vous permettra de ne mettre en avant que les établissements financiers qui acceptent les non-résidents en France comme clients, ainsi que leurs conditions d’éligibilité.

Quelles banques utiliser pour obtenir un crédit immobilier en tant qu’expatrié ?

Alors qu’il semble quasi impossible d’obtenir un prêt en tant qu’expat français avec une banque en ligne comme Hello Bank ou Monabanq, certaines banques traditionnelles du secteur proposent des prêts immobiliers aux non-résidents français sous certaines conditions comme BNP Paribas, Société Générale, HSBC ou encore la Banque Transatlantique.

Découvrez l’offre de HSBC*

Si vous souhaitez considérer les neobanques, sachez qu’elles ne proposent que rarement une offre de crédit et que lorsqu’elles le font comme N26, les montants et la durée de prêt sont limités et ne correspondent pas au financement d’un projet immobilier.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.