Comment choisir un conseiller en gestion de patrimoine ?

Le 12 février 2020

banniere-ass-vie_300-250

choisir-conseiller-en-gestion-patrimoine

Qu’est-ce qu’un conseiller en gestion de patrimoine indépendant (CGPI) ? Pourquoi faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine (CGP) ? Comment identifier (et engager) les meilleurs ? Le point sur l’offre existante et nos conseils pour dénicher la perle rare.

Qu’est-ce qu’un CGPI (conseiller en gestion de patrimoine indépendant) ?

Conseiller en gestion de patrimoine indépendant ou non

Le conseiller en gestion de patrimoine est aussi appelé conseiller patrimonial, gestionnaire de patrimoine ou gestionnaire de fortune. Il peut être indépendant ou non, c’est-à-dire qu’il peut travailler au département gestion patrimonial d’un réseau bancaire ou d’une société de gestion d’actifs ou bien à son compte, sans être lié à une institution financière.

Les compétences et le savoir-faire du CGPI

Le conseiller en gestion de patrimoine indépendant ou conseiller en gestion de patrimoine libéral, est un professionnel polyvalent qui a des compétences dans les domaines de la finance, de l’assurance, de l’immobilier et du droit. Il a pour mission d’établir pour ses clients un bilan patrimonial puis de les conseiller sur leurs investissements et leur proposer des stratégies d’organisation patrimoniale. Il peut travailler sur plusieurs problématiques, qu’il peut éventuellement cumuler : optimisation de la fiscalité, constitution et augmentation de son patrimoine, transmission, etc.

Mais l’appellation « CGPI » couvre un grand nombre de prestations très variées et certains CGPI se spécialisent sur des produits, comme l’assurance vie, les SCPI ou les produits de défiscalisation, alors que d’autres ont une approche transversale. Il s’agit néanmoins le plus souvent d’un professionnel ultra-polyvalent, véritable chef d’orchestre de votre patrimoine !

Pourquoi faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine ?

CGPI-conseiller-en-gestion-de-patrimoine

Les clients font appel aux CGPI pour, dans l’ordre, leur qualité de conseil, leur disponibilité et leur indépendance (source : TNS Sofres)

L’indépendance du CGPI

Un CGPI a l’avantage de ne dépendre d’aucun réseau, banque ou compagnie d’assurance. Le conseil en gestion de patrimoine indépendant a ainsi la liberté de proposer, en toute objectivité, les solutions les plus adéquates pour leurs clients. Il ne voudra donc pas placer à tous prix les produits « maison » de la société qui l’emploie. Il ira chercher les meilleurs produits qui sont sur la place, pour répondre aux problématiques de ses clients.

La qualité de conseil et la disponibilité du conseiller en gestion de patrimoine indépendant

Il aura généralement plus de temps à vous consacrer, saura construire une relation de proximité, et pourra vous apporter des conseils à forte valeur ajoutée qui ne sont parfois proposés qu’aux clients fortunés des banques privée les plus prestigieuses.

En outre, un conseiller en gestion de patrimoine libéral est un chef d’entreprise. Il ne démissionne donc pas et vous pouvez compter sur lui dans la durée. De plus, sa rémunération dépend en grande partie des encours de ses clients. Il a donc tout intérêt à ce que vous soyez satisfait et que votre capital grossisse.

Les produits et placements proposés par les CGPI

La diversification semble en effet être au cœur même des portefeuilles gérés par des conseillers en gestion de patrimoine. Ainsi, l’étude Deloitte Harvest « les CGP, architectes de l’épargne financière des Français » de 2020 montre que les CGP font appel en moyenne à 12 plateformes (c’est-à-dire des fournisseurs de plusieurs produits que ce soit en assurance vie, en immobilier ou même en private equity) contre 7 en 2015.

Toujours selon cette même étude, l’assurance vie représente plus du 4/5ème des enveloppes utilisées par les CGP. Les contrats de capitalisation représentent quant à eux 8,7 % des actifs sous gestion, l’épargne retraite 6,8 %, les compte-titres et PEA 3,6 % et les autres placements 3,1 %.

Argent, salaire, placement : qui peut faire appel à un CGP ?

Toutes les personnes souhaitant valoriser leur patrimoine peuvent avoir recours à un conseiller en gestion de patrimoine. Qu’elles soient salariées ou indépendantes, jeunes actifs ou plus âgées, du moment qu’elles veulent investir, optimiser leur patrimoine et préparer leur avenir ou celui de leurs enfant au travers, par exemple, de l’acquisition de leur résidence principale, de la préparation de leur retraite ou de leur succession.

Faut-il être riche pour faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine ?

Il n’existe pas de seuil de revenu ou de patrimoine à partir duquel vous auriez une légitimité à recourir aux services d’un conseiller en gestion de patrimoine. Cependant, si vous avez de faibles revenus, une épargne quasi inexistante et que vous avez 20 000 euros de capital à placer, les services d’un CGPI ne paraissent pas nécessaires. Pas besoin de CGP en effet pour placer son argent sur des produits bancaires sans risques et faciles à comprendre, comme les comptes et livrets de l’épargne réglementée par exemple. En revanche, si vous avez des problématiques liées à des placements plus complexes, à de l’optimisation fiscale, ou encore à la transmission, il est tout à fait judicieux de consulter un conseiller en gestion de patrimoine.

Comment choisir un conseiller en gestion de patrimoine

Formations et expériences du conseiller en gestion de patrimoine

Le métier de CGPI n’étant pas réglementé, pour détecter un bon conseiller, il est donc nécessaire de s’intéresser à sa formation et à son expérience.

Niveau diplômes, on peut citer parmi les Masters en gestion de patrimoine les plus reconnus, ceux de KEDGE Business School Bordeaux, de l’IAE Clermont Auvergne, de l’ESCP ou encore de l’Université Paris-Dauphine. Vous pouvez consulter le classement complet.

Une expérience à un poste à responsabilité dans une banque privée ou une expertise spécifique en matière fiscale, juridique ou financière est un plus.

Le CGPI peut éventuellement travailler de concert avec des spécialistes de différents domaines : fiscaliste, expert-comptable, notaire, etc.

Le bon conseiller en gestion de patrimoine, c’est celui aussi qui sait aller chercher la personne ayant les bonnes compétences et qui pourra se tourner vers des experts si la complexité de la situation l’exige.

Accréditations du conseiller en gestion de patrimoine

Bien qu’il n’existe pas de statut CGPI, ces derniers doivent adopter différentes accréditations correspondant aux services qu’ils proposent.

Un CGPI polyvalent dispose des accréditations suivantes :

  • Compétence Juridique Approprié (CJA) ;
  • Conseiller en Investissements Financiers (CIF) : ce statut qui encadre les conditions de commercialisation des produits financiers est contrôlé par l’AMF, l’Autorité des Marché Financiers ;
  • Intermédiaire en Opérations Bancaires (IOB) pour avoir le droit de proposer des produits bancaires ou de services de paiement ;
  • Démarcheur financier ;
  • Agent immobilier ;
  • Courtier en assurance.

Sachez en outre, que le métier est normé et que les autorités de tutelle encadrent la profession. Chaque année, les conseillers s’engagent à suivre des heures de formation pour faire évoluer leur savoir-faire et leurs compétences.

La Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine (CNCGP) est un syndicat représentatif de la profession de conseils en gestion de patrimoine. Créée en 1978, cette association de CIF (Conseiller en Investissements Financiers) est agréée par l’Autorité des Marchés Financiers et a pour objectif la promotion de la profession de CGP, de défendre ses intérêts et d’accompagner ses adhérents dans l’exercice de leur activité professionnelle. On peut également citer d’autres organisations professionnelles comme la Compagnie des CGPI, l’Anacofi (Association Nationale des Conseillers Financiers) ou encore la CNCIF (Chambre Nationale des Conseillers en Investissements Financiers). Vérifiez que le conseiller en gestion de patrimoine auquel vous voulez faire appel, est adhérent d’une de ces organisations.

Il est aussi important de vérifier que votre CGP est bien immatriculé à l’ORIAS, le registre officiel des intermédiaires en assurance, banque et produits financiers.

La structure du cabinet de gestion de patrimoine

Les cabinets CGPI sont de petites structures qui comptent en moyenne trois personnes. Il peut être préférable d’éviter les CGPI travaillant seuls, histoire d’avoir toujours un interlocuteur, même durant les congés de votre conseiller par exemple.

Cela dit, le nombre de collaborateurs n’est pas nécessairement un gage de qualité. Un cabinet de CGPI de 50 personnes composé à 90 % de commerciaux n’est pas meilleur qu’un cabinet de deux personnes compétentes et polyvalentes.

De plus, ses fournisseurs et partenaires vous permettent de distinguer un CGPI de qualité : avec quelles banques, compagnies d’assurance et sociétés de gestion travaille-t-il ? Ses partenaires sont-ils mis en concurrence ? Ses prestataires sont-ils reconnus dans leurs domaines respectifs ?

Combien coûte un gestionnaire patrimonial ?

Même s’il ne faut pas généraliser, la gratuité d’un bilan patrimonial n’est pas toujours un bon signe. Il faut distinguer le bilan patrimonial, qui est réalisé dans l’unique but de répondre aux réglementations légales, du bilan patrimonial qui analyse en détail vos problématiques patrimoniales. Les bilans patrimoniaux peuvent coûter de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros pour les situations patrimoniales plus complexes.

Soulignons cependant que nombre de CGP qui réalisent un bilan patrimonial gratuitement, le font par nécessité commerciale pour s’aligner sur la concurrence. Les banques privées peuvent aussi réaliser ces diagnostics gratuitement pour les patrimoines importants.

Les CGPI ont deux types de rémunérations : ils demandent à leurs clients des honoraires, pour un bilan patrimonial, par exemple ; ils peuvent aussi se rémunérer à la commission lors de l’achat d’un produit par un client. Cette commission est reversée par le fournisseur du produit et non par le client. Ainsi, acheter seul ou via un CGPI un produit financier (parts de SCPI, ou de société immobilière à visée défiscalisante par exemples) est souvent identique pour le client puisque c’est le fournisseur qui partage sa marge avec le CGPI. Il peut donc être judicieux de se faire accompagner dans l’acquisition de ce type de produits. De plus, depuis le 1er janvier 2018, avec l’application de la loi Mifid 2, les professionnels de la finance, dont les CGPI, doivent faire preuve de transparence avec leurs clients, notamment au regard de leur politique tarifaire.

Découvrir notre article Qu’est-ce qu’un family office ?

Où trouver un conseiller en gestion de patrimoine ?

Maintenant que vous savez comment identifier un bon CGPI, vous pouvez le trouver par le bouche-à-oreille ou par les recommandations d’articles de la presse spécialisée.

Vous pouvez aussi utiliser Internet. De plus en plus de CGPI compétents sont présents sur Internet pour mettre en avant leurs prestations de conseil. La communauté d’internautes veille à la pertinence de ses offres et de ses services.

Calci Patrimoine

  • Anthony-Calci-patrimoine
  • Pour bénéficier de conseils personnalisés par Anthony de Calci Patrimoine

Quelques questions sur le conseiller en gestion de patrimoine (CGP) ?

Qu’est-ce qu’un conseiller en gestion de patrimoine (CGP) ?
Un conseiller en gestion de patrimoine est un professionnel de la finance qui déploie pour vous une stratégie patrimoniale adaptée à votre situation personnelle, familiale et professionnelle. Son rôle : constituer et valoriser votre patrimoine immobilier et mobilier, en optimiser sa fiscalité et préparer sa transmission.

Comment choisir un conseiller en gestion de patrimoine ?
Vous pouvez vous appuyer sur la formation du CGP, ses accréditations, mais aussi et surtout sur son expérience dans le domaine. Qu’il soit membre d’un regroupement professionnel peut constituer un gage de confiance supplémentaire. Faites confiance aussi au bouche-à-oreille et aux informations vérifiées disponibles sur Internet.

Faut-il être riche pourrait-elle appel à un conseiller en gestion de patrimoine ?
Il n’existe pas de seuils en termes de patrimoine ou de revenus à dépasser absolument pour avoir recours à un CGP. Demandez-vous plutôt si vos besoins nécessitent les services de ce professionnel. Si vous possédez un patrimoine conséquent mais de faibles revenus, vous pouvez être concerné. De même, si vous avez très peu de patrimoine mais de gros revenus et une importante capacité d’emprunt, vous pouvez l’être aussi.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


fip-fcpi-niche-fiscale
livres-investir-immobilier
immobilier-primo-accedant-aides-financieres