Rejoignez +31 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir

En cochant cette case, j'accepte la politique de confidentialité de ce site

3 erreurs à éviter au moment de votre achat de voiture

Le 05 décembre 2018

banniere-ass-vie_300-250

achat-voiture

Posséder un véhicule est pour beaucoup de Français une nécessité pour se rendre à son travail, conduire ses enfants d’une activité à l’autre, etc. Pour d’autres, c’est un confort appréciable pour partir en week-end sur un coup de tête et cela permet de ne pas avoir à louer une voiture pour partir en vacances.

Malgré le succès des sites de covoiturage et des plateformes de prêts de véhicules entre particuliers, l’achat d’une voiture reste un passage obligé pour de nombreux Français qui veulent acquérir une auto fiable, confortable, et si possible belle, le tout à un prix raisonnable.

Pour réussir son acquisition et ne pas regretter son achat, découvrez les 3 erreurs à ne pas faire au moment d’acheter sa voiture.

1. Ne pas respecter son budget fixé pour le véhicule

Avant de vous rendre chez un concessionnaire ou de consulter les petites annonces, il conviendra de bien fixer votre budget. Pour établir un montant raisonnable, fixez-le en partant de la somme que vous avez à disposition. Si vraiment vous avez un besoin impérieux d’un véhicule et que votre apport est très faible, vous pouvez (mais seulement dans ce cas) définir la somme que vous pouvez consacrer chaque mois au remboursement d’un crédit consommation pour votre voiture. Attention toutefois, le concessionnaire pourrait bien se servir de votre volonté de payer mensuellement votre voiture pour vous proposer un véhicule hors de prix. En effet, le paiement mensuel de votre voiture lui permettra de faire correspondre à votre budget la quasi-totalité de son offre de véhicules : en rallongeant la durée du prêt, en jouant un peu sur le taux, etc. Et quelques mois ou années de crédit supplémentaires chiffrent rapidement. Restez donc très vigilant !

Mieux vaut, bien en amont de sa visite chez le concessionnaire, fixer son budget et ses besoins afin de définir au mieux le type de véhicule qui conviendra. Si vous êtes un célibataire urbain et que vous avez besoin de votre voiture pour vous rendre au travail, votre situation sera très différente de celle d’une femme au foyer avec 3 enfants qui vit en milieu rural et a besoin de la voiture pour faire ses courses, emmener les enfants à l’école et à leurs activités. Elle sera différente encore pour un jeune couple restaurateur d’art qui a besoin de son véhicule pour aller chercher des tableaux (parfois de grand format) chez ses clients, les conduire à son atelier et les ramener ensuite à leurs propriétaires.

Définissez ces besoins avant, bien sûr et on l’a déjà dit, de vous rendre chez votre concessionnaire mais aussi avant de consulter les journaux spécialisés et les sites d’annonces. Cela vous évitera de vous focaliser sur telle ou telle voiture qui vous fera tourner la tête, même si elle est hors budget et ne correspond pas parfaitement à vos besoins.

2. Acheter un véhicule neuf plutôt que d’occasion

2,11 millions de voitures neuves ont été vendues en France en 2017 (source Planetoscope) pour 5,7 millions de véhicules d’occasion (source RTL). La plupart des Français achètent donc des véhicules de seconde main, ce qui constitue un bon réflexe pour qui surveille de près son budget.  En effet, il est difficile de considérer l’achat d’un véhicule comme un bon investissement étant donné la vitesse phénoménale à laquelle se déprécient les véhicules. Au moment même où vous prenez possession de votre voiture, sa valeur dégringole déjà. Et elle perd en moyenne 25 % à 40 % de sa valeur au cours des deux premières années.

Lire aussi notre article 3 règles pour gérer son budget

Il est donc judicieux d’acheter un véhicule ayant servi un ou deux ans. D’autant qu’avec les garanties existantes aujourd’hui pour les véhicules d’occasion, il n’y a plus aucune raison de passer à côté de cette opportunité. Attention toutefois, pour bénéficier d’une garantie, il est recommandé d’acheter votre véhicule d’occasion chez un professionnel et non de particulier à particulier. Même si vous êtes couvert par la garantie légale contre les vices cachés, que vous ayez acheté le véhicule à un particulier ou à un professionnel, sachez que la garantie légale de conformité, d’une durée de deux ans, n’est disponible elle que chez les professionnels qui doivent obligatoirement la fournir à leurs clients.

Enfin, quasiment tous les professionnels vous proposent une garantie contractuelle (quand seulement quelques particuliers vous la proposeront) de 6 mois à 24 mois pour les occasions récentes. Les plus anciennes n’auront droit qu’à la garantie MBP (Moteur, Boîte, Pont) valable 3 mois. Ces garanties sont comprises dans le prix de vente. Pour rallonger la durée de validité et/ou étendre la garantie à d’autres pièces, vous devrez en revanche souscrire à une extension de garantie qui elle, est payante.

À noter : le seul achat de véhicule que l’on peut considérer comme un bon investissement est l’acquisition d’une voiture de collection.

Consulter également notre article Voiture de collection: le placement passion

3. Ne pas tenir compte des coûts associés à l’achat de votre voiture

Le coût d’un véhicule est bien plus important que la somme que vous verserez pour l’acheter. Vous devrez aussi prendre en compte les frais liés à l’assurance auto, à l’entretien et aux réparations, mais aussi au stationnement si vous habitez dans une grande agglomération.

Il est non seulement important de bien anticiper ces frais et de les prendre en compte dans votre budget mais aussi de bien avoir à l’esprit que ces frais sont en partie liés au type de véhicule que vous aurez acheté. Ainsi, le montant de l’assurance d’un Audi Q8 ne sera pas le même que celui d’une Clio. Prenez aussi en compte la consommation de carburant qui ne sera pas du tout la même. Enfin, sachez que le remplacement de pièces de voitures haut de gamme est aussi généralement plus coûteux.

Prenez donc garde aux coûts cachés qui pourraient sérieusement peser sur vos finances !

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


achat-voiture