Finances personnelles : 8 obstacles qui guettent les conjoints

Le 17 août 2020

budget-finances-difficultes-couple

Se mettre en couple, et a fortiori se marier, c’est partager une communauté de vie et… de ses finances ! Or, associer ses finances peut s’avérer assez compliqué. D’autant que l’on peut avoir quelques surprises (bonnes ou mauvaises) car on ne commence pas à fréquenter une personne en se basant sur la bonne tenue de ses comptes. Les finances personnelles restent souvent un mystère jusqu’à ce que les deux amoureux entament leur vie commune.

Afin de commencer sa vie conjugale sur des bases saines, voici les 8 erreurs à éviter absolument et la marche à suivre pour que les choses se déroulent au mieux.

Ne pas avoir de projets long terme ni d’objectifs financiers

finances-budget-obstacles-couple
Il est essentiel d’avoir des objectifs financiers sur le court, moyen et long-terme. Un couple devrait envisager à deux les grandes dépenses qui jalonnent une vie : achat de la résidence principale (voire secondaire), création d’une famille, financement de la retraite, etc.

Il est important de parler de ces choses avant de se marier ou même de vivre ensemble.

Discutez de vos objectifs financiers, de votre calendrier, de votre budget et d’autres problèmes ou opportunités auxquels vous pourriez être confronté et votre façon à chacun de réagir s’ils survenaient (un licenciement, un héritage, etc.).

Lire aussi notre dossier Comment devenir rentier

Ne pas avoir de conversation franche au sujet de l’argent

Mieux vaut savoir avant de se marier, ou même de se mettre en couple, quelle est la situation de son partenaire. Est-il endetté ? Possède-t-il un capital ? Quel est son revenu ? Les bonnes surprises peuvent être agréables mais les mauvaises pourraient mettre fin très vite à la relation. Il est important avant tout engagement de parler de ses objectifs financiers mais aussi de ses revenus, de son montant d’épargne actuel, de sa dette, etc. En fonction de votre situation et/ou de votre activité professionnelle, vous pourriez juger nécessaire de réaliser un contrat de mariage et d’opter par exemple pour la séparation de bien.

Mentir à son conjoint sur sa situation financière




Les gens plaisantent souvent sur le fait de cacher leurs derniers achats avant que leur conjoint ne rentre à la maison, mais cela peut entraîner de graves problèmes financiers dans une relation.

Mieux vaut être franc en ce qui concerne ses finances et ses dépenses. Il peut être très périlleux de laisser croire à son conjoint que l’on a des sous de côté en quantité suffisante alors que ce n’est pas le cas. Si une dépense imprévue survenait et que ni l’un ni l’autre n’est en position de l’assumer car chacun pense pouvoir se reposer sur l’autre, cela occasionnerait de réelles difficultés.

Refuser de créer un budget en couple

Pour avoir des finances saines et ne pas être dans le rouge à la moindre dépense non anticipée, il est indispensable de créer un budget. Cet outil vous permettra également d’avoir une vision d’ensemble de vos entrées et sorties d’argent et de mettre chaque mois des sous de côté pour atteindre sur le court, moyen et long terme, vos objectifs financiers.

Si vous n’êtes pas prêt à créer un budget ensemble et à savoir dans le couple qui paie quoi et à quelle hauteur, c’est la catastrophe assurée. Vous devez absolument créer un budget, quels que soient vos revenus. Et tant pis (tant mieux même) si vous devez faire quelques concessions et de nombreux compromis.

Lire aussi notre article 3 règles pour bien gérer son budget

Mettre en commun ses sous avant d’être mariés

La plupart des lois visent à protéger les couples mariés, et si vous vivez simplement ensemble, vous risquez de rencontrer des problèmes si vous achetez une maison ensemble ou si vous vous endettez mutuellement, puis vous vous séparez. Il est plus simple d’attendre de s’être marié pour mettre ses sous en commun. Cependant, ce n’est pas non plus un passage obligé.

Si vous vivez ensemble avant de vous marier, créez un budget où vous contribuez tous les deux aux dépenses communes (loyer, électricité, etc.) afin de vous protéger tous les deux et de partager les dépenses de manière équitable. Mais lorsqu’il s’agit d’enjeux financiers majeurs, gardez vos finances séparées, en étant très clair sur qui possède quoi et qui participe à hauteur de combien sur telle ou telle dépense. Vous souhaitez par exemple acheter votre résidence principale sans être marié ? Définissez très clairement avec le notaire d’où vient l’apport, qui s’endette et rembourse les mensualités du crédit à hauteur de combien. Cela évitera de sérieuses difficultés en cas de séparation.

Découvrir aussi notre article Comment réussir son divorce

Garder ses finances séparées




En règle générale, la combinaison de vos finances et de votre budget devrait vous permettre d’atteindre plus facilement vos objectifs financiers. Par exemple, il sera plus facile d’acheter à deux, un investissement locatif en vue de compléter ses revenus à la retraite ou bien de garnir une enveloppe destiné à financer les études de ses enfants. Il est néanmoins possible de garder des sous en propre, par exemple via une assurance vie ou un PEA pour avoir un pécule à soi.

Ignorer les signaux d’alerte liés aux finances

Enfin, n’ignorez pas les signaux qui peuvent vous alerter. Gardez un œil sur les éventuelles dépenses excessives, la réticence à se pencher sur le budget ou le refus de faire un point sur le chemin parcouru et qui reste à parcourir pour atteindre vos objectifs financiers.

Le plus important dans le couple, en matière de finances personnelles comme pour tout le reste, est la communication et la sincérité.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


Immobilier
Impôts
Impôts impot-taxe-habitation-taxe-fonciere
Famille