La bande dessinée, une valeur sûre ?

Le 28 mars 2017

calci patrimoine SCPI LF Europimmo pave 2019

Les vieilles bandes dessinées gardent bien leur valeur. Certaines pièces plus recherchées s’apprécient avec le temps. Café du Patrimoine vous présente la bande dessinée comme investissement plaisir. Une piste de diversification pour les amateurs du 9ème art.

La bande dessinée comme placement financier

La bande dessinée, comme les bijoux ou les montres peuvent devenir un véritable investissement plaisir.

La bande-dessinée ne connaît pas la crise

Depuis une quinzaine d’année, le volume de publication de bandes dessinées ne cesse de grimper. Le nombre de publications annuel a quasiment quadruplé depuis quinze ans, passant de 1 137 nouveautés en 2000 à 3 946 en 2014. La bande dessinée représente désormais environ 10% des ventes de livres tant en valeur qu’en volume.

En 2015, les ventes d’albums ont atteint les 39 millions d’exemplaires. Le syndicat national de l’édition soulignait dans son rapport de mars 2017 que l’année 2015 attestait de « la bonne santé du marché de la bande dessinée dont le chiffre d’affaires [avait] atteint 261 millions d’euros ».

Comment investir dans la bande dessinée

La valeur d’une bande-dessinée dépend de trois facteurs : son âge, sa rareté, et son état.

L’âge et la rareté de l’album doivent être les critères de choix principaux de tout chineur qui se respecte.

Les plus anciennes BD datent de 1903. Soyez très vigilant avec les rééditions ; elles sont très décotées. Pour s’assurer de la date d’édition originale, référez-vous à la date du Dépôt Légal, noté « DL + année et mois ou trimestre ».

L’état de conservation est lui aussi déterminant dans le calcul de la cote d’une BD.

On peut dire d’une BD qu’elle est en « bon état » si elle ne présente ni déchirure, ni scotch, ni écritures.

Une BD en « très bon état » entraîne une surcote de 30 %. Pour une BD « état neuf », c’est le jackpot : la surcote peut atteindre 150 %, voire 300 % !

À l’inverse, restez à l’écart des ouvrages dont l’état est « moyen » ou « mauvais », qui se verront appliqués une décote de 30 % à 80%.

Les collections ont plus de valeur. Corollaire : un ouvrage seul aura toujours moins de valeur que s’il est vendu au sein d’une collection.

Les classiques de la BD ont la cote

Les premières éditions originales des légendes de la bande-dessinée peuvent atteindre des sommets.

Le premier album de Tintin, « Tintin au pays des Soviets », publié en 1930, peut valoir entre 15 000€ et 30 000€. Les éditions alternées des années 40 du célèbre reporter, au nombre de trois seulement, valent une fortune. Un exemplaire à vendre sur Catawiki.fr en 2018, en très bon état, est estimée par les experts entre 60 000 et 77 000 euros.

Lucky Luke a aussi la cote. « La mine d’or de Dick Digger », publié en 1949, peut se vendre jusqu’à 1 500€.

Les premiers albums d’Astérix le Gaulois, édités dans les années 1960, sont les plus chers de la collection : 100€ minimum.

Mais les stars incontestées sont les vieux comics américains. En 2014, le numéro 1 d’ »Action Comic » daté de juin 1938, avec la  première apparition de Superman s’est vendu 3 207 852 dollars.

Où dénicher les bandes-dessinées

Commencez par visiter une librairie spécialisée dans la BD. Les vendeurs, souvent de vrais experts passionnés, sauront vous orienter.

Partez écumer les vide-greniers, les brocantes et les salles de ventes aux enchères. Avec beaucoup de sagacité et un peu chance, vous tomberez sur un vendeur mal informé qui vous cédera un album de collection à tout petit prix.

Internet, encore et toujours : il existe une multitude de sites spécialisés dans la bande-dessinée mais, comme d’habitude, restez vigilant.

Consultez également notre article L’art, une valeur refuge pour les investisseurs

Les autres façons d’investir dans la bande dessinée

Achetez des planches originales

Les planches originales sont les illustrations, réalisées au crayon, parfois complétées au feutre, à l’encre ou à la peinture, qui servent à l’impression en série des bandes dessinées. La valeur d’une planche originale peut dépasser 100 000€, et du fait de leur rareté, elles conservent très bien leur valeur, voire s’apprécient.

Devenez éditeur de BD

Le crowdfunding ou financement participatif vous permet aussi d’investir dans la bande dessinée. Il existe même des plateformes spécialisées dans le secteur telle Sandawe, première maison d’édition de bande dessinée basée sur le crowdfunding. Le principe est simple : financer et faire la promotion des auteurs par le biais d’« édinautes » (mix entre internaute et éditeur).

Dans le cas des projets maison qui font l’objet d’une pré-sélection drastique (seuls les projets de niveau professionnels sont retenus), les fans de BD se verront verser, en échange de leur contribution financière, une participation aux bénéfices ainsi qu’un exemplaire de la BD soutenue.

Pour les « projets libres » à la sélection moins sévère, les auteurs de la bande dessinée décident de la compensation à adresser aux distributeurs. Le plus souvent, il s’agit de la bande dessinée et d’un ou plusieurs dessins inédits de l’auteur. De quoi commencer une belle collection qui, si vous avez du flair et repérez les talents de demain, pourrait valoir une petite fortune par la suite !

Les informations de Cafedelabourse.com et de ses publications sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement.

#

Derniers Dossiers


meilleur-livret-epargne
faire-des-travaux-budget
achat-bateau
grenier-vendre-tresors-objets-gagner-argent