Les montres, un investissement hors du temps

Le 17 décembre 2019

Alors que Noël approche, Café du Patrimoine vous glisse une idée de cadeau investissement plaisir. Les montres, quasiment seuls bijoux que puissent porter les hommes, sont très convoitées par la clientèle masculine. Pour certains en effet, les montres font figure de valeur refuge, au même titre que l’or. Tour d’horizon de ce marché particulier qui ravit à la fois l’esthète et l’investisseur.

Investir dans les montres

Selon la fédération de l’horlogerie, en 2018 les montres ont représenté un tiers des ventes d’horlogerie-bijouterie, soit 1,8 milliards d’euros.

Le marché de l’horlogerie est en légère baisse par rapport à 2017 à cause de l’effet « gilets jaunes » entre novembre et décembre. Cependant, c’est le marché haut de gamme (plus de 5 000 euros) qui augmente le plus avec des ventes en hausse de 4 %.

Une collection par passion

À chaque montre son utilité. Le professeur Emmett Brown du film Retour vers le Futur (1985) les utilisait pour ses voyages spatio-temporelles, tandis que la synchronisation des montres de Parker Lewis, de la série télé américaine du même nom, lui garantissait la réussite de ses missions.

Mais pour les collectionneurs de montres, l’attrait d’une montre est avant tout esthétique et identitaire. La montre au poignet de l’homme est un prolongement de sa personnalité et c’est aussi l’un des rares bijoux d’homme. En effet, en fonction du type de montres que l’on porte ou bien de la marque que l’on achète, on dévoile une facette de notre personnalité.

La montre, valeur refuge

Les montres de luxe de collection échappent aux modes. Pour certains, elles font figure de valeur refuge, au même titre que les pièces d’or. Elle sont en cela semblables aux bijoux qui s’apprécient avec le temps et aux œuvres d’art de plus en plus perçues comme des placements. Certaines marques et certains modèles vont même s’apprécier de manière régulière.

En mai 2010, une Patek Philippe réf. 1527 manufacturée en 1943 s’est adjugée à 4,5 millions d’euros lors d’une vente aux enchères chez Christie’s.

Choisissez une thématique pour votre collection de montres




Il ne faut pas confondre la collection avec l’accumulation. Lorsque vous commencez votre collection, prenez le temps de réfléchir aux modèles qui vous correspondent ; laissez-vous guider par vos goûts.

Pour éviter de vous éparpiller et de regretter vos achats, choisissez un thème (armée, aviation, marine, plongée, vintage), une marque, ou une complication (fonction autre que l’affichage des heures, minutes, secondes ; chronographe ou réveil, par exemple).

Les montres vintage

Les montres vintage sont des modèles anciens de marques prestigieuses. Elles ont l’avantage d’être moins chères que les neuves.

Soyez prudent avec le vintage. L’état de la montre est déterminant. Assurez-vous que la montre est vraiment d’origine, c’est-à-dire que ni le mouvement (le moteur de la montre), ni le cadran n’aient été changés. Attention aussi aux contrefaçons de plus en plus courantes et de qualité, il est parfois utile de faire expertiser sa montre.

Un cadran tacheté ajoute du cachet à la montre. Elle aura donc plus de valeur qu’avec un cadran refait.

Les marques qui ont la cote

Les grandes marques comme Rolex, Patek Philippe, Jaeger-Lecoultre, OMEGA et Cartier, dominent le marché de la montre de luxe. En 2014, Artcurial décroche l’enchère record pour une montre vendue en France (336 600 € pour une Panerai Only). La célèbre maison d’enchères a notamment vendu en 2016 une Rolex « Eagle Al Makhtoum » Daytona à 186 200€, une Patek Philippe « Secondes indépendantes » de 1968 environ à 39 000€ ou encore une Vacheron Constantin, circa 1938 à 46 440€.

Quelle rentabilité attendre dans l’investissement horloger ?

Même s’il s’agit d’un investissement passion, l’achat de montres se doit d’être rentable. Alors pour cela voici quelques règles à suivre :

  • Pour que la montre soit rentable d’un point de vue investissement, il est nécessaire de s’orienter vers des garde-temps d’occasion. Effectivement, les montres neuves sont souvent très chères et il faudra attendre alors 10 à 20 ans pour les revendre plus cher qu’elles n’ont été achetées et empocher ainsi une plus-value, mais seulement si vous avez choisi les bonnes marques.
  • Il est préférable d’investir dans les références et les marques sûres, car ce sont elles qui vont prendre le plus de valeur.
  • Le montant minimum d’investissement est de 500 euros, mais il est préférable de mettre 2 000 euros dès le début.
  • Lors de l’achat, regardez l’authenticité de la montre et son usure : plus une montre est rayée et plus elle perdra de la valeur.

Où acheter des montres ?

Il est possible de vous en procurer sur internet, mais faites confiance aux sites de vendeurs qui ont aussi pignon sur rue et sont connus et reconnus dans le milieu, comme Aron’son qui propose de la vente en ligne mais possède aussi de nombreuses boutiques physiques à Paris, Deauville ou Biarritz, ou La boutique Les Montres. Vous pouvez aussi vous tourner vers des sites de vente aux enchères ou des plateformes spécialisées dans la vente d’antiquités et de bijoux et montres vintage comme Expertissim ou Cresus qui vendent chaque produit avec un rapport de condition rédigé par un expert.

Il existe aussi de nombreux magasins spécialisés qui proposent généralement des prix plus élevés mais qui permettent de voir la montre, de l’essayer avant de l’acheter.

Enfin, les salles de ventes aux enchères sont le terrain de chasse préféré des collectionneurs invétérés.

La fiscalité dans l’investissement en montres

La TVA

Si vous achetez votre montre dans un pays étranger vous pouvez la payer hors taxes. Vous devrez cependant à votre retour en France régler la TVA aux douanes françaises. Vous ne réglerez rien pour des marchandises dont la valeur est inférieure à 300€ si vous utilisez un mode de transport autre que les transports aériens ou maritimes ou inférieure à 430€ si vous utilisez un mode de transport aérien ou maritime. Si la valeur des marchandises achetées à l’étranger est supérieure, vos achats sont soumis à taxation, soit forfaitaire, soit au cas par cas sur la base du Tarif Douanier Commun. Un droit de douane forfaitaire de 2,5 % ad valorem (c’est-à-dire sur la valeur de la marchandise) est appliqué en-dessous de 700€. Au delà du seuil de 700 euros par envoi ou par voyageur, le Tarif Douanier Commun (TDC) est applicable.

L’impôt de plus-value

Toute plus-value éventuelle lors de la revente d’une montre est imposable. Sont toutefois exonérées les montres dont la valeur n’excède pas les 5 000€.

Vous pouvez choisir l’une de ces deux possibilités :

  • L’imposition de droit commun : 19 % (exemption après 22 ans de détention) + prélèvements sociaux : 17,2 % à ce jour (exemption après 30 ans de détention) de la plus-value. Il vous faudra bien sûr pouvoir  justifier de la date d’acquisition du bijou (via une attestation d’assurance par exemple). Au prix d’achat s’ajoutent les frais éventuels d’acquisition, de remise en état et de restauration (mais non les frais d’entretien).
  • La taxation forfaitaire calculée sur le prix de vente : 6 % + 0,5 % (au titre de la CRDS), pour les montres considérées comme des oeuvres d’art ou 10 % + 0,5 % (au titre de la CRDS) pour les montres considérées comme des métaux précieux (or, argent, platine).

La taxe forfaitaire, calculée sur le prix de cession ou la valeur en douane, est représentative de l’imposition des plus-values à laquelle elle se substitue. Elle est réputée tenir compte, de manière forfaitaire, de l’ensemble des éléments qui concourent à la détermination d’une plus-value et, notamment, des charges supportées par le vendeur ou l’exportateur, telles que les commissions versées à des intermédiaires.

Découvrir aussi notre dossier Investir dans le vin

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


Placements
Immobilier
Placements meilleur-livret-epargne
Placements