Que faire en cas de cambriolage dans votre logement ?

Le 12 novembre 2019

banniere-ass-vie_300-250

cambriolage-assurance

Très fréquents pendant les grandes vacances, les cambriolages peuvent néanmoins survenir tout au long de l’année, lors d’une absence plus ou moins longue, allant de la journée passée au travail à la course qui vous aura pris une heure ou quelques minutes. Ils peuvent même avoir lieu lorsque vous êtes présent chez vous, sans que vous n‘ayez rien remarqué.

Que faire en cas de cambriolage ? Qui contacter ? Quels justificatifs et documents fournir ? Comment se prémunir des vols ? Quelle police d’assurance souscrire ? Découvrez dans cet article la marche à suivre, étape par étape, si vous avez été victime de cambriolage.

Déposer plainte en cas de vol

En premier lieu, dès que vous avez constaté le cambriolage, ne touchez à rien ! Même si le premier réflexe est bien souvent de déplacer objets et meubles pour évaluer les dégâts et remettre un peu d’ordre, n’en faites rien. Vous gêneriez la police scientifique et rendriez la tâche bien plus difficile aux enquêteurs en laissant vos empreintes partout et en modifiant l’état des lieux. En revanche, prenez des photos qui seront à envoyer à votre assureur.

Une fois le vol constaté, il conviendra donc de porter plainte très rapidement auprès des autorités (police ou gendarmerie) pour que l’enquête commence le plus tôt possible. Plus le cambriolage a été constaté rapidement et les forces de police et de gendarmerie prévenues rapidement, plus les chances de retrouver vos objets volés sont importantes. Ils réapparaissent en effet souvent sur le web, sur des sites tels que Le bon coin.

Si des moyens de paiement ont été subtilisés, faites opposition auprès de votre banque ou du service interbancaire au 0892 705 705.

Enfin, sécurisez votre logement en changeant les serrures et en faisant installer de nouvelles portes, fenêtres et volets, s’il y a lieu. Cela peut aussi être l’occasion de rendre votre logement plus sûr en installant des équipements de sécurité plus performants : porte blindée 5 points, caméra de vidéosurveillance, alarme, etc.

Gardez bien toutes les factures pour vous faire rembourser les dégâts par votre assurance. Attention, il est aussi conseillé de demander l’accord de son assurance avant d’effectuer des réparations et de garder également les anciennes serrures qui pourraient être demandées par votre assureur.

Contacter son assureur rapidement après le cambriolage

Deuxième chose à faire après avoir averti la police ou la gendarmerie : prévenir son assureur. En effet, le récépissé du dépôt de plainte vous sera systématiquement demandé par votre assureur. Mais faites-le très rapidement tout de même car il existe un délai légal, précisé dans le contrat, le plus souvent de 48h. Dans un premier temps, appelez votre assurance. Après l’avoir avertie du vol, vous avez 5 jours pour lui faire parvenir le document justifiant le cambriolage. Vous devrez donc lui envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception précisant :

  • vos coordonnées personnelles ;
  • votre numéro de contrat ;
  • la date et les circonstances du cambriolage ;
  • les photos prises suite au cambriolage ;
  • une liste exhaustive et précise des objets dérobés et un montant approximatif du dommage ;
  • une liste de témoins et/ou d’autres victimes s’il y a lieu (voisins, par exemple) ;
  • le récépissé du dépôt de plainte.

Comment justifier l’indemnisation des dégâts et objets volés ?

Vous avez nécessairement dû dresser un bilan détaillé des biens qui vous ont été dérobés puisque vous avez dû communiquer cette liste lors du dépôt de plainte, mais aussi à votre assurance lors de la déclaration du sinistre pour faire jouer votre assurance cambriolage.

Vous devrez ensuite prouver l’existence, l’authenticité et la valeur des biens qui ont été volés ou endommagés en réunissant les documents qui peuvent servir de début de preuve dans le dossier d’indemnisation.

Que contient un dossier d’indemnisation ?

Le dossier d’indemnisation, à fournir à votre assurance, doit recenser tous les objets disparus ou endommagés. Pour chaque objet, il conviendra d’indiquer l’année d’achat, le prix d’achat et la valeur actuelle de l’objet assortis des éléments qui prouvent que vous possédiez bien ces objets et qui attestent de leur valeur. On peut notamment citer :

  • les factures et les tickets de caisse ou encore les bordereaux de vente aux enchères ;
  • les certificats de garantie, devis de réparation ou restauration, expertise ou estimation établie avant le sinistre par un professionnel ;
  • actes notariés ;
  • photocopie de relevés bancaires ;
  • photographies ;
  • notices d’utilisation, emballages.

Comment se déroule une expertise à la suite d’un cambriolage

Sur la base du dossier d’indemnisation et de votre déclaration de cambriolage, l’assurance mandatera un expert qui viendra valider, compléter ou modifier l’évaluation initiale que vous lui avez transmise.

Il a pour mission de constater le sinistre, évaluer le montant des pertes et vérifier que toutes les mesures de sécurité exigées dans le contrat ont bien été prises. Il est donc le plus souvent recommandé de ne pas remettre son logement en l’état avant le passage de l’expert ou comme évoqué plus haut, faire valider la remise en état par votre assureur en amont et conserver des photos et les éléments changés.

Si l’expert ne relève aucune faute commise par l’assuré, l’assurance devra procéder rapidement à l’indemnisation du sinistre.

Si l’évaluation de l’expert ne vous convient pas, vous pouvez saisir un expert de votre choix pour réaliser une contre-expertise. En cas d’évaluation contradictoires, un troisième expert effectuera un arbitrage.

Notez que le dédommagement de l’assurance dépend de nombreux critères :

  • le type d’assurance habitation ;
  • les franchises spécifiées sur le contrat ;
  • les limites de garantie spécifiées sur le contrat.

Comment se prémunir contre un cambriolage ?

cambriolage-voleur-assurance-maison

Le premier des moyens de se prémunir contre un cambriolage c’est de le rendre plus difficile : installation de portes blindées, d’alarmes, de systèmes de vidéosurveillance peuvent décourager les voleurs. Et les enregistrements de vidéosurveillance sont des preuves supplémentaires à fournir aux forces de l’ordre et à votre assurance.

Deuxième conseil : fermez toujours votre porte à clé. D’abord, parce que vous n’êtes pas couvert si le vol a lieu pendant votre absence et que vous aviez laissé la porte ouverte. Mais cette précaution est aussi à mettre en application lorsque vous êtes chez vous. Et cela vaut pour une grande maison de 800m2 comme pour un studio de 30m2. Une porte fermée mais pas fermée à clé prend quelques secondes à peine à ouvrir pour un voleur expérimenté. Et si vous êtes dans une autre pièce, sous la douche, en train d’écouter de la musique, vous pourriez bien ne pas remarquer un voleur qui s’introduirait chez vous pour prendre un bijou ou un ordinateur qui traîne. Une minute suffit.

Enfin et surtout, il conviendra de choisir la bonne assurance habitation avec un volet assurance cambriolage efficace, c’est-à-dire une assurance qui convienne pour le mieux à vos besoins en fonction de votre logement, de vos habitudes de vie et des biens à couvrir.

Assurance habitation : comment vous couvre-t-elle ?

Il n’existe pas d’assurance cambriolage à proprement parler. C’est le contrat d’habitation qui permet d’assurer son logement contre les vols.

Une assurance habitation comporte une assurance cambriolage. Les types de vols couverts sont spécifiés dans votre contrat mais bien souvent il s’agit des vols commis :

  • avec effraction ou usage de fausses clés ;
  • par escalade ;
  • avec menaces ou violence ;
  • lors d’une introduction à votre insu dans votre logement ;
  • par du personnel de maison (nounou, femme de ménage, etc.), à condition qu’une plainte soit déposée contre la personne en question.

Attention, vous ne serez pas couvert en cas de vol commis par un membre de la famille ou bien avec l’aide d’un occupant du logement.

Les exclusions de garantie de l’assurance cambriolage concernent aussi les dépendances non couvertes par le contrat, les biens laissés dans le jardin ou une cage d’escalier.

L’assurance cambriolage impose un certain nombre de mesures de sécurité pour que la garantie vol de l’assurance habitation puisse jouer. Par exemple, chaque porte d’accès doit comporter au moins une serrure, chaque fenêtre un volet, etc. Il existe également des limites en matière d’absence. Le plus souvent, au-delà de 30, 60, voire 90 jours d’absence consécutifs, le bien n’est plus couvert par l’assurance cambriolage.

Cependant, chaque contrat est différent et les différentes mesures peuvent être vues au cas par cas. Toutefois, de manière générale, moins les mesures de sécurité sont importantes, plus la cotisation d’assurance habitation seront élevées.

Quels types de biens couvre une assurance cambriolage ?

Une assurance habitation permet, lors d’un vol, de couvrir à la fois les biens immobiliers (fenêtres, portes, murs qui auraient été endommagés pour pénétrer dans le logement) et les biens mobiliers (c’est-à-dire les meubles et objets détenus dans le logement).

La limite de la garantie est d’ordinaire égale au montant du capital des biens mobiliers détenus dans le logement. Attention, il existe toutefois un plafond qu’il pourra être judicieux de remonter si vous le dépassiez. Votre cotisation augmenterait bien sûr en conséquence.

Sachez en outre que les objets de valeur ne sont pas pris en compte dans le montant du capital du mobilier et doivent faire d’une assurance à part. Il s’agit :

  • des bijoux et montres, pierres précieuses, perles, objets en or, lorsque la valeur unitaire dépasse une certaine somme, le plus souvent aux alentours de 500 € ;
  • des pendules, sculptures, vases, tableaux, dessins, œuvres peintes, livres rares, lorsque la valeur unitaire dépasse une certaine somme, le plus souvent aux alentours de 2 500 €.

Attention, chaque assureur à une définition différentes des biens mobiliers et des objets de valeur, il convient donc de s’assurer via le lexique des conditions générales de votre contrat d’assurance habitation que vous êtes bien couverts de la façon que vous souhaitez.

Les assurances cambriolages spécialisées

Pour couvrir l’ensemble de ses biens contre le vol, y compris les objets de valeur, et que votre assurance habitation comporte un plafond inférieur à la valeur réelle des biens que vous possédez, vous pouvez soit revoir les termes du contrat de votre assurance habitation et être davantage couvert en échange de cotisations plus importantes, soit opter pour une assurance cambriolage spécialisée sur ce type d’objets spécifiques.

Appelées « assurance haut de gamme », « assurance objets d’arts », ou répondant à une autre dénomination selon l’assureur, elles permettent d’assurer des objets dont la valeur dépasse le plafond en termes de prix unitaires fixés dans votre contrat d’assurance habitation.

Il peut également être judicieux de conserver ses objets de valeur dans un coffre dans une banque. Pour pouvoir en profiter au maximum, vous pouvez les déposer seulement lors de vos périodes d’absence. Attention, les mini coffres forts détenus chez soi ne sont pas une option très sûre. Il est en effet facile pour les voleurs de les forcer ou même de les emmener pour pouvoir les ouvrir ensuite en toute quiétude, loin du lieu du sinistre et en prenant son temps.

Une garantie vol et cambriolage est-elle obligatoire pour un propriétaire ?

L’assurance habitation est obligatoire, à la différence de la garantie contre les vols et cambriolage qui, elle, est facultative. Elle figure toutefois dans la plupart des contrats assurance multi-risques habitations. Il est fortement recommandé d’y souscrire. En France, un cambriolage a lieu toutes les 90 secondes et c’est seulement 10 % des affaires environ qui sont élucidés.

Source des images : Freepik

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


investir-a-nantes
choisir-conseiller-en-gestion-patrimoine
impots-calendrier-fiscal