Rejoignez +28 000 abonnés : Inscrivez-vous gratuitement, recevez en cadeau notre formation de 5 ebooks pour bien investir

En cochant cette case, j'accepte la politique de confidentialité de ce site


Prix immobiliers : l’évolution des prix dans les grandes villes françaises

Le 10 avril 2018

marche-immobilier-evolutions-villes-francaises

banniere-xtb-juillet-2018

Les prix de l’immobilier ont continué à progresser en mars 2018, notamment dans les grandes villes de France. Il ne faut toutefois pas écarter une future baisse, le marché étant lié à l’évolution des taux de crédit immobilier.

Deux baromètres montrent que les prix immobiliers ont augmenté dans plusieurs grandes villes françaises. Le prix moyen au mètre carré dépasse désormais les 9 000 euros dans la capitale, selon le Baromètre du site MeilleursAgents.com. Cette tendance est confirmée par le réseau d’agences Century21 qui révèle une hausse des prix de 5,9 % entre le 1er trimestre 2017 et le 1er trimestre 2018. Contrairement à Paris, Bordeaux voit ses prix diminuer alors que d’autres villes françaises retrouvent une tendance haussière.

Immobilier : les prix atteignent un nouveau record à Paris

Le prix du mètre carré a passé la barre des 9 000 euros à Paris, indique le site MeilleursAgents.com qui a récemment publié son Baromètre du marché immobilier résidentiel dans la capitale. Les prix au mètre carré dépassent les 10 000 euros dans 8 arrondissements sur 20. Ces chiffres record sont liés à une demande relativement forte assortie d’un manque de biens à vendre. Les taux d’intérêt se maintiennent quant à eux à un niveau faible, à 1,7 % sur 20 ans, et ne montrent pour le moment aucun signe de hausse.

À Paris, les prix n’ont cessé de grimper chaque mois, affichant une hausse de +0,6 % en mars, +1,2 % depuis février et +2,1 % depuis janvier 2018. Les prix des petites surfaces et notamment des studios et des deux-pièces sont ceux qui ont augmenté le plus fortement : +2,5 % depuis le début de l’année. Il est encore trop tôt pour savoir si cette tendance est la conséquence de la suspension de l’encadrement des loyers ou la potentielle augmentation des primo-accédants sur le marché.

Les indicateurs avancés des notaires d’Île-de-France montrent que le mètre carré moyen dans l’ancien devrait atteindre 9 330 euros en mai 2018 affichant une hausse de 8,6 % en rythme annuel. La capitale qui est très dense manque désormais de terrains. Certains programmes neufs mettent parfois plus de 10 ans à sortir de terre ! Malgré ses défauts, la ville continue toutefois d’attirer les acquéreurs français comme étrangers.

Bordeaux affiche les premiers signes d’une baisse des prix immobiliers

La situation est plus contrastée en régions. En effet, à Bordeaux (-0,7 %), les prix ont baissé pour la première fois depuis plusieurs mois. Plusieurs causes sont évoquées par les professionnels du secteur : un marché qui se tend, une baisse du pouvoir d’achat immobilier des acquéreurs ou encore un durcissement des conditions de location via des plateformes comme AirBnB pouvant décourager les acheteurs.

Consulter également notre dossier Louer son appartement meublé

Malgré cette baisse inédite, dans l’ancien, Bordeaux est la ville où les prix ont le plus augmenté en 2017 affichant une hausse de plus de 12 % sur un an. Cette augmentation n’est pas isolée puisque la ville avait déjà vu ses prix exploser de 15 % en 2016 et 23 % sur cinq ans. Par ailleurs, en janvier 2018, une étude publiée par le site SeLoger.com classait Bordeaux comme la deuxième ville la plus chère de France derrière Paris. Le prix du mètre carré à Bordeaux est fixé à 4 363 euros en moyenne, indiquait alors SeLoger.com.

Marché immobilier : d’autres villes retrouvent une dynamique haussière

À l’inverse de Bordeaux, Marseille (+0,4 %), Lyon (+0,7 %), Strasbourg (+1 %), Montpellier et Rennes (+0,9 %) sont à la hausse. Les hausses sur un an sont particulièrement notables à Toulouse, Rennes et Nantes ce qui démontre une fois encore l’attractivité des grandes capitales régionales. Les prix restent quasi-stables à Lille (+0,2 %) et Nice (+0,1 %).

Le contexte économique et le maintien des taux de crédit à un niveau relativement bas expliquent cette hausse des prix dans la plupart des grandes villes françaises. Cependant, rien n’indique que cette tendance va se poursuivre. Effectivement, depuis le début de l’année, plusieurs observateurs dont ceux de MeilleursAgents.com avaient anticipé une hausse des taux de crédit. Thomas Lefebvre, directeur scientifique de MeilleursAgents, indique que la potentielle hausse des taux liée à la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) aurait un impact significatif sur le marché immobilier. Il ajoute qu’au-delà d’un taux moyen de 2,5 % sur 20 ans, les prix sont susceptibles de baisser sans préciser la date de ce possible retournement de tendance.

Ainsi, MeilleursAgents.com estime que l’évolution des prix immobiliers au 1er avril a légèrement progressé, de +0,1 % sur l’ensemble de la France, mais faiblement diminué dans les zones rurales (-0,1 %).

Toutes nos informations sont, par nature, génériques. Elles ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue de la réalisation de transactions et ne peuvent être assimilées à une prestation de conseil en investissement financier, ni à une incitation quelconque à acheter ou vendre des instruments financiers. Le lecteur est seul responsable de l’utilisation de l’information fournie, sans qu’aucun recours contre la société éditrice de Cafedelabourse.com ne soit possible. La responsabilité de la société éditrice de Cafedelabourse.com ne pourra en aucun cas être engagée en cas d’erreur, d’omission ou d’investissement inopportun.

#

Derniers Dossiers


credit mode financement generalise Europe
louer-son-logement-pendant-vacances
dossier-phare-livret
comparateur credit immobilier

Comparateur crédit immobilier en ligne

Café du Patrimoine vous présente son comparatif des dernières offres de crédit immobilier des banques en ligne en mettant en lumière leurs caractéristiques, leurs avantages […]